Anticommutativité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 19 novembre 2019 à 20:50 et modifiée en dernier par ZiziBot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

En mathématiques, l'anticommutativité est la propriété caractérisant les opérations pour lesquelles intervertir deux arguments transforme le résultat en son opposé. Par exemple, une opération binaire ✻ est anticommutative si

.

Cette propriété intervient en algèbre, en géométrie, en analyse et, par conséquent, en physique.

Définition

Étant donné un entier naturel n, une opération n-aire est dite anticommutative si intervertir deux arguments transforme le résultat en son opposé.

Plus formellement, une application de l'ensemble de tous les n-uplets d'éléments d'un ensemble A dans un groupe G est dite anticommutative si pour toute permutation σ de l'ensemble {1, 2, … ,n}, on a :

,

sgn(σ} désigne la signature de σ.

Cette formule est à interpréter comme suit :

  • si deux n-uplets se déduisent l'un de l'autre par une permutation impaire alors leurs images sont symétriques l'une de l'autre dans le groupe G ;
  • si deux n-uplets se déduisent l'un de l'autre par une permutation paire alors ils ont même image.

La formule comporte donc un abus de notation puisqu'a priori, l'ensemble d'arrivée G est seulement un groupe, dans lequel « –1 » et la multiplication n'ont pas de sens précis. Dans le groupe G, noté ici additivement, (–1) g représente le symétrique (ou opposé) g d'un élément g.

Le cas n = 2 est particulièrement important. Une opération binaire est anticommutative si

,

ce qui signifie que x1x2 est l'élément symétrique de x2x1 dans le groupe G.

Exemples

Propriété

Si le groupe G est tel que

,

c'est-à-dire si l'élément neutre est le seul élément qui soit égal à son symétrique alors :

  • pour toute opération binaire ✻ anticommutative et tout élément x1 on a :
 ;
  • plus généralement, pour toute opération n-aire ✻ anticommutative, l'image de tout n-uplet comportant une répétition (c.-à-d. tel que pour au moins deux indices i et j distincts) est égale à l'élément neutre :
.

Cette propriété est plus connue dans le cas particulier d'une application n-linéaire antisymétrique (E et F étant des espaces vectoriels sur un même corps K) : si la caractéristique de K est différente de 2 alors le seul vecteur de F égal à son opposé est le vecteur nul, si bien que f est alternée.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

N. Bourbaki, Éléments de mathématique, Algèbre, chap. 1-3, Berlin, Springer Verlag, , 2e éd., 636 p. (ISBN 978-3-540-33849-9, notice BnF no FRBNF40227395), voir chap. 3 : « Algèbres tensorielles, algèbres extérieures, algèbres symétriques ».

Lien externe

(en) A. T. Gainov, « Anti-commutative algebra », dans Michiel Hazewinkel, Encyclopædia of Mathematics, Springer, (ISBN 978-1556080104, lire en ligne)

Crédit d'auteurs

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Anticommutativity » (voir la liste des auteurs).