Annie de Mytho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Annie de Mytho
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 99 ans)
Nationalité
Activité

Annie de Mytho, de son vrai nom Anne Marie Mathilde Victoria Dubosq, est une femme de lettres française née le à Paris, et morte le à Nice[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Albert Amédée Ange Dubosq, était artiste peintre et sa mère Henriette Gabrielle Reine Marie Charner, sans profession.

Elle s'est mariée en 1923, à Nice, avec Henry Fernand Cumin. Ils ont divorcé en 1956.

Elle habitait 40 rue Verdi à Nice[2].

La mère d'Anne-Marie Dubosq était Henriette Charner, descendante de l'amiral Léonard Victor-Joseph Charner (1797-1869). Anne-Marie Dubosq avait donc comme ascendant, par sa mère, l'homme qui avait conquis, en Cochinchine, Khoa et... Mytho[3] !

L'essai Vie d'un grand marin : L'amiral Charner 1797-1869, signé A. de Sainte Henriette et publié par les éditions Ophrys en 1945, est souvent attribué à tort à Renée Dunan[4],[5].

Il s'agit bien d'un ouvrage d'Anne Marie Mathilde Victoria Dubosq, sous un autre pseudonyme[6].

Dans le dossier « L'affaire Renée Dunan, une accumulation de mystères », Jean-Paul Gomel, Paul J. Hauswald et Claude Herbulot notent que : « En lisant le roman L'Homme aux yeux fauves d'Annie de Mytho [...] nous avons tout de suite reconnu le récit : il s'agissait d'une copie conforme, avec changement du nom des personnages, du Mystère du léopard de William Stafford [...] un pseudonyme connu de Renée Dunan ! » [2]

À la suite de cette découverte, ils s'interrogent : « Tous les ouvrages d'Annie de Mytho semblent être des reprises de Renée Dunan. S'était-elle spécialisée dans la réécriture de romans de Renée Dunan ? »

Ce n'est pas le cas, comme le démontre Fabrice Mundzik sur le site consacré à Renée Dunan : différents ouvrages d'Annie de Mytho et Renée Dunan y sont présentés et comparés[7].

Elle fut lauréate du prix René-Béhaine (Festival du livre, 1970).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sous le nom Annie de Mytho :

  • L'Homme aux yeux fauves, Chantal, 1945.
  • La Mission d'Hervé Hanchy, Ophrys, 1946.
  • Passion et Maléfice, Ophrys, 1948.
  • Un Chat parmi les Hommes, Elf Jacques Dervyl, 1954. Préface de Paul Reboux.

Sous le nom A. de Sainte-Henriette :

  • Vie d'un grand marin : l'Amiral Charner : 1797-1869, Ophrys, 1945.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « État civil de Paris, 8e arrondissement. 25 mai 1899, no 1013 (2014-09-04). », sur Archives numérisées de Paris (consulté le )
  2. a et b Jean-Paul Gomel, Paul J. Hauswald et Claude Herbulot, « L'Affaire Renée Dunan, une accumulation de mystères », In Le Rocambole n°38, , 176 p. (ISBN 978-2-912349-35-4)
  3. Jean-Paul Gomel, Paul J. Hauswald et Claude Herbulot, « Le Mystère Renée Dunan, de la nécessité à la mystification ? », Maurepas (Yvelines), In Le Rocambole n°50, , 176 p. (ISBN 978-2-912349-44-6, notice BnF no FRBNF43408866)
  4. Claudine Brécourt-Villars, « Renée Dunan, la faunesse littéraire », In Fascination n°27, , 50 p.
  5. Fabrice Mundzik, « Je suis seule au monde de mon avis, ce qui est loin au demeurant de me donner tort… » (Préface), in Renée Dunan, Le Roman de la fin des Hommes, Montélimar, Les Moutons électriques, , 400 p. (ISBN 978-2-36183-213-1, notice BnF no FRBNF44311621)
  6. « A. de Sainte-Henriette "Vie d'un grand marin : l'Amiral Charner : 1797-1869" (Ophrys - 1945) », sur le site consacré à Renée Dunan (consulté le )
  7. « Annie de Mytho : Bibliographie », sur le site consacré à Renée Dunan (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]