Anolis equestris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Anolis equestris
Description de cette image, également commentée ci-après

Anolis equestris sur une branche

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania
Famille Dactyloidae
Genre Anolis

Nom binominal

Anolis equestris
Merrem, 1820

Synonymes

  • Deiroptyx equestris (Merrem, 1820)
  • Deiroptyx equestris equestris (Merrem, 1820)
  • Anolius rhodolaemus Bell, 1827
  • Deiroptyx equestris thomasi (Schwartz, 1958)
  • Deiroptyx equestris buidei (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris juraguensis (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris persparsus (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris verreonensis (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris potior (Schwartz & Thomas, 1975)
  • Deiroptyx equestris cincoleguas (Garrido, 1981)
  • Deiroptyx equestris brujensis (Garrido, 2001)
  • Deiroptyx equestris cyaneus (Garrido & Estrada, 2001)
  • Deiroptyx equestris sabinalensis (Garrido & Moreno, 2001)

Anolis equestris, l'Anolis chevalier, est une espèce de sauriens de la famille des Dactyloidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originellement endémique de Cuba[1].

Elle a été introduite en Floride et à Hawaï aux États-Unis.

Description[modifier | modifier le code]

Deiroptyx equestris
Deiroptyx equestris
Deiroptyx equestris

C'est le plus grand représentant de la famille des Dactyloidae, pouvant atteindre 50 cm avec une queue faisait un tiers du corps. Il a un aspect élancé, avec une tête fine, longue, et un museau assez pointu. Les yeux sont proéminents. Ces lézards sont capables de sauter à des longueurs de l'ordre de 50 cm et en moyenne pèsent environ 50 g[2].

Éthologie[modifier | modifier le code]

C'est un animal diurne et arboricole, qui chasse divers insectes et autres arthropodes mais peut aussi chasser de petits reptiles et de petits mammifères.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (3 janvier 2013)[3] :

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Garrido, 1981 : Nueva subespecie de Anolis equestris (Sauria: Iguanidae) para Cuba, con comentarios sobre la distribución y afinidades de otras poblaciones del complejo. Poeyana, no 232, p. 1-15.
  • Garrido, Moreno & Estrada, 2001 : Subespecies nuevas de reptiles del complejo Anolis equestris (Lacertilia: Iguanidae) para los cayos Las Brujas y Sabinal, Archipelago deSabana-Camaguey, Cuba. Solenodon, vol. 1, p. 55-65.
  • Merrem, 1820 : Versuch eines Systems der Amphibien I (Tentamen Systematis Amphibiorum). J. C. Krieger, Marburg, p. 1-191 (texte intégral).
  • Schwartz, 1958 : A new subspecies of Anolis equestris from Eastern Cuba. Herpetologica, vol. 14, p. 1-7.
  • Schwartz & Garrido, 1972 : The lizards of the Anolis equestris complex in Cuba. Studies on the fauna of Curaçao and other Caribbean islands, vol. 39, no 134, p. 1-86.
  • Schwartz & Thomas, 1975 : A check-list of West Indian amphibians and reptiles. Carnegie Museum of Natural History Special Publication, no 1, p. 1-216.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Toro, Herrel & Irschick, 2004 : The evolution of jumping performance in Caribbean Anolis lizards: solutions to biomechanical trade-offs. The American Ntauralist, vol. 163, no 6, p. 844-856 (texte intégral) (en)
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 3 janvier 2013