Antoine Bussy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bussy.
Antoine Bussy

Antoine Alexandre Brutus Bussy, né à Marseille le 29 mai 1794 et mort à Paris le 1er février 1882, est un pharmacien et chimiste français, .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à l'École polytechnique (Promotion X1813), où il suit les cours du chimiste et futur membre de l'Académie des Sciences Pierre Robiquet, qui deviendra son mentor tant dans sa spécialisation dans le domaine de la chimie que dans la conduite de sa carrière de pharmacien, et dont il restera très proche jusque la mort de ce dernier en 1840[1]. Il soutient sa thèse de doctorat en chimie à l'École de pharmacie à Paris en 1823. En 1832, il devient docteur en sciences médicales. Il enseigne à l'École de pharmacie de 1824 à 1874. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1850. Il devient président de l'Académie de médecine en 1856 et de la Société de pharmacie de Paris en 1836 et 1868.

Principaux travaux[modifier | modifier le code]

En 1828, il isole pour la première fois le nouvel élément béryllium, indépendamment de Friedrich Wöhler. Après que Humphry Davy, en 1809, est parvenu à préparer une petite quantité de l'élément magnésium par électrolyse, Bussy réussit en 1830 à en préparer de plus grandes quantités. Il entreprend également des recherches dans le domaine des composés organiques. C'est lui qui a attribué en 1833 le nom acétone au composé.

Écrits et publications scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Éloge de Pierre Robiquet, Journal de Pharmacie, avril 1841, p. 220-242, par Antoine Bussy
  • Mémoire sur le Radical métallique de la Magnésie
  • A. Bussy et A.-F. Boutron-Charlard, Traité des moyens de reconnaître les falsifications des drogues simples et composées et d’en constater le degré de pureté, Paris, Thomine,‎ 1829, 507 p. (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Bussy prononcera l'éloge funèbre de Pierre Robiquet devant l'Ecole et la Société de Pharmacie réunies en avril 1841