Anthony Robbins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anthony Robbins
Tony Robbins.jpg
Anthony Robbins en 2009 à une conférence.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Anthony Jay RobbinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Anthony J. MahavoricVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom court
Tony RobbinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Glendora High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Jairek Robbins (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Anthony Robbins Foundation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Œuvres principales
Pouvoir Illimité (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Anthony Robbins
Signature

Anthony Robbins, né Anthony J. Mahavorick, né le à North Hollywood (Californie), est un coach et essayiste américain. Il est l'auteur de livres de développement personnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord assistant de Jim Rohn, il développe ensuite sa propre méthode[1].

Il se fait connaitre d'un large public à partir des années 1990 en s'affichant avec des personnalités comme Anthony Hopkins, George Bush senior, Lady Di, Richard Bronson, Oprah Winfrey, des sportifs célèbres. Il propose alors de suivre un "séminaire" pendant une semaine pour le prix variant de 6000 à 8000 dollars américains.

Il utilise et promeut la marche sur le feu comme moyen de surmonter les peurs. « Si Robbins a popularisé la marche sur le feu, c'est Tolly Burkan, fondateur du Firewalking Institute for Research and Education qui prétend en avoir introduit la pratique en Amérique du Nord. Selon lui, il s'agit "d'une méthode pour vaincre les craintes, croyances et phobies limitatrices"[2]. »

Il coache plusieurs personnalités américaines, notamment Bill Clinton ou Pamela Anderson[3],[4],[5].

Controverses[modifier | modifier le code]

Marche sur le feu[modifier | modifier le code]

En juillet 2012, le San Jose Mercury News publie un article racontant que plusieurs personnes ont été brulées et ont du être hospitalisées lors d'une marche sur le feu le 19 juillet 2012. Cette histoire est reprise par plusieurs autres médias, dont Fox News, le New York Times, et CNN[6],[7]. Ces articles sont ensuite retirés car inexacts[8]. Un correctif est publié par le Huffington Post[9],[10].

Le 24 juin 2016, il est rapporté que « des dizaines de personnes ont été brulées et ont nécessité des soins médicaux après avoir essayé de marcher sur des charbons ardents durant un événement de marche sur le feu durant un séminaire de Tony Robbins à Dallas, au Texas »[11]. Plusieurs participants sont transportés à des centres de soins médicaux des brulures, et un bus a dû être utilisé comme zone d'attente pour 30-40 personnes brulées moins sévèrement[11]. Un porte-parole de l'organisation affirme : « quelqu'un n'étant pas familier de la procédure a appelé le 911 pour demander des véhicules d'urgence [...] il n'y avait aucun besoin de secouristes [...] seuls 5 des 7000 participants ont demandé à être examiné au-delà de ce qui était disponible sur place »[12].

Accusations d'agression et de harcèlement sexuels[modifier | modifier le code]

En mai 2019, une enquête de BuzzFeed News détaille des accusations contre Tony Robbins qui aurait harcelé sexuellement des fans et des membres de son équipe, tels que des attouchements de fans lors d'événements, l'exhibition de ses parties génitales à ses assistantes, et en harcelant sexuellement des fans[13],[14]. Neuf femmes ont accusé publiquement Tony Robbins de faits de cette nature[15]. Tony Robbins nie ces allégations et déclare : « j'ai été la cible d'une année entière d'enquête de la part de BuzzFeed. Malheureusement, votre organisation a été claire auprès de mon équipe qu'elle entend avancer en publiant une version du passé inexacte et malintentionnée, truffée de faussetés. »[16].

En novembre 2019, BuzzFeed News publie un article en six parties accusant Tony Robbins d'avoir brutalisé une adolescente alors qu'il est « star speaker » au SuperCamp, un camp d'été élitiste en Californie du sud, en 1985 quand Tony Robbins avait 25 ans. BuzzFeed News affirme disposer de des deux témoins oculaires[17]. D'autres médias rapportent également ces allégations[18],[19],[20]. Tony Robbins nie avoir mal agi et porte plainte contre BuzzFeed News en Irlande. En réponse, BuzzFeed News déclare maintenir leurs affirmations et suggère que la décision de choisir ce pays pour la plainte est abusive[21].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Anthony Robbins tient son propre rôle dans le film L'Amour extra-large, dans lequel il hypnotise le personnage principal afin que celui-ci ne voie plus les gens tels qu'ils sont en apparence mais tels qu'ils sont à l'intérieur.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Robbins a été végétarien pendant 12 ans, il a ensuite ajouté du poisson à son alimentation. Alors qu'il mangeait beaucoup de poisson, il a développé un empoisonnement au mercure et a failli mourir. Son alimentation se compose désormais principalement de légumes avec une petite quantité de protéines animales[22].

Livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Site officiel AnthonyRobbins.com ».
  2. Les Sceptiques du Québec, « Marche sur le feu • Dictionnaire Sceptique », sur www.sceptiques.qc.ca (consulté le )
  3. « Mode ou nécessité ? », sur Info-coaching : le site du coaching en Belgique.
  4. (en) Anthony Robbins, Awaken the Giant Within : How to Take Immediate Control of Your Mental, Emotional, Physical and Financial Destiny!, New York, Simon & Schuster, , 538 p. (ISBN 978-0-671-79154-4).
  5. (en) « Tony Robbins' Celebrity Clients », Ranker (consulté le )
  6. (en-US) Carol Pogash, « A Self-Improvement Quest That Led to Burned Feet », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  7. Falyn Page, « Tony Robbins hot coal walk injures dozens », sur CNN, (consulté le )
  8. Steve Doocy, « Fox News » [archive du ],
  9. Marianne Schnall, « Tony Robbins Sets the Record Straight About Fire Walk 'Controversy' », Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Eric Kurhi et Mark Gomez, « San Jose: 21 people treated for burns after firewalk at Tony Robbins appearance », San Jose Mercury News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. a et b « Robbins Seminar Continues Despite Dozens Burned At Fire-Walking Event », CBS 21, Dallas-Fort Worth, Texas,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  12. (en) « False Alarm at Tony Robbins's Dallas Seminar », Inc.com,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  13. Jane Bradley et Katie J.M. Baker, « Unlimited Power, A BuzzFeed News Investigation », sur Buzzfeed News, (consulté le )
  14. Katie J.M. Baker et Jane Bradley, « Four More Women Have Accused Tony Robbins Of Sexual Misconduct », sur BuzzFeed News, (consulté le )
  15. (en) Alex Lubben, « 9 Women Have Now Accused Self-Help Guru Tony Robbins of Sexual Misconduct », sur Vice, (consulté le )
  16. Tony Robbins, « An Open Letter to BuzzFeed Editors and Board of Directors from Tony Robbins », sur Medium, (consulté le )
  17. (en) « Tony Robbins Has Been Accused Of Sexually Assaulting A High Schooler At Summer Camp », sur BuzzFeed News (consulté le )
  18. (en) Jackie Salo, « Tony Robbins accused of sexual misconduct, berating rape victims », sur New York Post, (consulté le )
  19. Kelly McLaughlin, « A woman says Tony Robbins forcefully kissed and groped her when she was a teenage girl at a California summer camp in 1985 », sur Insider (consulté le )
  20. (en) The Atlanta Journal-Constitution Stephanie Toone, « Tony Robbins accused of molesting teen at California summer camp in 1985; he denies the claim », sur ajc (consulté le )
  21. (en-US) Brian Flood, « Tony Robbins starts legal actions against BuzzFeed over sexual assault report », sur Fox News, (consulté le )
  22. "Help Yourself: Tony Robbins’ Four Tips for Mental Fitness". Men's Journal. Retrieved 6 March 2021.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]