Antifédéralisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antifédéralisme fut le nom donné à deux mouvements politiques distincts à la fin du XVIIIe siècle aux États-Unis :

  1. Le premier mouvement antifédéraliste des années 1780, s'opposa à la création d'un gouvernement national plus fort, tel que le permettait la Constitution et chercha à le conserver tel qu'il était institué dans les Articles de la Confédération de 1777.
  1. Le second mouvement antifédéraliste se constitua en réaction aux lois fiscales d'Alexander Hamilton lors du premier mandat de George Washington. Ce mouvement est parfois nommé l'Anti-Administration Party qui deviendra plus tard le Parti républicain-démocrate de Thomas Jefferson et James Madison.

Les participants à ces mouvements étaient qualifiés d'anti-fédéralistes (« anti-federalist » pour les anglophones).


Anti-Féderalistes connus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « 16b. Antifederalists » [archive du ], ushistory.org (consulté le 10 juillet 2013)
  2. Marcel LeRoy, « Sam Adams – Father of the American Revolution », The Voice news, (consulté le 10 juillet 2013)
  3. « Lesson 1: Anti-federalist Arguments Against "A Complete Consolidation" », The National Endowment for the Humanities (consulté le 10 juillet 2013)
  4. Thomas H. O'Connor et Alan Rogers, This Momentous Affair: Massachusetts and the Ratification of the Constitution of the United States, Trustees of the Public Library of the City of Boston, (lire en ligne), p. 19
  5. Akhil Reed Amar, « Women and the Constitution », Yale Law School, (consulté le 10 juillet 2013)
  6. David Levine, « Best Clinton Ever? Why New York’s First Governor, George Clinton, Totally Rocks », Hudson Valley (consulté le 8 mai 2016)
  7. Bill Kauffman, Forgotten Founder, Drunken Prophet: The Life of Luther Martin, ISI Books, , 225 p. (ISBN 9781933859736, lire en ligne)
  8. PBS News. "People and Events: Thomas Jefferson". American Experience.