Anthropomorphisme moe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wikipe-tan, combinaison du mot japonais pour Wikipédia et du suffixe amical pour les enfants, -tan[1], est un anthropomorphisme moe de Wikipédia.

L'anthropomorphisme moe (萌え擬人化, moe gijinka?) est une forme d'anthropomorphisme où des qualités moe (suscitant des sentiments d'affection, d'adoration, de dévotion ou d'excitation) sont attribuées à des objets, des concepts ou des phénomènes. Ces personnifications sont également caractérisées par leurs accessoires, rappelant leur origine avant anthropomorphisation. Les dessins de ces caractères permettent le cosplay, et cette forme d'anthropomorphisme est fréquente dans les sous-cultures otaku. À l'exception des kemonomimi (des personnages humains ayant certains traits animaux), la plupart ont débuté par des essais d’amateurs (les dōjin), inspirés par des discussions sur des forums japonais tels que 2channel ou Futaba Channel, mais cette mode s’est répandue, les anime et mangas commerciaux les utilisant également.

Types[modifier | modifier le code]

Animaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kemonomimi.
Un kemonomimi avec des oreilles et une queue de chien.

Les kemonomimi, littéralement « oreilles animales », sont des animaux dessinés comme de beaux adolescents (bishōjo ou bishōnen), ou inversement des personnages auxquels on a donné des traits animaux tels que des oreilles ou des queues. Les filles et garçons-chats (nekomimi) sont les représentants les plus fréquents de cette catégorie, mais on rencontre souvent aussi des filles-lapins, renards et chiens ; ce concept est lié au fandom furry.

Informatique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : OS-tan.

En dépit de Toy's iMac Girl en 1998 et de Chobits en 2001, le meme consistant à transformer des objets informatiques en personnages moe ne se répandit qu'avec Shiitake-chan (しいたけちゃん?), l'anthropomorphisation du bouton Stop de Internet Explorer. L'idée de Shiitake-chan commença en 2001 sur 2channel, un internaute ayant affirmé qu'il voyait le bouton Stop comme un shiitake[2]. Quand Microsoft sortit Windows 7 au Japon, ils inclurent un package thématique centré autour d'une personnification de l'OS nommée "Nanami Madobe", avec des échantillons de voix de Nana Mizuki. Microsoft utilisa une autre personnification mettant en jeu deux filles appelées "Yū Madobe" et "Ai Madobe" pour promouvoir Windows 8 au Japon[3],[4],[5].

Depuis la création des OS-tans, d’autres logiciels et sites web ont été anthropomorphisés. Ainsi, Wikipédia a son propre Wikipe-tan, et les applications Mozilla un ensemble de « Moezilla ». Les internautes chinois ont créé "Green Dam Girl" pour parodier le logiciel de filtrage Green Dam Youth Escort[6]. En 2010, un illustrateur taïwanais connu comme "shinia" sur Pixiv (en) créa une personnification de Silverlight appelée Hikaru Aizawa (en), officiellement adoptée par Microsoft Taiwan[7],[8]. En 2013, Microsoft Singapour introduisit Inori Aizawa (en), une mascotte pour Internet Explorer.

World War Blue (en), une série de mangas et d'anime, a des personnages qui sont des anthropomorphisations de jeux vidéo, tels que Sonic, Super Mario et Tetris.

Législation et politique[modifier | modifier le code]

Des articles de la constitution japonaise ont été anthropomorphisés en filles moe ; ainsi, l'article 9, qui interdit au Japon de mener une guerre, « est représenté comme une fille pacifiste »[9].

En 2010, des utilisateurs du 2channel créèrent Hinomoto Oniko (en), un anthropomorphisme de l’insulte raciste chinoise riben guizi (en) (日本鬼子, littéralement « diables japonais »). En japonais, la lecture kun'yomi des kanjis de l’insulte peut être interprétée comme un nom de personnage féminin, c’est pourquoi on la représente comme une jeune fille portant un kimono traditionnel, avec les cornes du diable et un katana[10].

En 2015, des internautes créèrent ISIS-chan (en), une représentation moe de l'organisation djihadiste État islamique, utilisée par Anonymous pour diluer la propagande de l'EI sur le Web[11].

Autres[modifier | modifier le code]

Appareils domestiques 
Les jeux vidéo érotiques (eroges) Like Life (en) et Monogokoro, Monomusume représentent des appareils domestiques sous forme de jeunes filles ; on y trouve ainsi des machines à laver, des réveils, des téléphones portables et même des boîtes à lettres. La nature érotique de ces jeux met les protagonistes dans des situations inhabituelles. De même, le manga 090 Eko to Issho présente des filles-téléphones portables.
Cellules 
Le manga Cellules au travail ! représente les cellules du corps humains comme des personnages (mâles et femelles).
Charbon 
Basé sur le binchōtan et d'autres types de charbon, l'anime et le manga Binchō-tan (en) utilise le jeu sur le son « tan » (dajare (en)) dans le mot japonais pour « charbon » pour créer une série de jolies filles.
Maladies 
Sur le site de partage d'images 4chan, une version moe d'Ebola fut publiée comme une « image-défi », demandant à improviser une histoire à son sujet.
Matériel militaire 
Les mecha musume sont des anthropomorphismes moe d'objets militaires tels que des armes, des tanks, des avions de guerre ou des missiles ; ainsi, on peut collectionner de telles figurines de véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale[12]. Strike Witches, Upotte!! (en), et Kantai Collection sont des mangas populaires basés sur du matériel militaire moe.
Nourriture 
Deux exemples sont Habanero-tan (en), la mascotte non officielle de Bōkun Habanero (en), et Bisuke-tan pour des biscuits vendus par KFC au Japon. Akikan! (en), une série de light novels, présente des boîtes de soda qui se changent magiquement en filles. Des saveurs de gelées alimentaires ont également été anthropomorphisées[13].
Pays 
Comme pour les figures allégoriques nationales, des versions moe de divers pays existent. Ainsi, le Japon est Nihon-chan[14] et l'Afghanistan est Afghanis-tan (en) ; tous deux ont leurs propres bandes dessinées en ligne au Japon. Le manga Hetalia représente les pays participant aux deux guerres mondiales par des garçons moe (peu de caractères féminins y participent)[15],[16].
Véhicules
Parmi des trains connus représentés comme des filles, le Fastech 360 est souvent dessiné avec des oreilles de chat, à cause de ses plaques d'aérofrein. Appelé "Fastech-tan", il en existe une figurine à collectionner, vendue avec la permission de la East Japan Railway Company[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Maciamo, « How to Use Japanese Suffixes », Jref.com, .
  2. (ja) « "I'm Worried that the Stop Button on IE Looks Like a Shiitake" on a 2ch archive » (consulté le 6 mars 2007).
  3. (ja) 窓辺ファミリー全員集結!! DSP版限定ウィンドウズ8.1が10月4日予約開始【追記あり】
  4. (ja) DSP版Windows 8.1の予約受付け開始、限定版は一部でもう完売 - 限定版は3種類
  5. (ja) 「Windows 8.1 発売記念パック 窓辺ファミリーバージョン」の予約が瞬殺! マウス付きも数少なめ
  6. (en) « China clarifies web filter plans », BBC News,‎ (lire en ligne).
  7. (zh) « Microsoft - Silverlight 第二彈 進化再生 », Microsoft (consulté le 14 mars 2012).
  8. (ja) « ねとらぼ:台湾MSの萌えるSilverlight「藍澤光」が日本上陸 pixivで公認イラストイベント », ITmedia,‎ (consulté le 14 mars 2012).
  9. (en) « Constitution Girls Book Turns Law Into Moe Girls », Anime News Network, (consulté le 30 juin 2011).
  10. (zh) « zh:萌系日本鬼子 反攻中國 », The Liberty Times,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « Anonymous targets IS sympathisers on Twitter », BBC,‎ (lire en ligne).
  12. (en) « Mecha Musume Figumate Figure Gashapon Set of 5 Konami », Amazon.com (consulté le 19 août 2011).
  13. (en) « Rie Kugimiya, Rina Satou, 3 Others Voice Moe Jelly », Anime News Network, (consulté le 13 juillet 2011).
  14. (ja) « Nihon-chan a la carte » (consulté le 23 avril 2008).
  15. (ja) Hidekaz Himaruya, « Axis Powers Hetalia », Geocities (consulté le 30 mai 2008).
  16. (en) « ejcjs - Moe and the Potential of Fantasy in Post-Millennial Japan », Japanesestudies.org.uk (consulté le 20 août 2012).
  17. (ja) « Train Anthropomorphism SuperExpress Train Girls "Fasutekku 360S" » (consulté le 6 mars 2007).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ja) Gijinka tan Hakusho (擬人化たん白書?, litt. Dossiers anthropomorphisme-tan). Tokyo, Japon : Aspect, 2006. (ISBN 4-7572-1262-3).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]