Wilayat Sinaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ansar Bait al-Maqdis)
Aller à : navigation, rechercher
Wilayat Sinaï
Image illustrative de l'article Wilayat Sinaï

Idéologie Salafisme djihadiste, panislamisme
Objectifs Établissement d'un califat
Instauration de la Charia
Statut Actif
Fondation
Date de formation 2001[1]
Pays d'origine Drapeau de l'Égypte Égypte
Actions
Zone d'opération Péninsule du Sinaï, Égypte
Organisation
Chefs principaux Abou Oussama al-Massri
Ibrahim Mohamed Freg (mort)
Ashraf Ali Hassanein Gharabali (mort)[2]
Membres 150 (2005-2006)[1]
1 000 à 2 000 (2013)
Allégeance Drapeau de l'État islamique État islamique
Répression
Considéré comme terroriste par Égypte
Insurrection du Sinaï

Wilayat Sinaï (arabe : ولاية سيناء : « Province du Sinaï »), anciennement Ansar Baït al-Maqdis (arabe : أنصار بيت المقدس, Anṣār Bayt al-Maqdis : « Les Partisans de Jérusalem »), également connu sous le nom d’Ansar Jérusalem, est un groupe terroriste djihadiste actif depuis 2001 dans la péninsule du Sinaï et qui a étendu ses actions terroristes en 2013 par des attentats perpétrés au Caire[3]. Le 10 novembre 2014, le mouvement prête allégeance à l'État islamique[4] et devient alors une branche de l'État islamique, qui le considère comme l'une de ses « provinces », la « Province du Sinaï », en arabe Wilayat Sinaï[5].

Attaques[modifier | modifier le code]

Le groupe a revendiqué l'attentat à la voiture piégée de Mansoura du 25 décembre 2013 qui a visé un bâtiment de la police dans le nord de l’Égypte, tuant 15 personnes[6]. Le groupe avait précédemment revendiqué l'opération suicide du 5 septembre 2013 contre le convoi du ministre de l'Intérieur qui circulait dans une avenue du quartier de Nasr City au Caire[7].

Le 16 février 2014, le groupe a revendiqué l'attaque qui coûta la vie de quatre Sud-Coréens et d'un Égyptien lors de l'explosion d'un bus à la frontière entre l'Égypte et Israël (côté israélien).

Le 31 octobre 2015, le groupe a revendiqué le crash du vol Airbus A321 d'une compagnie russe dans la péninsule du Sinaï qui coûta la vie à 224 passagers donc 7 membres d'équipage[8].

Le , le groupe revendique l'attaque, à la voiture piégée, d'un hôtel abritant des policiers et des magistrats, et situé au Nord-Sinaï[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]