Anniston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anniston
Image dans Infobox.
Surnom
The Model City (La ville modèle)
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Superficie
118,36 km2
Surface en eau
0,15 %Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
219
Coordonnées
Calhoun County Alabama Incorporated and Unincorporated areas Anniston Highlighted.svg
Démographie
Population
23 106 hab.
Nombre de ménages
9 273 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
195,2 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
36201–36207, 36201, 36203, 36206, 36207Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
01-01852
GNIS
0159066
Indicatif téléphonique
256Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville d'Anniston est le siège du comté de Calhoun, dans l'État de l'Alabama, aux États-Unis. Selon le recensement de 2010, sa population est de 23 106 habitants[1]. Elle est connue sous le nom de « Toxic town » en raison de la pollution au PCB produit pendant 40 ans par la société Monsanto.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 45,70 milles carrés (118,36 km2), dont 0,07 milles carrés (0,18 km2) d'étendues d'eau[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est nommée en l'honneur de la femme du colonel Alfred L. Tyler, prénommée Annie[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  
1880942
18909 998 +961,36 %
19009 695 −3,03 %
191012 794 +31,96 %
192017 734 +38,61 %
193022 345 +26 %
194025 523 +14,22 %
195031 066 +21,72 %
196033 320 +7,26 %
197031 533 −5,36 %
198029 135 −7,6 %
199026 623 −8,62 %
200024 276 −8,82 %
201023 106 −4,82 %
Est. 201721 770 −5,78 %
Composition de la population en % (2010)[3],[4]
Groupe Anniston Drapeau de l'Alabama Alabama Drapeau des États-Unis États-Unis
Afro-Américains 51,5 26,2 12,6
Blancs 44,7 68,5 72,4
Métis 1,7 1,5 2,9
Autres 1,0 1,5 6,2
Asiatiques 0,8 1,1 4,8
Amérindiens 0,3 0,6 0,9
Océaniens 0,1 0,1 0,2
Total 100,0 100,0 100,0
Hispaniques 2,7 3,9 16,7
Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1940 1950
9429 9989 69512 79417 73422 34525 52331 066
1960 1970 1980 1990 2000 2010 - -
33 32031 53329 13526 62324 58423 106--

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 95,43 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 1,89 % déclare parler l'espagnol, 0,90 % le thaï et 1,79 % une autre langue[6].

Contamination chimique[modifier | modifier le code]

La ville d'Anniston est connue aujourd'hui pour la contamination de rivières et du sol aux PCB dont elle a été victime. La firme américaine Monsanto rachète en 1935 une société qui, à Anniston, fabrique des PCB. Ces dérivés chimiques chlorés serviront pendant cinquante ans de liquide réfrigérant dans les transformateurs électriques avant d’être interdits du fait de leur haute toxicité, notamment en cas d’exposition chronique.

À Anniston, plus de 300 000 tonnes de PCB ont été fabriquées entre 1929 et 1971. Sur ce total, 810 tonnes ont été déversées dans des canalisations et 32 000 tonnes de déchets contaminés ont été déposées dans une décharge à ciel ouvert, au cœur de la ville, d’après un rapport de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA).

Au milieu des années 1990, alors que se monte une action collective en justice, un avocat obtient l’accès à 500 000 pages de documents secrets. Qui montrent que, dès 1937, les effets toxiques liés à l’exposition aux vapeurs sont connus des dirigeants[7].

Les 3 516 plaignants, victimes de cancers ou de retards de développement, obtiendront 700 millions de dollars de dommages-intérêts. La partie occidentale de la ville, peuplée majoritairement de Noirs, est devenue une ville fantôme. À l'issue du procès, Monsanto a été jugée coupable d’avoir pollué « le territoire d’Anniston et le sang de sa population avec les PCB ». La firme signa, en marge du procès, un accord avec l'EPA pour un plan de nettoyage de la ville. Aucune peine de prison n'a été retenue contre les responsables de la firme.

Habitants célèbres[modifier | modifier le code]

  • Anne Braden (1924–2006), militante pour l'égalité raciale aux États-Unis, a vécu à Anniston.
  • Jackson Stephens (1994-), joueur américain de baseball, né à Anniston.

Transports[modifier | modifier le code]

Anniston possède un aéroport (Metropolitan Airport, code AITA : ANB).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le ).
  2. (en) Henry Gannett, The Origin of Certain Place Names in the United States, Government Printing Office, (lire en ligne), p. 25.
  3. (en) « Anniston, AL Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  4. (en) « Population of Alabama - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  5. « Statistiques des États-Unis - Profils des communautés de 2010 - Anniston » (consulté en )
  6. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  7. Marie-Monique Robin, Le Monde selon Monsanto : de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien, Paris, La Découverte, , 394 p. (ISBN 978-2-7071-5703-4), p. 23

Liens externes[modifier | modifier le code]