Antoine Claude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claude.
Antoine Claude
Antoine Claude-m.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Nationalité
Activité

Antoine François Claude dit Monsieur Claude, né le à Toul[1] et mort le à Vincennes, est un policier français, chef du service de la Sûreté de la préfecture de police[2] sous le Second Empire.

Les mémoires publiés sous son nom par les éditions Rouff sont généralement considérés comme apocryphes et attribués au romancier Théodore Labourieu[3],[4],[5],[6], né à Paris en 1824[7]. Ces prétendus Mémoires de Monsieur Claude paraissent en dix volumes entre 1881 et 1885, puis sont réunis en deux volumes illustrés chez le même éditeur[8].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Clovis Bienvenu, Le 36, quai des Orfèvres : à la croisée de l'histoire et du fait divers, Presses universitaires de France, 2015.
  2. Le service de la Sûreté de la préfecture de police ne doit pas être confondu avec la Sûreté générale (Marcel Le Clère, « La direction de la Sûreté générale sous la IIIe République », dans Francis de Baecque, Charles Braibant, Georges Dethan, Paul Gerbod et al., Les directeurs de ministère en France (XIXe-XXe siècles), Genève, Droz, coll. « Publications du Centre de recherches d'histoire et de philologie de la IVe section de l'École pratique des hautes études / Hautes études médiévales et modernes » (no 5 / 26), , 173 p., p. 99-106 ; Laurent López, « Être mobile : la circulation d'une épithète entre gendarmerie et police (1871-1914) », dans Jean-Marc Berlière, Catherine Denys, Dominique Kalifa et Vincent Milliot (dir.), Métiers de police : être policier en Europe, XVIIIe-XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », , 580 p. (ISBN 978-2-753-50698-5), p. 442-443).
  3. L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, n° 1712, vol. XCII, Benj. Duprat, Libraire de l'Institut, septembre 1929, colonnes 673 ; 803-804, lire en ligne.
  4. Christophe Bourachot, Bibliographie critique des mémoires sur le Second Empire : 2 décembre 1852-4 septembre 1870, Paris, la Boutique de l'histoire, 1994.
  5. Claude Witkowski, Les éditions populaires, 1848-1870, G.I.P.P.E., 1997, p. 335, note n°6.
  6. « C’est le feuilletoniste Théodore Labourieu qui a « arrangé », selon une expression de l'époque, les notes du policier », Frédéric Chauvaud, Justice et déviance à l'époque contemporaine : L'imaginaire, l'enquête et le scandale, Presses universitaires de Rennes, 2007, note n° 48.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48728/f65.image
  8. Frédéric Chauvaud, Justice et déviance à l'époque contemporaine : L'imaginaire, l'enquête et le scandale, Presses universitaires de Rennes, 2007, note n° 46.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Mémoires apocryphes[modifier | modifier le code]

Mémoires de Monsieur Claude :

  • Éditions Jules Rouff, 1881-1885, en 10 volumes.
  • Le Club Français du Livre (version abrégée), 1962, 320 pages.
  • Les Amis de l'Histoire (version abrégée), 1968, 370 pages.
  • Éditions Arléa (version abrégée ?), 1999, 490 pages.

Études et essais[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]