Anoiapithecus brevirostris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anoiapithecus brevirostris est une espèce d'hominoïde éteinte. Elle est connue par un individu fossile datant de 11,9 millions d'années (Miocène moyen) et surnommé Lluc.

Ce fossile a été découvert en 2004 sur le site d'Abocador de Can Mata, situé sur la commune d'Els Hostalets de Pierola, en Catalogne, Espagne[1],[2]. Son nom scientifique signifie littéralement « le singe d'Anoia au rostre court ». En effet, Anoiapithecus brevirostris a le visage plat des hominoïdes et les traits caractéristiques des grands singes.

Sa grande particularité est d'avoir été découvert en Europe et non en Afrique. Selon Salvator Moyà-Solà et ses collègues, les ascendants de cette espèce seraient arrivés en Europe il y a 15 millions d'années, avant que la mer Méditerranée ne se forme et seraient retournés en Afrique il y a 9 millions d'années [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un nouvel Hominoïde datant de 12 millions d'années.
  2. (en) S. Moyà-Solà, David M. Albab, Sergio Almécija, I Casanovas-Vilar, M Köhler, S De Esteban-Trivigno, JM Robles, J Galindo et J Fortuny, « A unique Middle Miocene European hominoid and the origins of the great ape and human clade », PNAS, vol. 106, no 24,‎ , p. 9601–9606 (PMID 19487676, PMCID 2701031, DOI 10.1073/pnas.0811730106).
  3. Science et vie, n° 1103, août 2009, p. 16.