Antheny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antheny
Antheny
Blason de Antheny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Intercommunalité Communauté de communes Ardennes Thiérache
Maire
Mandat
Nathalie Gouverneur
2020-2026
Code postal 08260
Code commune 08015
Démographie
Population
municipale
101 hab. (2019 en diminution de 7,34 % par rapport à 2013)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 57″ nord, 4° 18′ 48″ est
Altitude 216 m
Superficie 10,14 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Signy-l'Abbaye
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Antheny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Antheny
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Antheny
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Antheny

Antheny est une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Antheny est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (91,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (91,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (64,5 %), prairies (27 %), zones urbanisées (5,5 %), forêts (3 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Une statistique datée de 1844 et rédigée par l'abbé Geoffroy, alors curé de la commune, dit que l'origine du village serait le fruit d'une famille émigrée d'Italie. Cette famille, confrontée à d'importants désordres dans leur pays (époque de Charles Martel) serait venue en France, aurait acquis un territoire qui couvre aujourd'hui les communes d'Antheny et d'Auge. Sur la commune actuelle d'Antheny, elle aurait édifié une motte. Elle aurait alors prise comme patronyme : de la Motte d'Antheny. Le dernier descendant mâle de cette illustre famille est décédé à l'Ile Bouchard le à l'âge de trois ans. D'autres branches de cette famille ont vu le jour sous les patronymes de d'Antheny et Dantheny.

Le village a été incendié et pillé à de nombreuses reprises, le par le duc de Nassau qui venait d'être contraint de lever le siège de Mézières, en 1638, en 1643 et 1653 par les troupes espagnoles.

Le village d'Antheny compte le hameau de Fontenelle. La maison forte de Fontenelle fut détruite en 1559 par les hommes du comte de Saint-Pol. Aujourd'hui, on peut y voir un joli petit château de style Renaissance.

L'église d'Antheny est dédiée à saint Rémy, qui fut évêque de Reims et qui baptisa Clovis. Il possédait le territoire des Pothèes (tout proche d'Antheny). Ne dit-on pas qu'il fut nourri à Aubigny par sainte Balsamie ?
L'église primitive daterait de 1198, il n'en reste que très peu de vestiges, quelques arcs romans dans le mur nord. Elle fut victimes de plusieurs incendies. L'édifice actuel est le fruit de la restauration réalisée en 1689.

Le village compte encore quelques fermes fortifiées datant de la fin du XVIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Pol Pinteaux    
mars 2008 avril 2014 Alain Joris    
avril 2014[8] 2020 Jean-Pol Pinteaux SE Agriculteur
3 juillet 2020 En cours Nathalie Gouverneur [9]   Cadre de la fonction publique

Antheny a adhéré à la charte du parc naturel régional des Ardennes, à sa création en [10].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2019, la commune comptait 101 habitants[Note 2], en diminution de 7,34 % par rapport à 2013 (Ardennes : −3,68 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
249209251301311337366357337
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
347347331321324292302274281
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
238233222215241198172186160
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017 2019
13010710110810510510999101
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le commandant François Louis Melin est né à Antheny le . Il était le commandant de la place de Rocroi en 1870[15],[16]. Son fils Léonce fut blessé devant Belfort en 1870 et mourut dans l'ambulance qui le transportait. Il appartenait au 14e Bataillon de Chasseurs[17].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Antheny

Les armes d'Antheny se blasonnent ainsi :

de gueules aux deux épées d’argent passées en sautoir, cantonnées, en chef et en pointe, de deux besants d’or, au chef du même chargé d’une fleur de lys de sinople accostée de deux trèfles du même[18].


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. « Jean- Pol Pinteaux redevient maire », Le Courrier La Gazette, no 2340,‎ , p. 40 (ISSN 0183-8415)
  9. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le )
  10. Création du PNR des Ardennes
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  15. Études ardennaises - Numéros 12 à 23 - Page 22, 1958.
  16. Recueil des traités, conventions, lois, décrets et autres actes relatifs à la paix avec l'Allemagne, , 416 p. (lire en ligne).
  17. Sa fiche sur Memorialgenweb.
  18. Banque du Blason