Antiochos XIII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antiochos.
Antiochos XIII Asiatikos
Titre
Roi Séleucide
-69-64
Prédécesseur Philippe Ier (indirectement)
Successeur Philippe II Philoromaios
Biographie
Dynastie Séleucides
Date de naissance v. -95/90
Date de décès
Père Antiochos X Eusèbe
Mère Cléopâtre V
Fratrie Séleucos "VII"

Antiochos XIII Philopator ("Qui aime son père") dit Asiatikos (« l'Asiatique ») est l'un des derniers Séleucides. Il règne sur la Syrie de -69 à -64.

Il est le fils de Cléopâtre Séléné et probablement d' Antiochos X Philopator Eusèbe. Si celui-ci est bien son père, il est sans doute né entre -95 et -90. Il a un frère (cadet ?) identifié comme "Séleucos VII".

On ne sait rien de ses premières années, mais il est envoyé à Rome avec son frère par leur mère, après l'assassinat de Ptolémée XI, pour réclamer les couronnes de Syrie et d'Egypte. Le Sénat les reconnaît comme les héritiers légitimes du trône de Syrie et préfère ne pas se prononcer quant à l'Egypte (v. -79/75).

Le voyage des princes séleucides est mentionné par Cicéron dans le De Signis (XXVII à XXX). Sur le chemin du retour, ils sont victimes du préteur Verrès qui les dépouille à Syracuse d'un riche candélabre en bronze orné de pierreries.

On ne sait pas ce qu'il fait après : peut-être s'est-il terré en Cilicie, en Asie Mieure, attendant la suite des événements, ce qui expliquerait son sobriquet d'"Asiatique". Pompée lui reprochera plus tard son inactivité.

Il est installé sur le trône de Syrie en -69 par Lucullus, qui cherche à affaiblir Tigrane d'Arménie en recréant le royaume séleucide que celui-ci avait annexé quinze ans auparavant.

En -67/-66, un prétendant local originaire de Cilicie, Philippe II Philoromaios, soutenu par la population d'Antioche, expulse Antiochos XIII de la cité, mais il est restauré en -66/-65 par Lucullus. Protégé par le prince arabe d'Émèse Sampsikeramos Ier, il est toléré par les lieutenants de Pompée.

En dépit des prières d'Antiochos XIII, Pompée transforme la Syrie en province romaine, en -64. Le dernier des Séleucides se réfugie chez Sampsikeramos, qui l'élimine pour se concilier Pompée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]