Antoine-Léonard Courtois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtois.
Antoine-Léonard Courtois
AfficheTheatreCourtoisSpectres.jpg
Affiche du spectacle du théâtre Courtois présenté en 1875
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Antoine-Léonard Courtois (Tongres 1823 - Saint-Nazaire 1901) est un prestidigitateur belge. Il fonda le « Théâtre des Féeries fantastiques » ou "Théâtre de la famille Courtois" avec ses frères et sœurs en 1860, après le décès de son père, le célèbre prestidigitateur belge Louis Courtois[1].

Tournées et spectacles présentés[modifier | modifier le code]

Le théâtre Courtois vers 1875

Antoine-Léonard Courtois est né à Tongres (Belgique) en 1823 et est décédé à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) en 1901[2]. Accompagnant son père dans ses tournées européennes dès son plus jeune âge, il perpétua cette tradition en créant son propre théâtre ambulant.

Les spectacles présentés aux publics français[3],[4],[5],[6], belges[7], et suisses[8] proposaient de la prestidigitation, de l'acrobatie ainsi que la mise en scène de phénomènes physiques et chimiques divers.

Outre son créateur, la troupe était composée de son frère, Jules Courtois (également prestidigitateur), de son épouse Euphrosine Picolo (artiste dramatique, fille de Jean-Baptiste Picolo du théâtre Picolo), et d'autres artistes et acrobates comme Célestin Gastaldi, Joseph Ragoy, et les propres enfants d'Antoine-Léonard Courtois.

Les tournées des Fééries Fantastiques durèrent un quart de siècle, jusqu'en 1884, date de la vente du théâtre par Antoine-Léonard[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robelly, Le Livre d’or de ceux qui ont eu un nom dans la magie, Tours, 1949.
  2. Le Voyageur forain, no 610 du 20 avril 1901.
  3. Journal "Le Courrier des Alpes" du 13 août 1864
  4. Journal "L’Impartial Dauphinois" du 5 avril 1868
  5. "Le Journal de la Savoie" du 17 mai 1868
  6. Journal "Le Petit Breton", édition du 28 juin 1882
  7. Journal "Gazette van Lokeren" du 27 décembre 1868
  8. Feuille d'avis de Neuchâtel, no 41 du 21 mai 1864.
  9. Journal "L'Industriel Forain", édition de juin 1884