Antigua-et-Barbuda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Antigue-et-Barbude)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Antigua-et-Barbuda

Antigua and Barbuda (en)

Drapeau
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda.
Blason
Armoiries d'Antigua-et-Barbuda.
Description de l'image ATG orthographic.svg.
Devise nationale "Effort individuel, Succès collectif"
Hymne national «Fair Antigua, We Salute Thee»
Administration
Forme de l'État Monarchie constitutionnelle
Reine Élisabeth II
Gouverneur général Sir Rodney Williams
Premier ministre Gaston Browne
Langues officielles Anglais
Capitale Saint John's

17° 07′ 16″ N, 61° 50′ 41″ O

Géographie
Plus grande ville Saint John's
Superficie totale 442 km2
(classé 194e)
Superficie en eau Négligeable
Fuseau horaire UTC - 4
Histoire
Indépendance Du Royaume-Uni
Démographie
Gentilé Antiguayen[1]
Population totale (2017[2]) 94 731 hab.
(classé 197e)
Densité 214 hab./km2
Économie
IDH (2015) 0,786  ; 62)
Monnaie Dollar des Caraïbes orientales (XCD​)
Divers
Code ISO 3166-1 ATG, AG​
Domaine Internet .ag
Indicatif téléphonique +1268

Antigua-et-Barbuda (Antigue-et-Barbude[3]) est un État des Antilles ayant pour capitale Saint John's, situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de la Guadeloupe et au nord-est de l'île des Antilles britanniques de Montserrat, dans les Caraïbes. Cet État est composé de deux îles principales, Antigua, et Barbuda, ainsi que de quelques îles plus petites.

Antigua-et-Barbuda est membre de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA) depuis 2009.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire d'Antigua-et-Barbuda.

Les Ciboneys habitaient Antigua-et-Barbuda depuis -2400. Ensuite arrivèrent les Arawaks et les Caraïbes. Christophe Colomb y débarqua en 1493, lors de son second voyage. Elles furent d'abord colonisées par les Espagnols et les Français, ensuite par les Anglais. En 1674, Christopher Codrington fonda la première grande plantation de sucre sur l'île d'Antigua. Le seul village de Barbuda prit son nom. Codrington et les autres propriétaires y firent amener des esclaves de la côte ouest de l'Afrique.

Au XVIIIe siècle, English Harbour, sur la côte sud d'Antigua, abrita une part importante de la flotte britannique, sous le commandement, un temps, de l'Amiral Nelson. Ce site bien encaissé et à peine visible du large, était connu comme un « trou à cyclone », un abri sûr.

L'esclavage fut aboli en 1834. Contrairement aux autres colonies britanniques qui choisissent une abolition immédiate suivie d'une période d'apprentissage, période pendant laquelle les esclaves restent au service de leurs anciens maîtres (jusqu'en 1838), les colons d'Antigues choisissent l'abolition immédiate sans apprentissage.

En 1981, Antigua-et-Barbuda devint indépendante en tant que Royaume du Commonwealth. Elle adhéra le à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO).

Politique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Politique à Antigua-et-Barbuda.

Antigua-et-Barbuda est une royaume du Commonwealth, le chef d'État est la reine Élisabeth II, qui est représentée à Antigua-et-Barbuda par un gouverneur général, sir Rodney Williams depuis le 14 août 2014[4]. Le pouvoir exécutif est assuré par le premier ministre, qui est aussi le chef de gouvernement. Le premier ministre est généralement le chef du parti gagnant des élections de la Chambre des Représentants (17 membres), tenues tous les cinq ans. L'autre chambre du parlement, le Sénat, est constituée de 17 membres qui sont nommés par le gouverneur général. L'actuel premier ministre, Gaston Browne, de l'ABLP, a été élu le 13 juin 2014.

Pays indépendant, Antigua-et-Barbuda est membre de plein droit de la Communauté caribéenne et de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques depuis 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie d'Antigua-et-Barbuda.

Le pays, situé en mer des Caraïbes, est constitué d'un archipel dont Antigua est la plus grande île, et la plus peuplée. Barbuda, juste au nord d'Antigua, est l'autre île principale. La capitale, Saint John's, se trouve à 48 km au nord-est des côtes septentrionales de Montserrat et à 95 km à l'est-sud-est de Basseterre, la capitale de Saint-Christophe-et-Niévès. Les îles ont un climat chaud et tropical, avec des températures agréables et constantes toute l'année.

Les îles sont dans l'ensemble peu élevées : leur point le plus haut est le mont Obama à 402 m. La ville principale de ce petit pays est la capitale Saint John's sur Antigua ; la ville la plus grande de Barbuda est Codrington.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Paroisses et dépendances[modifier | modifier le code]

L'île d'Antigua est divisée en six paroisses.

Les îles de Barbuda (moins de 2 000 habitants) et de Redonda (simple rocher sans habitant) ont toutes deux le statut de dépendance.

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie d'Antigua-et-Barbuda.

Le tourisme représente plus de la moitié du PIB national. La production agricole est pour l'essentiel réalisée dans les deux îles principales. Elle est principalement destinée au marché intérieur. Le manque d'eau et de main-d'œuvre — qui préfère travailler dans le tourisme et la construction, car les salaires sont plus élevés dans ces deux secteurs — limite le développement de l'agriculture. C'est également un pavillon de complaisance.

Événements[modifier | modifier le code]

« English Harbour » à Antigua, sur l'île d'Antigua.

Tous les ans, vers fin avril début mai, a lieu la semaine d'Antigua (Antigua Sailing week), une régate internationale ouverte à de nombreuses classes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie d'Antigua-et-Barbuda.
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO de 2005). Population en milliers d'habitants.

La population était estimée à 92 436 habitants en 2015[5]. La plupart des habitants sont des descendants d'esclaves africains employés dans les habitations-sucreries, mais il existe aussi des communautés européennes, notablement britannique et portugaise. La langue officielle est l'anglais, mais la plupart des habitants parlent un créole.

Selon le Pew Research Center, en 2010, 93 % des Antiguayens sont chrétiens, principalement protestants (81,2 %) et dans une bien moindre mesure catholiques (10,5 %). De plus, 3,6 % de la population pratique une religion populaire[6].

Codes[modifier | modifier le code]

Antigua-et-Barbuda ont pour codes :

Transport[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 17 janvier 2016) : Liste du patrimoine mondial à Antigua-et-Barbuda.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission d'enrichissement de la langue française (Recommandation concernant les noms d’États, d’habitants, de capitales, de sièges diplomatiques ou consulaires (liste établie par le ministère des affaires étrangères et européennes), NOR : CTNX0818389X
  2. (en) « The World Factbook — Central Intelligence Agency », sur www.cia.gov (consulté le 21 avril 2018).
  3. « ANTIGUE ET BARBUDE », sur La France auprès des États Membres de l’OECO et de la Barbade (consulté le 7 septembre 2017)
  4. « Présentation d’Antigua-et-Barbuda », sur diplomatie.gouv.fr, (consulté le 16 novembre 2018).
  5. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ac.html CIA World Factbook
  6. (en) « Religions in Barbados », sur www.globalreligiousfutures.org (consulté le 23 février 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :