Antoine Alexandre Rousseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rousseaux.

Antoine Alexandre Rousseaux
Naissance
Paris
Décès (à 70 ans)
Metz (Moselle)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1781-1815
Conflits Guerres de la Révolution
Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur

Le baron Antoine Alexandre Rousseaux né le à Paris, paroisse Saint-Laurent, et mort le à Metz (Moselle), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Il a participé aux guerres de la Révolution et du Premier Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Nicolas Rousseaux et de Magdeleine Destremau, soldat au Régiment de Bretagne, il participe en 1781 au siège de Port-Mahon, où il est blessé, ainsi qu'à Mayence, à Biberach le 2 octobre 1796 et à Fürstenberg le 12 octobre suivant, où il reçoit un sabre d'honneur. Il est nommé chef de brigade le 18 mai 1796, au 74e régiment d'infanterie de ligne.

Il est promu général de brigade le 29 août 1803. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 24 décembre 1803, et commandeur de l'ordre le 14 juin 1804.

En 1809 il empêche un débarquement des troupes anglaises à l'île de Cadzand. Baron de l'Empire le 4 juillet 1811, général de division le 6 août 1811, il se rallie à Napoléon Ier pendant les Cent-Jours.

En 1815, après Waterloo, il est admis à la retraite.

Napoléon le nommait 'l'honnête Rousseaux' suite à ses 14 blessures.

Il se maria en 1794 à Bouzonville, Moselle, ayant comme témoin Lazare Hoche, général de l'armée du Rhin et de la Moselle, avec Marie-Anne Welter, fille de Jean-Baptiste Welter et d'Anne-Françoise Bouvier du Molard, d'où descendance.

Il est inhumé au Cimetière de l'Est à Metz.

[1]Règlement d'Armoiries[modifier | modifier le code]

"Coupé au I; d'azur, 1 tronc d'olivier terrassé d'or, sur lequel est perché un coq contourné d'argent, la tête contournée à dextre, crété et barbé de gueules, et auquel est suspendu un sabre posé en bande, monté d'or, et dans son fourreau de sable, garni d'or ; au II, d'argent au vaisseau de sable, voguant sur une mer d'azur, adextré d'un rocher aussi de sable, mouvant du flanc, et surmonté d'une tour crénelée de même ouverte, ajourée et maçonnée de gueules[2]."

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres
  2. « Tout sur l'héraldique : dessin de blasons et d'armoiries », sur toutsurlheraldique.blogspot.fr (consulté le 7 novembre 2016)

Sources[modifier | modifier le code]