Antidata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 2004
Fiche d’identité
Site web http://editionsantidata.blogspot.com/

Antidata est une maison d'édition française créée en 2004, spécialisée dans la forme courte (nouvelles).

Histoire[modifier | modifier le code]

Antidata est une maison d'édition française créée en 2004 [1] par Jean-Claude Lalumière, Romain Protat et Olivier Salaün, spécialisée dans la forme courte (nouvelles et autres textes courts). Elle est issue de la revue électronique [2] du même nom qui a existé de 1997 à 2007.

Elle publie des recueils collectifs (douze à fin 2016) et des recueils individuels d'auteur (quatorze à fin 2016).

Son rythme de publication est de 5 titres par an en moyenne, avec des tirages initiaux, jusqu'en 2006, de 300 exemplaires pour les recueils collectifs et de 500 exemplaires pour les recueils individuels[3].

Elle est dirigée aujourd'hui par Gilles Marchand et Olivier Salaün.

Parmi les auteurs ayant publié pour cette maison, en recueil collectif ou individuel, on note Cécile Coulon, Christophe Ernault aussi connu sous le nom d'Alister, Philippe Di Folco, Matthieu Jung, Jean-Claude Lalumière, Maud Tabachnik, Jean-Luc Manet, Stéphane Le Carre, Emmanuelle Urien, Marc Villemain, Bertrand Redonnet ...

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages individuels[modifier | modifier le code]

  • Christophe Ernault, Playlist, 2005 - rééd. 2013
  • Olivier Salaün, Il y a un trou dans votre CV, illus. Philippe Bernard, 2006
  • Christophe Merit, Échappées belles, 2008
  • Malvina Majoux, Des hippocampes dans l'hémicycle, illus. Serguej Kljajic, 2009
  • Olivier Salaün, M, la conscience féline malheureuse, illus. Aurélie Lachèvre, 2010
  • Gilles Marchand, Dans l'attente d'une réponse favorable, illus. Philippe Bernard, 2010
  • Bertrand Redonnet, Le Théâtre des choses, 2011
  • Romain Protat, Cosmic jobs, illus. Emmanuel Gross, 2012
  • Stéphane Monnot, Noche triste, 2012
  • Jean-Luc Manet, Haine 7, illus. Emmanuel Gross, 2012
  • Stéphane Le Carre, À pleines dents la poussière, 2014
  • Olivier Bordaçarre, Protégeons les hérissons, 2014
  • Laurent Banitz, Au-delà des halos, 2015
  • Fabien Maréchal, Dernier avis avant démolition, 2016
  • Hervé Mestron, Cendres de Marbella, 2017
  • Benjamin Planchon, Capsules, 2018
  • Jean-Luc Manet, Aux fils du calvaire, 2018
  • Laurence Albert, Nous sommes de grands chiens bleus, 2018
  • Éric Bohème, Le Monico, 2019
  • Hervé Mestron, Gardien du temple, 2019
  • Juan Milhau-Blay, En marge, 2020
  • Karl Nouail, Votre session va bientôt expirer, 2020

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • L'Enfer me ment, collectif, 2004
    • 10 nouvelles noires de : Eliane K. Arav, Rodolphe Bléger, Dominique Boeno, Olivier Déhenne, Jean-Claude Lalumière, Léo Lamarche, Christophe Merit, Romain Protat, Olivier Salaün et Maud Tabachnik.
  • Morphéïne, collectif, 2005
  • Short Satori, collectif, 2007
  • CapharnaHome, collectif, 2010
    • 10 nouvelles sur la maison de : Michel Besnier, Isabelle Doleviczenyi, Christophe Esnault, Malvina Majoux, Gilles Marchand, Charlotte Monégier, Benjamin Peurey, Bertrand Redonnet, Olivier Salaün et Roland Thévenet.
  • Douze cordes, collectif, 2010
    • 12 nouvelles musicales de : Cécile Coulon, Amandine Bellet, Christophe Despaux, Scarlett Alainguillaume, Bertrand Redonnet, Ludmila Safyane, Gilles Marchand, Olivier Salaün, Malvina Majoux, Christophe Ségas, Charlotte Monégier et François Martinache.
  • Au coin de la rue, collectif, 2010
    • 3 nouvelles de la rencontre de : Anna da Silva, Pauline-Gaïa Laburte et Yann Bloyet.
  • Tapage nocturne, collectif, 2011
  • Temps additionnel, collectif, 2012
  • Version originale, collectif, 2013
  • Jusqu'ici tout va bien, collectif, 2013[4]
    • 12 nouvelles sur la phobie de : Sébastien Gendron, Stéphane Monnot, Olivier Boile, Christophe Ségas, Ludmila Safyane, Laurent Banitz, Frédérique Trigodet, Gilles Marchand, Bertrand Bonnet, X, Marie Lelièvre et Hélène Frank.
  • Terminus, collectif, 2015
  • Parties communes, collectif, 2016
    • 12 nouvelles sur les voisins de : Laurent Banitz, Benoît Camus, Louise Caron, Guillaume Couty, Anne-Céline Dartevel, Jean-Claude Lalumière, Malvina Majoux, Gilles Marchand, Arnaud Modat, Pascale Pujol, Murielle Renault et Christophe Ségas.
  • Petit ailleurs, collectif, 2017
    • 14 nouvelles sur la cabane de : Laurent Banitz, Benoît Camus, Guillaume Couty, Thierry Covolo, Antonin Crenn, Louise Fonte, Nicolas Houguet, Johanna Jossau, Gilles Marchand, Fabien Maréchal, Stéphane Monnot, Bruno Pochesci, Pascale Pujol et Christophe Ségas.
  • Ressacs, collectif, 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livreshebdo no 546 : Antidata.org à l'épreuve du réel (27 février 2004)
  2. La revue des revues no 35 : Les revues électroniques aujourd'hui (2004, (ISSN 0980-2797))
  3. Isabelle Roche, « Entretien avec Jean-Claude Lalumière, Romain Protat & Olivier Salaün (Antidata) », sur le Littéraire, (consulté le 23 novembre 2016)
  4. Charybde 27, « « Jusqu'ici tout va bien » : audacieuses, intelligentes, enjouées, douze nouvelles sur la phobie. », Mediapart - Le Club,‎ (lire en ligne, consulté le 23 novembre 2016)