Antenne cornet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antenne d'Holmdel dans le New Jersey. Elle permit la découverte du fond diffus cosmologique par Penzias et Wilson en 1964.
Antenne d'Andover, dans le Maine. Elle permit entre autres la première transmission télévisée inter continents (entre les USA et l'Europe) en 1962, en conjonction avec l'antenne de Pleumeur-Bodou, en France.

Une antenne cornet est une antenne en forme de cylindre, de cône ou pyramide tronquée employée pour des liaisons directes ou comme antenne-source pour éclairer un réflecteur parabolique (voir antenne parabolique).

Principe et utilisation[modifier | modifier le code]

L'antenne cornet utilise le principe d'ouverture rayonnante, la forme de cornet assurant simplement l'adaptation progressive de l'onde électromagnétique entre le point de couplage et la surface de rayonnement.

Son gain théorique est directement lié a la surface rayonnante, qui pour une ouverture nettement plus grande que la longueur d'onde, est presque égale à la surface équivalente . Ce gain théorique n'est obtenu qu'avec la géométrie correcte et l'adaptation du couplage.

Quoique des antennes de type cornet puissent être réalisées à toutes fréquences, elles sont surtout utilisées en hyperfréquences (3 à 300 GHz). Aux fréquences basses, l'attaque s'effectue en général avec un coaxial couplé par un quart d'onde. Aux fréquences hautes, le couplage direct à un guide d'onde est seul utilisable, dans ce cas le cornet n'est qu'une extension évasée du guide d'onde.

Des variantes diverses existent selon la polarisation, les performances souhaitées (et le coût acceptable) :

  • adjonction d'une lentille diélectrique pour raccourcir l'encombrement ;
  • usinages annulaires intérieurs pour améliorer le diagramme (« cornet corrugué »).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]