Ansaldo SVA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un aéronef et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ansaldo SVA.5 / SVA.9
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Italie Ansaldo Aeronautica
Rôle Avion de reconnaissance
Premier vol 19 mars 1917
Mise en service 1918
Nombre construits 2000
Équipage
1 personne / 2 persoones
Motorisation
Moteur SPA 6A
Nombre 1
Type 6 cylindres en ligne refroidi par liquide
Puissance unitaire 220 ch
Dimensions
Envergure 9,45 m
Longueur 8,10 m
Hauteur 2,94 m
Masses
Maximale 948 / 1 040 kg
Performances
Vitesse maximale 230 / 219 km/h
Plafond 6 700 / 5 000 m
Armement
Interne 2 mitrailleuses / aucun

L'Ansaldo SVA est un avion militaire de la Première Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le contexte historique[modifier | modifier le code]

Durant l'été 1916, la "Direction de l'Aviation Militaire" de la Regia Aeronautica lance un appel d'offres pour la fabrication d'un avion de type "SV" - avion de chasse léger à haut rendement aérodynamique, conçu par les spécialistes du génie de la D.T.A.M., les ingénieurs Umberto Savoia et Rodolfo Verduzio avec la coopération du jeune élève de Verduzio, Celestino Rosatelli qui deviendra ensuite le grand concepteur aéronautique spécialiste de Fiat Aviazione.

La société Gio. Ansaldo & Cie remporta l'appel d'offres et reçu la commande pour livrer 40 à 60 appareils par mois. Lors de la mise au point du contrat, il fut stipulé qu'un prototype devait être fabriqué avant le lancement de la production en série. La société "Gio. Ansaldo & Co" commença à chercher des locaux et des équipements pour la production de masse. La décision fut alors prise de créer une société indépendante Ansaldo Aeronautica Società Anonima qui intégra la division existante du groupe Ansaldo, "Cantieri aeronautici di Borzoli".

Le projet[modifier | modifier le code]

Le premier prototype appelé SV, puis peu après renommé SVA.1, a volé le 19 Mars, 1917. L'avion était un biplan à aile haute plus importante que l'aile basse. avec une structure en bois et le fuselage en contreplaqué peint. Les ailes étaient enveloppées dans une toile de lin peinte. La cabine ouverte monoplace. Le fuselage était très fin et aérodynamique. Trois exemplaires de présérie ont suivi ce premier prototype.

Les essais réalisés sur le SVA ont montré une excellente vitesse mais une maniabilité en léger retrait par rapport aux modèles en service. Il fut alors décidé de valider la production de l'avion mais d'utiliser cette version pour la reconnaissance aérienne. Le premier appareil de série, baptisé SVA.2, a été livré à l'automne 1917. 65 appareils ont été utilisés principalement pour la formation des pilotes.


L'un des meilleurs avions de reconnaissance de la fin de la guerre fut le SVA 5. Il participa au raid historique sur Vienne, ou 8 avions de la 87e escadrille survolèrent pendant 1/2 heure la capitale autrichienne, lançant des tracts et prenant des photos.

Il était rapide, robuste et doté d'une grande autonomie, mais trop peu maniable pour être utilisé comme chasseur

Il fut conçu par les ingénieurs Savoja, Verduzio et Rosatelli. La première version fut le SVA 4 suivi par le type 5. L'autonomie de ces 2 avions était différente (4 heures pour le 4, 6 heures pour le 5).

Ils équipèrent 6 escadrilles, participèrent à de nombreuses missions comme le vol de reconnaissance sur Friedrichshafen.

On réalisa 2 versions biplaces: Le SVA 9 destiné à l'entraînement et le SVA 10 destiné à la reconnaissance armée et au bombardement léger.

Au total, ce sont plus de 2.000 appareils qui ont été fabriqués par Ansaldo Aeronautica.