Antoine Beaussant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaussant.
Antoine Beaussant
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Marie-Cécile Villedieu de Torcy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Distinction

Antoine Beaussant est un entrepreneur français. Né le , il est depuis le 1er janvier 2015 le CEO de Peugeot Saveurs, dont Etablissements Peugeot Frères, holding de la famille Peugeot, a repris le contrôle  en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Beaussant est diplômé de l’EDHEC (École de Hautes Études Commerciales du Nord) à Lille et du European Marketing Program de l’Insead (Institut Européen d'Administration des Affaires).

Il commence sa carrière professionnelle dans le domaine des nouvelles technologies et des médias comme directeur multimédia du Journal «Le Monde», puis du Groupe Amaury, éditeur du journal Le Parisien et L'Équipe[1].

Pionnier de l’Internet en France, il est créateur, P-DG et actionnaire de plusieurs start-up, de 1994 à 2002. Il fonde en 1999 Nart[2], le premier site de vente aux enchères en ligne d’œuvres d’art, qui rachète L’Œil et Le Journal des Arts pour étoffer sa prochaine introduction en Bourse[3]. Mais, il reporte deux fois cette introduction et ne peut réunir les fonds nécessaires. Nart est déclaré en cessation de paiement le 14 septembre 2001[4]. Le Journal des Arts et L’Œil sont rachetés au Tribunal de commerce de Paris par Jean Christophe Castelain et les éditions Art Clair qui reprennent leur publication[5].

De 2002 à 2005 il est directeur général adjoint de Capgemini Sogeti, une entreprise IT employant 15 000 collaborateurs. De 2005 à 2006, il est Directeur Général délégué du groupe ESR, Société de services en Ingénierie Informatique, cotée à la bourse de Paris[6].

Hautboïste, il devient en 2005 membre du Conseil de surveillance de Buffet Crampon, leader dans la fabrication d’instruments à vents à la suite de son rachat par le fonds d’investissement Argos Soditic[7]. Il prend les rênes du groupe en novembre 2007. Il peut ainsi conjuguer son expérience managériale et sa passion pour la musique, en servant la grande tradition française de fabrication d’instruments professionnels. Créé en 1825, Buffet Group, implanté en France, Allemagne, États-Unis, Japon et Chine compte aujourd’hui 750 salariés, et réalise un chiffre d’affaires de 67 millions d’euros dont 94 % à l’international [8]. Le groupe fabrique 60 000 instruments de musique par an sous les marques Buffet Crampon, Besson, B&S, Antoine Courtois, Hans Hoyer, J. Keilwerth, Meinl Weston, Scherzer and W. Schreiber[9]. De 2011 à 2014, Antoine Beaussant est  vice-président de la CSFI[10], président de CAFIM, la chambre syndicale européenne  et vice-président de la Chambre syndicale Allemande.

En janvier 2015, il devient président de PSP, Peugeot Saveurs Production, reconnue sur le secteur des arts de la table pour ses moulins Peugeot à poivre, à sel et à épices. Référence incontestée du moulin depuis 1840, la marque s’est également développée dans les accessoires autour du vin. L’entreprise fait aujourd’hui partie de ces PME françaises emblématiques qui, grâce à leur savoir-faire et leur agilité, sont devenues des références mondiales. Chez PSP, Antoine Beaussant retrouve l’univers d’une grande marque, et d’une PME industrielle internationale (filiales aux USA, Allemagne, Benelux et Chine), dont l’ADN associe haut de gamme, savoir-faire, tradition et Made In France, mais aussi innovation et technologie. Il retrouve également l’authenticité des matériaux nobles comme le bois ou le métal, mis au service de la gastronomie.

Parallèlement à ses fonctions de chef d’entreprise, il est nommé de 1992 à 2000 par le ministre de l’Industrie, membre du Conseil Supérieur de la télématique, autorité administrative chargée de la régulation du secteur. En 1996, il est chargé par le gouvernement d’une mission officielle sur la régulation de l’internet en France et signe le rapport « Charte de l’Internet »[11]. De 2001 à 2008, il est nommé membre du Conseil des Ventes Volontaires, autorité de régulation des commissaires priseurs en France. Il est aujourd’hui président du Conseil de développement de la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines[12].

En 2004, Antoine Beaussant est nommé chevalier de la Légion d’Honneur par le Premier Ministre[13]Jean-Pierre Raffarin.

Antoine Beaussant prolonge la tradition familiale autour de la musique et de la gastronomie initiée par son grand-père Charles-Gustave Beaussant entrepreneur[réf. nécessaire] et mélomane, diplômé d’HEC en 1923, et par son père Philippe Beaussant, écrivain, musicologue spécialiste de musique baroque et membre de l'Académie française[14], auteur de plusieurs livres de cuisine : "Mangez baroque et restez mince" et "Préludes, fougasses et variations".

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]