Anoiapithecus brevirostris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anoiapithecus brevirostris est une espèce éteinte d'hominoïdes . Elle est connue par un individu fossile datant de 11,9 Ma (millions d'années), du Miocène moyen, et surnommé Lluc.

Ce fossile a été découvert en 2004 sur le site d'Abocador de Can Mata, situé sur la commune d'Els Hostalets de Pierola, en Catalogne, Espagne[1],[2]. Son nom scientifique signifie littéralement « le singe d'Anoia au rostre court ». En effet, Anoiapithecus brevirostris a le visage plat des hominoïdes et les traits caractéristiques des grands singes.

Sa grande particularité est d'avoir été découvert en Europe et non en Afrique. Selon Salvator Moyà-Solà et ses collègues, les ascendants de cette espèce seraient arrivés en Europe il y a 15 millions d'années (à la suite d'un petit réchauffement climatique qui voit l'extension de forêts sur la partie méridionale de l'Eurasie), avant que la mer Méditerranée ne se forme et seraient retournés en Afrique il y a 9 millions d'années [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un nouvel Hominoïde datant de 12 millions d'années.
  2. (en) S. Moyà-Solà, David M. Albab, Sergio Almécija, I Casanovas-Vilar, M Köhler, S De Esteban-Trivigno, JM Robles, J Galindo et J Fortuny, « A unique Middle Miocene European hominoid and the origins of the great ape and human clade », PNAS, vol. 106, no 24,‎ , p. 9601–9606 (PMID 19487676, PMCID 2701031, DOI 10.1073/pnas.0811730106).
  3. Science et vie, n° 1103, août 2009, p. 16.