Antoine Coesens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coesens.
Antoine Coesens
Description de cette image, également commentée ci-après
Antoine Coesens au Festival Hérault du cinéma du Cap d'Agde en juin 2010
Nom de naissance Antoine Coesens
Naissance 27 décembre 19??
Lille, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Laissez-passer
La Loi de Murphy
Le Bénévole
Séries notables Sous le soleil
PJ
Central Nuit

Antoine Coesens est un acteur français né à Lille dans le département du Nord un 27 décembre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Lille, il passe son enfance à Grenoble avant que la famille revienne s’installer dans sa ville natale. A 16 ans, il commence une carrière de peintre et se lance dans l’écriture. En 1985, il rentre au conservatoire d’Aix-en-Provence où il a le comédien Christian Barbier pour professeur. Il poursuit sa formation au «Théâtre Ecole du Passage» à Paris, avec Niels Arestrup, Anne Alvaro et Maurice Bénichou[2].

Il débute à l’écran à la fin des années 1980, avec une apparition dans La Maison assassinée de Georges Lautner. Pour le cinéma, il joue des personnages secondaires notamment pour Jeannot Szwarc, Laurent Firode, Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Mocky. Il interprète des rôles plus importants dans de nombreux courts métrages, dont La place du mort et Pièces détachées[3] de Sébastien Drouin, Les onze coups de minuit[4] de Nabil Bouraghda et Une vie par cœur[5] de Lionel Nakache, qui lui valent chacun un prix d’interprétation au festival du cinéma, Les Hérault du Cinéma, du Cap d'Agde.

La télévision lui apporte la notoriété avec des rôles récurrents dans des séries comme Sous le soleil, PJ, Même âge, même adresse, Caïn[6], mais surtout par sa présence dans une quarantaine d’épisodes de Central Nuit. Une série policière créée par Mathieu Fabiani, Olivier Marchal, Bernard Marié et Marc-Antoine Laurent, diffusée du 14 septembre 2001 au 3 juillet 2009 sur France 2 dans laquelle il interprète Alain Corboz, le policier gardien de l’accueil d’un commissariat parisien.

En 2011, il préside le Festival du court métrage de Lussac en Gironde[7].

Il est le père des actrices Dounia Coesens et Marie Coesens, et du danseur Antoine Coesens.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Courts métrages

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Émissions télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Prix d’interprétation masculine au Festival international du film d'Aubagne pour La place du mort de Sébastien Drouin
  • 1997 : Prix d’interprétation masculine au Festival du cinéma, Les Hérault du Cinéma du Cap d’Agde pour La place du mort de Sébastien Drouin
  • 2005 : Prix d’interprétation masculine au Festival du cinéma, Les Hérault du Cinéma du Cap d’Agde pour Les onze coups de minuit de Nabil Bouraghda
  • 2005 : Prix d’interprétation masculine au Festi’Valloire de Valloire pour Pièces détachées de Sébastien Drouin
  • 2007 : Prix d’interprétation masculine au Festival du cinéma, Les Hérault du Cinéma du Cap d’Agde pour Pièces détachées de Sébastien Drouin
  • 2014 : Prix d’interprétation masculine au Festival du cinéma, Les Hérault du Cinéma du Cap d’Agde pour Une vie par cœur de Lionel Nakache

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa page Facebook : un des nombreux messages le 27 décembre 2016 et Antoine Coesens rectifie l'erreur d'une amie : "non le 27" [1]
  2. Fiche agent artistique
  3. Prix aux Hérault du Cinéma 2007
  4. Prix aux Hérault du Cinéma 2005
  5. Prix aux Hérault du Cinéma 2014
  6. Téléstar
  7. Sud Ouest du 31/03/2011

Liens externes[modifier | modifier le code]