Antinoos fils d'Eupithès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antinoos, (grec moderne : Ἀντίνοος), fils d'Eupithès était, selon la mythologie grecque, l'un des prétendants de Pénélope pendant l'absence d'Ulysse partie pour Troie. L'un des deux éminents prétendants en lice pour la main de Pénélope, il est présenté mesquin personnage qui souille volontairement la maison d'Ulysse tandis que le héros est perdu en mer[1]. Il a essayé de tuer Télémaque, le fils d'Ulysse et de Pénélope, quand il revint de sa visite à Nestor et Ménélas, qui a contourné le piège d'un petit groupe d'éclaireur dans le détroit d'Ithaque près d'un îlot rocheux appelé Asteris, pour intercepter le jeune prince lors de son voyage de retour vers Ithaque. Télémaque évite le piège grâce à la déesse Athéna.

Antinoos s'est souvent distingué par sa violence, sa fierté et sa brutalité. Insulté par Eumée, au palais, après qu'Ulysse réapparait sous l'apparence d'un mendiant, il est le premier prétendant à mourir d'une flèche décochée par Ulysse, qui lui transperce la gorge. Mourant, c'est Eurymaque qui l'accablera.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Odyssée, Chant IV