Anthony Phelps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anthony Phelps
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Antony Phelps est un écrivain haïtien né à Port-au-Prince, le 25 août 1928.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Été. Couverture et illustrations de Grace Phelps en collaboration avec l'auteur. Port-au-Prince : Impr. N. A. Théodore (Collection "Samba"), 1960.
  • Présence; poème. Illustrations de Luckner Lazard. Port-au-Prince : Haïti-Littéraire,1961.
  • Éclats de silence. Port-au-Prince : Art Graphique Presse (Collection Haïti-Littéraire), 1962.
  • Points cardinaux. Montréal : Holt, Rinehart et Winston, 1966.
  • Mon pays que voici. Suivi de : les Dits du fou-aux-cailloux. Honfleur : P.J. Oswald, 1968. Mon pays que voici (nouvelle édition : introduction de l'auteur, album photos et annexe). Montréal : Mémoire d'encrier, 2007.
  • Motifs pour le temps saisonnier. Paris : P. J. Oswald, 1976.
  • La Bélière caraïbe. La Habana, Cuba : Casa de las Américas, 1980; Montréal : Nouvelle Optique, 1980.
  • Même le soleil est nu. Montréal : Nouvelle Optique, 1983.
  • Orchidée nègre. Montréal : Triptyque, 1987.
  • Les doubles quatrains mauves. Port-au-Prince : Éditions Mémoire, 1995.
  • Immobile Voyageuse de Picas et autres silences. Montréal : CIDIHCA, 2000.
  • Femme Amérique. Trois-Rivières / Marseille : Écrits des Forges / Autres Temps, 2004.
  • Une phrase lente de violoncelle. Montréal : Éditions du Noroît, 2005.
  • Une plage intemporelle. Montréal : Éditions du Noroît, 2011.
  • Je veille, incorrigible féticheur, Doucey éditions, 2016.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Moins l'infini, roman haïtien. Paris : Les Éditeurs Français Réunis, 1973; Montréal : CIDIHCA, 2001. Réédition sous le titre Des fleurs pour les héros, Le Temps des Cerises, Paris, 2013.
  • Mémoire en colin-maillard. Montréal : Éditions Nouvelle Optique, 1976; Montréal : CIDIHCA, 2001.
  • Haïti ! Haïti ! (avec Gary Klang). Montréal : Libre Expression, 1985.
  • La Contrainte de l'inachevé. Montréal : Leméac : 2006 ; La Roque d'Anthéron (France) : Vents d'Ailleurs (à paraître).

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le conditionnel. Montréal : Holt, Reinhart et Winston, 1968.
  • Une quinzaine de pièces radiophoniques. Radio Cacique, Haïti, 1961-64.

Contes pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Et moi, je suis une île. ("Moly, le petit poisson rouge"; "La poupée à la chevelure de soleil"; "Et moi, je suis une île"; "La roue vagabonde.") Montréal : Leméac (Collection Francophonie vivante), 1973.

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Paul Laraque, vingt ans sous les drapeaux entre Marx et Breton. (Entretiens) Montréal : Productions Caliban, 2004.
  • Image et verbe. (Trente collages de Irène Chiasson, accompagnés de poèmes de François Piazza, Anthony Phelps, Yves Leclerc, Raymond Charland. Préface de Robert Klein.). Longueil : Image et verbe éditions, 1966.
  • D'une lettre à l'autre. Abécédaire. Poèmes et illustrations de 28 poètes et 28 peintres. Trois-Rivières : Presse Papier et Écrits des Forges, 2005.
  • Joutes internationales Pixel. Coffret de poèmes et dessins réalisés par 10 poètes et 10 peintres lors du Festival international de poésie de Trois Rivières 2003. Trois Rivières : Presse Papier, 2005.

Discographie[modifier | modifier le code]

Poésie d'Anthony Phelps enregistrée par d'autres personnes :

  • « Mon oxygène rêveur », « Je t'ai emprisonnée » et « À l'impromptu du couchant », poèmes d'Anthony Phelps dits par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 1). Port-au-Prince : Productions Batofou, 2004.

Réalisation et interprétation par Anthony Phelps, sous les étiquettes Les Disques Coumbite et Les Productions Caliban :

  • Mon Pays que voici, poème d'Anthony Phelps dit par l'auteur. Montréal, 1966; disque CD 2000, 2005.
  • Les araignées du soir, poème d'Anthony Phelps dit par l'auteur. Montréal, 1967.
  • Terre-Québec. Poèmes de Paul Chamberland. Montréal, 1968.
  • Pierrot le Noir. Poèmes de Jean-Richard Laforest, Émile Ollivier, Anthony Phelps. Avec des chansons de transition de Toto Bissainthe. Montréal, 1968; disque CD 2005.
  • Motifs pour le temps saisonnier. Textes d'Anthony Phelps. Montréal, 1975.
  • Raymond Chassagne dit par Anthony Phelps. Musique de transition : Claude Dauphin. Montréal, 1975.
  • Anthony Phelps. Poésie/Poesia. Palabra de esta América. La Havane : Casa de las Américas, 1979.
  • Poètes d'Haïti. Raymond Chassagne & René Philoctète. Montréal, 1982.
  • Quatre Poètes d'Haïti : Davertige, Legagneur, Morisseau, Phelps. Montréal, 1982.
  • Orchidée nègre. Textes d'Anthony Phelps. (Cassette) Montréal, 1992.
  • Paroles vives. Textes de Georges Castera. (Cassette) Montréal, 1993.
  • Les beaux poèmes d'amour d'Haïti-littéraire dits par Anthony Phelps (Davertige, Legagneur, Morisseau, Philoctète, Phelps). CD. Pétion-Ville, Haïti, 1997.
  • Incantatoire, poèmes de Raymond Chassagne dits par Anthony Phelps et Boris Chassagne. Musique d'Oswald Durand. Montréal, 2003.

Films et vidéos[modifier | modifier le code]

  • Aube noire. Film, 20 min. Montréal : InformAction, 1980.
  • Planète créole. Vidéo, 30 minutes. (Série 1366 no 004) Montréal : Radio Québec, 1980.
  • Planète créole. Vidéo, 30 minutes. (Série 1366. no 006) Montréal : Radio Québec, 1980.
  • Et négriers d'eux-mêmes. Film, 57 minutes. Montréal : Productions Pierre Nadeau, 1981.
  • Mercenaires en quête d'auteurs. Film. 87 minutes. Montréal : Productions InformAction, 1981.
  • Zone de turbulence. Film, 80 minutes. Montréal : Productions InformAction, 1985.
  • Spécial Anthony Phelps. Vidéo, 60 minutes. Télé nationale d'Haïti. Septembre 1986.
  • Les îles ont une âme. Film, 29 minutes Montréal : Productions InformAction, 1988.
  • L'homme qui plantait des arbres. Film d'animation de Frédéric Bach. 29 minutes. Productions ONF/Radio Canada. Version créole : Montréal : InformAction, 1990.
  • Entretien avec Josaphat-Robert Large. Vidéo en 3 parties. 15 minutes sur YouTube :youtube.com Production Edition La Jérémienne, New York, 2009

Collaboration à divers journaux et revues[modifier | modifier le code]

  • En Haïti : La Phalange; Le Nouvelliste; Conjonction; Semences; Rond-Point; Chemin critique; Rencontres.
  • En Belgique : Marginales.
  • À Cuba : Revista Casa.
  • Au Mexique : Revista Plural.
  • Au Québec : Carnet Viatorien; Liaison; Lettres et Écritures; Nouvelle Optique; Estuaires (117 [février 2003] : 58-59 Femme-papyrus (extrait d'Une phrase lente de violoncelle); Les Écrits (110 [avril 2004] : 7-11, « Quand l'écriture devient fumée »).
  • Aux USA : Osiris (Greenfield Massachusetts, 58 [June 2004] : 12-13, extrait de Femme-papyrus); Bomb Magazine ; Callaloo.
  • À Trinidad-Tobago : The New Voice.

Participation à des Congrès et rencontres[modifier | modifier le code]

  • Festival Pouchkine : Moscou et Leningrad (Union Soviétique), juin 1971.
  • Hommage à Léon Felipe, poète espagnol décédé au Mexique. Mexico, 1974.
  • Festival des arts et des cultures nègres. Lagos, Nigéria, janvier 1977.
  • Membre du Jury du Prix de Poésie de Casa de las Américas, Cuba, 1979.
  • Conference of Caribbean Writers, Toronto, Canada, 1982.
  • Festival franco-anglais de poésie. Paris, France, avril 1982.
  • Congrès des écrivains francophones hors de France. Padoue, Italie, 1983.
  • Festival of Caribbean Writers, New York, USA, 1985.
  • Encuentro de los poétas del mundo latino. Zacatecas, Mexique, 1988.
  • Semaine de la culture haïtienne. Santo Domingo, République Dominicaine, juin 1989.
  • Forum libre, Festival des arts de la Guadeloupe, Pointe-à-Pitre, juillet 1989.
  • Semaine d'hommage à Toto Bissainthe. Fort de France, Martinique, mars 1994.
  • Conférence de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) Quito, Équateur,1995.
  • Semaine culturelle haïtienne, à Santiago, lors de la visite du Premier ministre Rosny Smarth au Chili, mai 1997.
  • "Haiti attraverso la sua letteratura", Colloque organisé par Istituto Italo-Latinoamericano à Rome (Italie), 4-7 mai 1998.
  • "D'autres rêves : Les écritures migrantes au Québec". Séminaire à Venise organisé par le Centro Interuniversitario di studi quebecchesi, 14-16 octobre 1999.
  • "Écriture = Rencontrer". Rencontre entre quatre écrivains anglophones et francophones : Driss Chraibi du Maroc, Anthony Phelps d'Haïti, Vikram Chandra de l'Inde et Peter Carey d'Australie. Université de Bologne. 26-28 mai 2000.
  • L'avenir des civilisations : métissage ou purification. Congrès international, Université Hitotsubashi, Tokyo 26-28 avril 2002.
  • Festival International de Poésie de Trois-Rivières du 3 au 12 octobre 2003.
  • Un après-midi de poésie et de peinture avec Anthony Phelps. Mehu Gallery, New York, 23 octobre 2005.

Sur Anthony Phelps[modifier | modifier le code]

  • Costantini, Alessandro. « Fantasmes de la violence et traumatismes de l'identité dans Mémoire en colin-maillard d'Anthony Phelps ». La deriva delle francofonie 6.2 (Les Antilles, 1992): 129-156 (en trad. italienne : « Fantasmi della violenza e traumi dell'identità in Mémoire en colin-maillard ». Alessandro Costantini, Fantasmi narrativi e sovversione linguistica nel romanzo haitiano moderno e contemporaneo. Milano : Cisalpino–Ist. Ed. Universitario, 2002 : 143-161.
  • Costantini, Alessandro. « Être/Paraître : le problème de la narration aliénée dans les romans d'Anthony Phelps ». Caribana 4 (1994-95) : 53-73 (en trad. italienne : « Essere/apparire : il problema della narrazione alienata nei romanzi di Anthony Phelps ». Alessandro Costantini, Fantasmi narrativi e sovversione linguistica nel romanzo haitiano moderno e contemporaneo. Milano : Cisalpino–Ist. Ed. Universitario, 2002 : 163-188.
  • Costantini, Alessandro. « Anthony Phelps: un poeta, un uomo senza prefissi ». Scrivere = Incontrare (Migrazione, multiculturalità, scrittura), par Matteo Baraldi e Maria Chiara Gnocchi. Macerata : Quodlibet, 2001 : 19-30.
  • Dominique, Max. L'arme de la critique littéraire : littérature et idéologie en Haïti. Montréal : Éditions du CIDIHCA, 1988.
  • Emina, Antonella. « Anthony Phelps ou les rivages de la spiritualité ». I colori dello spirito (Antille 3). Anna Paola Mossetto (sous la direction de). Bologna : CLUEB, 2001 : 15-25.
  • Jonassaint, Jean. Le Pouvoir des mots, les maux du pouvoir. Des romanciers haïtiens de l'exil. Paris / Montréal : Arcantère / PUM, 1986.
  • Rowell, Charles H. "Interview with Anthony Phelps." Callaloo 15.2 (Spring 1992) : 381-3.

Traductions[modifier | modifier le code]

En allemand[modifier | modifier le code]

  • Denn wiederkehren wird Unendlichkeit. (Moins l'Infini) Trad. Thomas Dobberkau. Berlin : Aufbau Verlag, 1976.

En anglais[modifier | modifier le code]

  • « Père caraïbe », poème. Trad. Janice Thomas. The New Voice (Trinidad-Tobago) 7.14 (1979).
  • « Osiris », nouvelle. Trad. Charlotte Bruner. Poet and Critic 3.16 (1985).
  • « La bouche du Père », poème. Trad. Colette Pratt. A Shapely Fire. Ontario : Mosaic Press, 1987.
  • « Carib Father » (trad. Carrol Coates) / « Père Caraïbe »; « from Even the Sun is Naked » (trad. Gregory Hall) / « from Même le soleil est nu »; « from Black Orchid » (trad. Carrol Coates) / « from Orchidée nègre » (poésie en français avec traductions). Callaloo 15.2 (Spring 1992) : 347-380.
  • « Black African Literature form American, Myth or Reality? Extrapolating from an Imaginary History, a Story of the Imagination, and an Anecdote. » Research in African Literatures 25.2 (Summer 1994) : 141-150.
  • « Quand l'écriture devient fumée » / « When Writing becomes Smoke ». Trad. Eleni Sikelianos et Laird Hunt. Bomb Magazine 90 (Winter 2004/2005) : 84-85.

En espagnol[modifier | modifier le code]

  • Flores para los héroes. (Moins l'Infini, roman) Trad. Alcira Gonzalez Malleville. Grupo Editor de Buenos Aires, 1975.
  • La littérature négro-africaine. (Article) Trad. Lazlo Moussong. Plural (Mexico) 159 (1984).
  • Orquídea negra. Trad. Javier García Mendez. Plural (Mexico) 169 (1985).
  • Este es mi país. Mon pays que voici. (édition bilingue) Trad. Mónica Mansour. México : Joan Boldó i Climenti et Les Productions Caliban, 1987.

En italien[modifier | modifier le code]

  • Immobile Viaggiatrice di Picas. Trad. Antonella Emina. Torino : La Rosa Editrice, 2000.
  • « Ne révèle pas nos mots de passe », poème. Traduction Alessandro Costantini. Nexus (Venise) 12.58 (nov.-gen. 2005) : 4.
  • « La vecchietta che cercava le stelle », nouvelle. Trad. Anna Zoppellari. Lettera internazionale (Rome) 112 (2e trim. 2012) : 53.
  • La notte degli invertebrati e Nomade fui, poesie, trad. di Ornella Tajani, Nazione indiana, 4 juin 2014.

En japonais[modifier | modifier le code]

  • « Hier, hier encore ». Anthologie de nouvelles haïtiennes. Tokyo : Kokusho-Kankokai, 2003.

En russe et en ukrainien[modifier | modifier le code]

  • « Le Silence éclaté ». Nouvelle poésie haïtienne. (Anthologie) Moscou, 1968.
  • Le poème de la montagne. Trad. ukrainienne. Revue Le Monde, mai 1974.
  • Moins l'infini, roman. Trad russe. Moscou : Littérature étrangère, 1975

Autre[modifier | modifier le code]

  • « Haïti Littéraire : Rupture et nouvel espace poétique. Exemplaire fraternité », présentation du groupe Haïti Littéraire par Anthony Phelps (2006).
  • « Hommage à Anthony Phelps » (2001) par Émile Ollivier.
  • « Hommage de Anthony Phelps à Émile Ollivier » (2002).
  • « Ici, ailleurs, quelles frontières ? Sous le signe du double », article d'Anthony Phelps paru dans Notre Librairie 143 (janvier-mars 2001), pp. 12–13.
  • « La poésie d'Anthony Phelps », article de Saint-John Kauss (sur le site du Capès-créole).

Prix et Distinctions[modifier | modifier le code]

2017 : Grand Prix de Poésie de l'Académie Française, pour l'ensemble de son oeuvre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Grand prix de poésie de l’Académie française attribué à Anthony Phelps », Quotidien Le National,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]