Antoine Combes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine Vincent Auguste Combes
Naissance
Foix, Ariège
Décès (à 63 ans)
Toulouse
Origine Français
Arme Troupes de marine
Grade Général de brigade
Années de service 1867-1911
Conflits Guerre franco-allemande de 1870
Campagne du Sénégal
Campagne du Soudan
Expédition de Madagascar
Distinctions Grand Officier de la Légion d'Honneur

Antoine Vincent Auguste Combes est un général de brigade des Troupes de marine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Vincent Auguste Combes, est né le à Foix, Ariège, fils de Antoine Thomas, agent voyer, et de Élizabeth Molière. Il épouse Marie Mathilde Henriette d'Argaignon. Il meurt le à Toulouse.

Expédition de Madagascar[modifier | modifier le code]

En avril et mai 1896, le général Voyron commandant les troupes d'occupation, le colonel Combes, à la tête d'une colonne, dégage la région d'Ambatondrazaka et de Moramanga.
En 1897, le général Gallieni réunit les trois cercles d'Ambatondrazaka, Moramanga et Ambohidrabiby en territoire militaire dont le commandement est confié au colonel Combes. Celui-ci, établi à Mampidongy, lance trois colonnes contre les bandes de Rabozaka et de Rabozavana. Secondé par le commandant Lyautey, il pacifie toute la province de l'Emyrne.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Grades[modifier | modifier le code]

  • 14/10/1867 : Élève-officier
  • 01/10/1869 : Sous-lieutenant
  • 01/10/1870 : Lieutenant
  • 07/01/1871 : Capitaine
  • 31/12/1871 : Lieutenant
  • 01/05/1875 : Capitaine
  • 10/10/1883 : Chef de bataillon
  • 07/09/1887 : Lieutenant-colonel
  • 23/06/1893 : Colonel
  • ../../1898 : Général de brigade

Affectation[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Décorations françaises[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GO ribbon.svg Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg Medaille commemorative de Madagascar (1886 et 1896) ribbon.svg

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de France contemporaine, Paris, Larousse, 1916.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]