Anthony Mounier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anthony Mounier
Anthony-Mounier.JPG
Anthony Mounier avec Montpellier.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Atalanta Bergame
Numéro 97
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (29 ans)
Lieu Aubenas (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Milieu offensif, ailier
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1993-1999 Drapeau : France US Véore
1999-2007 Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2007-2009 Drapeau : France Olympique lyonnais 028 0(5)
2009-2012 Drapeau : France OGC Nice 107 (17)
2012-2015 Drapeau : France Montpellier HSC 111 (14)
2015- Drapeau : Italie Bologne FC 038 0(6)
2017 Drapeau : France AS Saint-Étienne 000 0(0)
2017- Drapeau : Italie Atalanta Bergame 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008 Drapeau : France France espoirs 004 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 janvier 2017

Anthony Mounier, né le à Aubenas, est un footballeur français qui évolue au poste d'ailier gauche à l'Atalanta Bergame.

Évoluant au poste de milieu de terrain, il commence sa carrière professionnelle à l'Olympique lyonnais en 2006. Après trois ans dans son club formateur, il quitte Lyon pour l'OGC Nice pour augmenter son temps de jeu. Titulaire indiscutable, il contribue grandement au maintien de son club en Ligue 1 lors des trois saisons qu'il y passe. En 2012, il rejoint le champion de France en titre, en signant au Montpellier Hérault Sport Club.

Au palmarès d'Anthony Mounier figure un seul titre majeur : champion de France, obtenu en 2008 avec l'Olympique lyonnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Anthony Mounier touche son premier ballon dès l'âge de 4 ans en prenant sa licence au sein du club de l'US Véore dans la Drôme. Arrivé à l'Olympique lyonnais à l'âge de 11 ans, il joue tout d'abord dans les équipes jeunes du club. Il gravit avec succès les échelons à l'intérieur de son club pour pouvoir jouer régulièrement avec l'équipe des -18 ans puis avec l'équipe réserve de l'Olympique lyonnais[1].

Olympique lyonnais (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Il se fait remarquer le 13 juillet 2007 en marquant l'un des buts de la victoire contre l'équipe japonaise de Shimizu S-Pulse, lors du premier match de l'OL dans la Peace Cup 2007[2]. Cependant, durant la saison 2007-2008, il ne joue qu'une seule fois en championnat sous le maillot de l'équipe première[3]. En 2008, confronté à un manque de temps de jeu, le jeune joueur souhaite se faire prêter. Mais Claude Puel, récemment arrivé a l'Olympique lyonnais, lui aurait demandé de rester. Il lui montre sa confiance en le titularisant plusieurs fois, notamment contre l'AS Nancy-Lorraine le 27 septembre 2008, où il adresse deux passes décisives à Karim Benzema et à Fred[4].

Après ces premiers matchs, Claude Puel lui prête les qualités « d'endurant, rapide et percutant », déclarant ne pas être pas étonné de ses performances à l'aune de son potentiel.

Le 24 janvier 2009, lors du match opposant l'US Concarneau à l'Olympique lyonnais en Coupe de France, il marque ses premiers buts avec l'Olympique lyonnais de la tête (36e, 63e)[5]. Il marque son premier but en première division contre le FC Sochaux-Montbéliard le 22 mars 2009 au stade Gerland (2-0)[6].

OGC Nice (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Il est transféré le 31 août 2009 pour quatre saisons à l'OGC Nice et 2,5 millions d'euros plus un intéressement à la hauteur de 15 % sur un éventuel futur transfert[7].

En octobre 2010, face à l'AS Saint-Étienne, il marque son premier but de la saison, sur un service de Danijel Ljuboja. Il en marquera deux autres, en février 2011 à Saint-Étienne[8] et face à l'AS Monaco, lors du derby azuréen.

Il marque le tout premier but de la saison 2011-2012 face à son club formateur, l'Olympique lyonnais, dès la 6e minute[9]. Il marque à nouveau lors de la 3e journée, face au Toulouse FC. Le 31 août, lors des 1/16e de finale de la coupe de la Ligue, il marque un but en reprenant de volée, à trente mètres du but, un ballon mal renvoyé par la défense, et lobe le gardien toulousain[10]. Ce but permet à l'OGC Nice de se qualifier pour les huitièmes de finale, tout en obtenant sa première victoire officielle de la saison.

Montpellier Hérault (2012-2015)[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 2012, il s'engage officiellement pour 4 ans avec le club champion de France en titre, le Montpellier Hérault Sport Club[11]. Il réalise d'excellentes performances lors des matchs de préparation, mais deux blessures consécutives l'empêchent de réaliser un bon début de saison. Il réalise un match plein contre son ancien club l'OGC Nice en 1/4 de finale de la coupe de la Ligue, qui semble enfin lancer sa saison.

Mounier réalise une saison 2014-2015 prolifique. En effet, il se montre important devant les buts en trouvant le chemin des filets à neuf reprises en Ligue 1 mais retrouve aussi une efficacité collective et fournit sept passes décisives. Il révèle qu'une conversation tenue avec son entraîneur Rolland Courbis l'a motivé à s'améliorer, celui-ci lui disant notamment : "Je te vois depuis dix-huit mois, mais j'ai l'impression que c'est ton frère qui joue."[12]. Dès la deuxième journée de championnat en août, il marque et offre une passe décisive pour Morgan Sanson lors d'un succès surprise des montpelliérains contre Marseille au Stade Vélodrome. La fin de la première partie de saison voit Mounier inscrire quatre buts en huit matches. En janvier 2015, Mounier s'exprime, au vu de ses performances : "C'est la meilleure saison de ma carrière"[13]. En mai, il marque contre le Paris Saint-Germain d'un centre lobée qui trompe Sirigu malgré une défaite 2-1[14],[Note 1]. Ses performances convaincantes avec les héraultais poussent à la spéculation quant à son avenir, son contrat prenant fin en juin 2016 et étant courtisé par de nombreux clubs dont l'AS Saint-Étienne[12],[15].

Bologne FC (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Le , à un an de la fin de son contrat, il rejoint le club italien du Bologne FC[16].

Prêt avorté à l'AS Saint-Étienne (2017)[modifier | modifier le code]

Le , en manque de temps de jeu en Serie A, il s'engage avec l'AS Saint-Étienne, le grand rival de son club formateur, pour six mois sous la forme d'un prêt avec option d'achat de 2 millions d'euros[17]. Trois jours seulement après avoir paraphé son contrat, sans même avoir été sur la feuille de match du week-end contre le Toulouse FC, le journal L'Équipe annonce que l'ASSE envisage d'annuler l'opération[18]. Cette décision fait suite à l'opposition du public et d'une partie du vestiaire à sa venue, Mounier ayant par le passé tenu des propos maladroits à l'encontre des Verts[19],[20]. Le 26 janvier, avant même l'officialisation de son transfert, des supporters avaient déployé des banderoles devant le stade Geoffroy-Guichard et le centre d'entraînement de l'Étrat : « Mounier : nos couleurs ne seront jamais les tiennes[21] ». Le joueur a également reçu des menaces de mort de la part de certains ultras stéphanois et lyonnais, l'obligeant à revenir de Toulouse, où l'AS Saint-Étienne venait de jouer, dans un avion différent de celui emprunté par l'effectif forézien, par précaution[22],[23],[24].

Le club stéphanois met donc un terme au prêt le 30 janvier, Mounier retournant à Bologne[25],[26].

Prêt à l'Atalanta Bergame (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Le , Anthony Mounier est finalement prêté pour six mois à l'Atalanta Bergame, en Italie[27], le fait qu'il n'était pas rentré sur le terrain sous les couleurs de l'ASSE lui permettant de ne pas enfreindre la règle interdisant de jouer dans plus de deux clubs au cours d'une même saison[18].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Anthony Mounier au 1er février 2017[28]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 18 2 2 3 3 1 1 0 0 - - - C1 4 0 1 26 5 4
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 1 0 1 - - - - - - - - - - - - - 1 0 1
Sous-total 20 2 3 3 3 1 1 0 0 - - - - 4 0 1 28 5 5
2009-2010 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 31 2 6 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 33 2 6
2010-2011 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 34 3 11 5 1 0 - - - - - - - - - - 39 4 11
2011-2012 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 29 8 2 2 0 0 4 3 0 - - - - - - - 35 11 2
Sous-total 94 13 19 8 1 0 5 3 0 - - - - - - - 107 17 19
2012-2013 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 26 2 5 2 0 0 2 0 1 1 0 0 C1 5 0 1 36 2 7
2013-2014 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 32 3 5 2 0 0 - - - - - - - - - - 34 3 5
2014-2015 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 36 9 8 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 38 9 8
2015-2016 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - 3 0 0
Sous-total 97 14 18 5 0 0 3 0 1 1 0 0 - 5 0 1 111 14 20
2015-2016 Drapeau de l'Italie Bologne FC Serie A 30 4 1 - - - - - - - - - - - - - 30 4 1
2016-2017 Drapeau de l'Italie Bologne FC Serie A 6 0 0 2 2 0 - - - - - - - - - - 8 2 0
2016-2017 Drapeau de la France AS Saint-Étienne (prêt) Ligue 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
2016-2017 Drapeau de l'Italie Atalanta Bergame (prêt) Serie A - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Sous-total 36 4 1 2 2 0 - - - - - - - - - - 38 6 1
Total sur la carrière 247 33 41 18 6 1 9 3 1 1 0 0 - 9 0 2 284 42 45

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès junior[modifier | modifier le code]

Anthony Mounier remporte plusieurs compétitions alors qu'il joue dans les équipes de jeunes de l'Olympique lyonnais, il remporte notamment le tournoi de Montaigu des clubs (2004)[29], le championnat de France des moins de 16 ans (2004) et le championnat de France des moins de 18 ans (2005)[30] et également la Peace Cup en 2007[31].

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce match est celui du sacre pour le Paris Saint-Germain qui remporte son troisième championnat de suite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Remy, Mounier, Beynie, la classe biberon de l'OL
  2. Shimizu-S-Pulse-OL sur OL Web
  3. Saison 2007-2008 de l'Olympique Lyonnais sur WP
  4. OL-AS-Nancy du 27.09.08 sur OL Web
  5. Concarneau 0 – 6 Lyon sur le site sportifs.net
  6. 22 mars 2009, OL Web.
  7. « Anthony Mounier, l’homme des promesses », sur leprogres.fr,‎
  8. Ligue 1 2010-2011 - 25e journée Saint-Étienne-Nice sur le site FranceFootball
  9. « Feuille de match : Nice-Lyon (1-3) », sur sport24.lefigaro.fr (consulté le 19 mai 2015)
  10. 31.08.2011 Cpe Ligue - 16e j. Nice s'offre Toulouse sur le site FranceFootball
  11. Anthony Mounier Site officiel du MHSC
  12. a et b « Mounier, la métamorphose », sur lequipe.fr,‎
  13. « Anthony Mounier : « C’est la meilleure saison de ma carrière » », sur voxstadium.fr,‎
  14. Vincent Bregevin, « En beauté et sans trembler, le PSG s'offre son triplé », sur eurosport.fr,‎
  15. « ASSE : Rebelote pour Mounier ? », sur topmercato.com,‎
  16. « Mounier à Bologne (off.) », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 15 septembre 2015)
  17. (fr) Rédaction, « Anthony Mounier (Bologne) à Saint-Etienne (officiel) », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  18. a et b (fr) Bernard Lions, « Anthony Mounier va repartir de Saint-Etienne », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  19. « Mercato - ASSE : Ces phrases de Mounier qui font polémique... », Le 10 Sport,‎ (lire en ligne)
  20. « MERCATO : Le transfert d'Anthony Mounier rend fou les supporters de l'ASSE », 90min.com,‎ (lire en ligne)
  21. (fr) Rédaction, « Les fans ne veulent pas d'Anthony Mounier à Saint-Etienne », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  22. (fr) « ASSE : le probable départ prématuré d'Anthony Mounier », sur LeProgrès.fr,‎
  23. (fr) Denis Balbir, « ASSE : Menacé, Anthony Mounier est sous la protection de la gendarmerie », sur ButFootballClub.fr,‎
  24. (fr) Denis Balbir, « Mounier n'est pas placé sous protection de la gendarmerie », sur EnVertEtContreTous.fr,‎
  25. (fr) « Saint-Etienne : Anthony Mounier est rentré en Italie », sur L'Équipe.fr,‎
  26. (fr) « Pour Christophe Galtier, l'ASSE a pris « la bonne décision » avec Anthony Mounier », sur L'Équipe.fr,‎
  27. Anthony Mounier à l'Atalanta Bergame, lequipe.fr, 31 janvier 2017.
  28. « Statistiques de Anthony Mounier », sur footballdatabase.eu
  29. Tournoi de Montaigu 2004 -clubs sur le site RSSSF
  30. Palmarès centre de formation de l'OL sur OL Web
  31. Peace Cup 2007 sur WP

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :