Antoine Bazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
image illustrant un historien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français et un historien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Antoine-Pierre-Louis Bazin
Alias
Bazin aîné
Naissance
Saint-Brice-sous-Forêt
Décès
Paris
Activité principale
sinologue
Auteur
Langue d’écriture français

Antoine-Pierre-Louis Bazin, dit Bazin aîné, né le 26 mars 1799 à Saint-Brice-sous-Forêt et mort en 1862 à Paris, est un sinologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Antoine Bazin est le fils de Pierre-Elisabeth Bazin[1], docteur en médecine, nommé membre du conseil municipal de Saint-Brice le [2] et de Anne Rose Gault[3].
Il est le frère d’Ernest Bazin, professeur de dermatologie, et de Pierre Alphonse Bazin, docteur en médecine, successeur de son père à Saint-Brice[2].

Activité[modifier | modifier le code]

Élève d'Abel Rémusat et de Stanislas Julien, il fut professeur de chinois à la Bibliothèque royale, à l'École des langues orientales en 1840 (il y est le titulaire de la première chaire de chinois en 1843), et secrétaire adjoint de la Société asiatique. Il écrivit d'ailleurs souvent dans le Journal asiatique.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Notice du ″Chan-Haï-King″, cosmographie fabuleuse attribuée au grand Yu (1840)
  • Rapport fait à la Société Asiatique sur une chrestomathie chinoise publiée à Ning po en 1846 (1848)
  • Le Siècle des Youên, ou Tableau historique de la littérature chinoise, depuis l'avènement des empereurs mongols jusqu'à la restauration des Ming (1850)
  • Recherches sur les institutions administratives et municipales de la Chine (1854)
  • Recherches sur l'origine, l'histoire et la constitution des ordres religieux dans l'Empire chinois (1856)
  • Grammaire mandarine, ou Principes généraux de la langue chinoise parlée (1856)
  • Notice historique sur le Collège médical de Péking, d'après le ″Taï-thsing-hoeï-tièn″ (1857)
  • Mémoires sur l'organisation intérieure des écoles chinoises (1859)

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Amis du vieux Saint-Brice, « Pierre-Élisabeth Bazin, chirurgien - Docteur en médecine », sur saintbrice95.fr (consulté le 29 octobre 2014).
  2. a et b Les Amis du vieux Saint-Brice, « Ernest Bazin, médecin spécialiste », sur saintbrice95.fr (consulté le 29 octobre 2014).
  3. Base Léonore 1
  4. Tian, Min, p. 40. "This Yuan play was first translated into French by Antoine Bazin as Ho-Han-Chan ou La Tunique Confrontée, and it"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Bazin, dans François Pouillon (dir.), Dictionnaire des orientalistes de langue française, Karthala, 2008.