Anocratie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'anocratie est un régime politique qui n'est ni pleinement une démocratie ni pleinement une autocratie, étant souvent sujet à l'instabilité politique. "Une anocratie sur deux subit, en effet, un changement de régime majeur moins de cinq ans après avoir été instituée"[1]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Étymologie manquante ou incomplète. C'est un néologisme d'origine anglo-saxonne. Étymologiquement, « -cratie » signifie « qui tire son pouvoir (cratie) ».

Selon les régimes[modifier | modifier le code]

Le terme d'anocratie est souvent utilisé pour des régimes transitoires. Notamment après la chute d'un régime ou une révolution. La Terreur, après la Révolution française, la période d’instabilité après le printemps arabe en Tunisie peuvent être qualifiées d'anocraties.

Le terme est aussi utilisé pour caractériser les régimes intermédiaires entre autocratie et démocratie. Les politologues des pays anglo-saxons parlant d'anocratie ouverte (plus proche d'une démocratie) d'anocratie fermée (plus proche d'une dictature)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Legault, Michel Fortmann et Gérard Hervouet, Les conflits dans le monde : Rapport annuel sur les conflits internationaux, , 223 p. (ISBN 978-2-7637-8286-7), page 12
  2. « l’évolution politique du monde en un siècle », sur www.nouvelobs.com,

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]