Annie Lorrain Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Annie Lorrain Smith
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Half Morton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
A.L.Sm.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique, Britannique (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Royal College of Science (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
British Museum
Farlow Herbarium of Cryptogamic Botany (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Annie Lorrain Smith () est une lichénologue britannique. Son ouvrage Lichens, publié en 1921, a été un manuel central dans la discipline pendant plusieurs décennies. Également mycologue, elle est l'un des membres fondateurs de la British Mycological Society, qu'elle préside pendant deux mandats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que née à Liverpool, sa famille a vécu dans la campagne du Dumfriessshire, où son père Walter exerçait un ministère de l'Église libre d'Écosse, dans la paroisse de Half Morton, à quelques kilomètres au nord de Gretna Green. Elle avait plusieurs frères et sœurs, dont le pathologiste James Lorrain Smith.

Après ses études à Édimbourg, elle va à l'étranger pour étudier le français et l'allemand, et travaille comme gouvernante. Elle déménage à Londres, et commence à étudier la botanique vers 1888. Elle suit des cours au Royal College of Science, donnés par Dukinfield Henry Scott. Ce dernier lui trouve un emploi au British Museum, mais elle doit être payée à partir de fonds à part, les femmes ne pouvant pas être employées officiellement. Elle travaille sur les espèces de champignons récemment collectés, en provenance de l'étranger et du Royaume-Uni. Elle travaille aussi dans l'herbier cryptogamique du musée.

En 1905, elle est l'une des premières femmes admises parmi les sympathisants de la Linnean Society of London, après un changement du règlement de cette société savante.

Annie Lorrain Smith dirige une expédition de récolte de lichen sur l'Île de Clare, en Irlande, en 1910 et 1911. Cette opération implique non seulement des Irlandais, mais aussi plusieurs scientifiques européens, intéressés par l'histoire naturelle de cette île. On attribue à cette équipe le premier projet dont le but était de décrire les caractéristiques d'une aire biogéographique particulière[1]. En 1921,elle écrit Handbook of British Lichens qui répertorie de nombreux lichens connus au Royaume-Uni. Elle publie la même année Lichens, qui devient une référence dans la discipline.

Elle est engagée pour les droits des femmes, notamment le droit de vote. Elle travaille encore plusieurs années, et reçoit en 1931 une pension par liste civile « en reconnaissance de ses services à la botanique », alors qu'elle a 70 ans. En 1934, elle devient membre de l'Ordre de l'Empire britannique : « Miss Annie Lorrain-Smith, F. L. S. Pour ses contributions à la mycologie et lichenologie. ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ask About Ireland - Irish Scientists - Matilda Knowles », sur Ask About Ireland - Irish Scientists (consulté le 2 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

A.L.Sm. est l’abréviation botanique standard de Annie Lorrain Smith.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI