Antoaneta Stefanova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoaneta Stefanova
2022-Antoaneta-Stefanova.JPG
Antoaneta Stefanova (2022)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport
Titres aux échecs
Maître FIDE féminin (d) (depuis ), maître international féminin (d) (depuis ), grand maître international féminin (d) (depuis ), maître international d'échecs (depuis ), grand maître international (depuis ), FIDE Senior Trainer (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Elo
2 442 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Antoaneta Stefanova (en bulgare : Антоанета Стефанова), née le à Sofia (Bulgarie), est une joueuse d'échecs et femme politique bulgare.

Championne du monde d'échecs entre 2004 et 2006, elle est, au , la 21e joueuse mondiale avec un classement Elo de 2470[1],[2].

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Stefanova a été initiée aux échecs dès l'âge de 4 ans par son père Andon Stefanov, avec sa sœur aînée Liana[3]. En 1989, Antoaneta Stefanova remporte le championnat du monde des filles de moins de 10 ans à Aguadilla (Porto Rico), puis le tournoi tchécoslovaque des moins de 14 ans.

Compétitions par équipe[modifier | modifier le code]

Depuis 1994, elle participe aux championnats parmi les grands maîtres de la discipline, finissant même 7e au championnat bulgare mixte de 1993. Participant depuis 1992 dans l'équipe féminine de Bulgarie aux Olympiades d'échecs, son entraîneur l'inclut dans l'équipe masculine pour l'Olympiade d'İstanbul en 2000. En 2002, elle remporte le championnat d'Europe d'échecs individuel féminin.

Parmi les dix meilleures joueuses au monde depuis 1997, elle reçoit le titre de grand maître international en 2003, alors porté par seulement dix autres femmes.

Championne du monde[modifier | modifier le code]

Parties lentes (2004)[modifier | modifier le code]

En 2004, elle remporte le championnat du monde féminin 2004 à Elista, en Kalmoukie, titre qu'elle cède à la chinoise Xu Yuhua en 2006 à Iekaterinbourg.

Résultats de Antoaneta Stefanova aux championnats et coupe du monde féminins
Année Lieu Résultat Ultime adversaire Adversaires battues
2001 Moscou deuxième tour Peng Zhaoqin Pallavi Shah
2004 Elista Championne
du monde
Ekaterina Kovalevskaïa Tan Zhongyi
Tatiana Vassilievitch
Natalia Joukova,
Nana Dzagnidzé
Maïa Tchibourdanidzé
Ekaterina Kovalevskaïa
2006 Iekaterinbourg,
Russie
deuxième tour Iweta Radziewicz Amina Mezioud
2008 Naltchik, Russie quart de finale
(quatrième tour)
Pia Cramling Karen Zapata
Ju Wenjun
Inna Gaponenko
2010 Hatay, Turquie deuxième tour Huang Qian Ingrid Aliaga Fernandez
2012 Khanty-Mansiïsk,
Russie
Finaliste Anna Ushenina Marina Romenko
Zhu Chen
Monika Soćko
Marie Sebag
Dronavalli Harika
2015 Sotchi troisième tour Mariya Mouzytchouk Nguyễn Thị Thanh An
Inna Gaponenko
2017 Téhéran quart de finale
(quatrième tour)
Anna Mouzytchouk Yaniet Marrero López
Salomé Melia
Nino Khourtsidzé
2018 Khanty-Mansiïsk troisième tour Anna Mouzytchouk Sabina-Francesca Foisor
Dinara Saduakassova
2021 Sotchi
(coupe du monde)
huitième de finale
(quatrième tour)
Aleksandra Goriatchkina Aleksandra Maltsevskaïa
Natalia Pogonina

En 2010, lors du Championnat du monde opposant Viswanathan Anand à Veselin Topalov, elle commente les parties en direct en anglais et en bulgare aux côtés de Zurab Azmaiparashvili.

Parties rapides (2012)[modifier | modifier le code]

En 2012, elle remporte le championnat du monde féminin de parties rapides sur le score de 8.5/11 avec une performance Elo à 2 700. Elle ne perdit aucune partie[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

En avril 2021, elle est élue député au sein du parti Il y a un tel peuple. Elle a été désignée par celui-ci pour être premier ministre, mais ce parti n'ayant pas de majorité, sa candidature n'aboutit pas[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Stefanova, Antoaneta », sur ratings.fide.com (consulté le )
  2. « FIDE Ratings », sur ratings.fide.com (consulté le )
  3. (en-US) Goran, « Interview with Antoaneta Stefanova – Chessdom » (consulté le )
  4. « Championnats du Monde féminin - Actualités / International - Europe Echecs », sur www.europe-echecs.com (consulté le )
  5. (en) « There Is Such a People Set to Return Government-Forming Mandate Right away – Slavi Trifonov - Novinite.com - Sofia News Agency », sur www.novinite.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]