António Francisco da Silva Porto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
António Francisco da Silva Porto
Image dans Infobox.
Statue d'António Francisco Ferreira da Silva Porto à Kuito, Angola
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
KuitoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

António Francisco Ferreira da Silva Porto (Porto, - Kuito, ) est un commerçant et un explorateur portugais qui devint célèbre pour son activité en Afrique: pendant longtemps, il restera le seul européen connu par les populations du plateau de Bié. Bien avant que les explorateurs européens traversent l'Afrique, cet « africaniste » s'établit comme commerçant au milieu du sertão angolais.

Son expérience fut précieuse pour les commerçants et les aventuriers qui s'aventurèrent à l'intérieur des terres angolaises. Il incarnera le mythe colonial portugais, renforcé encore par sa mort tragique: le 1er avril 1890, il s'immole par le feu, enveloppé dans un drapeau portugais, dans la région de Kuito en Angola. Son geste vise à dénoncer l'échec des négociations entre les responsables angolais et les troupes portugaises de Paiva Couceiro. Celles-ci stationnaient dans la région malgré les promesses de Silva Porto. Paiva Couceiro attribuera ce suicide à l'ultimatum britannique. L'émoi national profitera aux républicains[1]; une foule immense assiste à ses funérailles à Porto[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Maria Emília Madeira Santos: « Silva Porto e os problemas da África portuguesa no século XIX », Série Separatas, Centro de Estudos de Cartografia Antiga, Coimbra,  éd. Junta de Investigações Científicas do Ultramar (1983), p. 27, volume 149
  2. (pt) René Pélissier: Campanhas coloniais de Portugal, 1844-1941  éd. Estampa (2006), p. 27, (ISBN 972-33-2305-2)