Annonces sonores et visuelles automatiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Système ASVA sur le prototype du MF 01 sur la ligne 2

Le dispositif dit Annonces sonores et visuelles automatiques (ASVA) parfois également appelé Annonces sonores automatiques (ASA) sur les lignes ne disposant pas de plans à diodes, est un système embarqué dans les trains que la RATP met en place dans le métro de Paris depuis 2003 afin de fournir des informations aux voyageurs. Cette fonction vise à améliorer l'ergonomie du métro mais aussi d'améliorer son accessibilité aux personnes aveugles.

La partie publique du système[modifier | modifier le code]

Plan lumineux[modifier | modifier le code]

Le dispositif ASVA est constitué de plans de ligne dynamique où chaque station est matérialisée par une diode électroluminescente (LED). Les LED des stations restant à desservir sont allumées tandis que celles des stations déjà desservies sont éteintes comme celles des stations non desservies. La diode s'éteint définitivement lorsque les portes sont fermées. La LED de la prochaine station à desservir se met à clignoter dès que le train à dégagé le quai de la station qu'il vient de desservir, pendant son parcours jusqu'à la prochaine station desservie, durant son arrêt à quai dans celle-ci et jusqu'à la fermeture des portes avant son départ.

Dispositif de sonorisation[modifier | modifier le code]

Des annonces sonores énoncent le nom des stations à deux reprises lors de l'arrivée du train en station. La première occurrence est diffusée sur une intonation montante. Ce ton vise à attirer l'attention du voyageur sur des noms parfois courts dans un environnement sonore souvent bruité[1]. La seconde occurrence est prononcée quelques secondes plus tard sur une intonation descendante, indiquant alors l'échéance de la station.

De plus, le dispositif possède une série de messages sonores pré-enregistrés diffusés soit automatiquement (espace important entre la rame et le quai dans certaines stations, etc.), soit semi-automatiquement (prochaine station fermée[2], etc.), soit manuellement.

Exemples[modifier | modifier le code]

Exemple no 1. À la station Concorde, la voix diffuse « Concorde.... Concorde.... Attention à la marche en descendant du train. »

Exemple no 2. À la station Saint-Michel, la voix diffuse « Saint-Michel.... Saint-Michel.... Attention à la marche en descendant du train. », puis en anglais « Please, mind the gap between the train and the platform. », enfin en espagnol « Cuidado con el espacio entre el vagón y el andén. »

Exemple no 3. À la station Château Rouge, la voix diffuse « Château Rouge.... Château Rouge. »

Identité sonore des lignes[modifier | modifier le code]

Le système sonore se veut relativement sobre. Contrairement aux solutions déjà existantes, le système ASVA ne prévoit pas d'introduction musicale ou parlée pour les messages répétitifs des noms de stations. Il diffuse les noms à deux reprises.

Dès l'origine, la RATP a souhaité utiliser des voix très articulées, féminines car l'aigu possède un meilleur rendu dans les environnements bruités. Les voix masculines, considérées comme plus autoritaires, étaient destinées aux messages d'avertissement[1].

Mal perçues, les voix ont été changées. La prononciation est désormais naturelle et la RATP souhaite attribuer à terme une voix à chaque ligne. Cette différentiation serait un moyen supplémentaire de rappeler aux usagers réguliers la ligne qu'ils empruntent. La RATP a décidé d'ouvrir l'enregistrement des annonces à ses employés ; ainsi, la ligne 1 fut sonorisée par la voix d'une ancienne conductrice de la ligne.

Les contenus musicaux qui introduisent certains messages informatifs ou commerciaux ont été définis également en 2005. Après appels d'offres, c'est l'agence Sixième Son[3] qui a été retenue pour créer l'identité sonore et les dispositifs sonores destinés aux usagers comme à la communication. Composée par Michaël Boumendil, cette identité sonore de la RATP tranche avec les sonorités très froides et techniques utilisés précédemment. De cette musique, intitulée « RATP Motion », sont nées les diverses adaptations destinées à habiller la communication de l'entreprise.

Commande du dispositif[modifier | modifier le code]

Le système s'appuie essentiellement sur des bornes positionnées sur la voie pour se localiser.

Le conducteur possède de son côté une interface de contrôle du dispositif sur écran tactile[2].

Déploiement[modifier | modifier le code]

ASVA est présent dans les MF 67 rénovés de la ligne 3, les MF 77 rénovés de la ligne 13 et dans les MF 01 circulant sur les lignes 2 et 5 ainsi que, à partir d'octobre 2013, sur la ligne 9.

Sur les rames les plus récentes, il peut être complété par le système d'information par écrans LCD Dilidam.

Les rames MP 89 qui équipent les lignes 4 et 14 possèdent un système d'annonces sonores. En revanche, elle ne possèdent pas de plan lumineux ; il est impossible à installer dans ces rames de par l'emplacement de leur éclairage intérieur.

Sur les rames MP 05 de la ligne 1 le système d'annonces sonores ne possède toujours pas de plan lumineux, mais le système Dilidam offre une alternative visuelle plus riche par son affichage sur écran LCD qui complète les annonces sonores.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire de Monsieur et Madame ASVA », sur ligne2vie.fr, via archive.wikiwix.com,‎ article du 7 mai 2008 (consulté le 23 mai 2015).
  2. a et b « Le mystère de l'ASVA », sur ligne2vie.fr, via archive.wikiwix.com,‎ article du 5 septembre 2007 (consulté le 23 mai 2015).
  3. Clients de l'agence Sixième Son, sur le site « sixiemeson.com », consulté le 15 février 2011.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]