Wilayat Sinaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ansar Bait al-Maqdis)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam image illustrant l’Égypte
Cet article est une ébauche concernant l’islam et l’Égypte.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wilayat Sinaï
Image illustrative de l'article Wilayat Sinaï

Idéologie Salafisme djihadiste, panislamisme
Objectifs Établissement d'un califat
Instauration de la Charia
Statut Actif
Fondation
Date de formation 2011[1]
Pays d'origine Drapeau de l'Égypte Égypte
Actions
Zone d'opération Péninsule du Sinaï, Égypte
Organisation
Chefs principaux Abou Oussama al-Massri
Ibrahim Mohamed Freg (mort)
Ashraf Ali Hassanein Gharabali (mort)[2]
Membres 150 (2005-2006)[1]
1 000 à 2 000 (2013)
Allégeance Drapeau de l'État islamique État islamique
Répression
Considéré comme terroriste par Égypte
Insurrection du Sinaï

Wilayat Sinaï (arabe : ولاية سيناء : « Province du Sinaï »), anciennement Ansar Baït al-Maqdis (arabe : أنصار بيت المقدس, Anṣār Bayt al-Maqdis : « Les Partisans de Jérusalem »), également connu sous le nom d’Ansar Jérusalem, est un groupe terroriste djihadiste actif depuis 2001 dans la péninsule du Sinaï et qui a étendu ses actions terroristes en 2013 par des attentats perpétrés au Caire[3]. Le 10 novembre 2014, le mouvement prête allégeance à l'État islamique[4] et devient alors une branche de l'État islamique, qui le considère comme l'une de ses « provinces », la « Province du Sinaï », en arabe Wilayat Sinaï[5].

Attaques[modifier | modifier le code]

Le groupe a revendiqué l'attentat à la voiture piégée de Mansoura du 25 décembre 2013 qui a visé un bâtiment de la police dans le nord de l’Égypte, tuant 15 personnes[6]. Le groupe avait précédemment revendiqué l'opération suicide du 5 septembre 2013 contre le convoi du ministre de l'Intérieur qui circulait dans une avenue du quartier de Nasr City au Caire[7].

Le 16 février 2014, le groupe a revendiqué l'attaque qui coûta la vie de quatre Sud-Coréens et d'un Égyptien lors de l'explosion d'un bus à la frontière entre l'Égypte et Israël (côté israélien).

Le 31 octobre 2015, le groupe a revendiqué le crash du vol Airbus A321 d'une compagnie russe dans la péninsule du Sinaï qui coûta la vie à 224 passagers donc 7 membres d'équipage[8].

Le , le groupe revendique l'attaque, à la voiture piégée, d'un hôtel abritant des policiers et des magistrats, et situé au Nord-Sinaï[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]