Annie Easley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Annie Jean Easley, née le à Birmingham, Alabama, morte le à Cleveland, Ohio ; est une informaticienne, ingénieure et mathématicienne afro-américaine. Elle dirige l'équipe d'analystes programmeurs derrière l'étage de lanceur Centaur au Lewis Research Center[1]et c'est une des premières informaticiennes à travailler pour le National Advisory Committee for Aeronautics et pour l'organisation qui lui succède, la NASA[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Annie Easley passe ses premières années à Birmingham, où elle habite avec sa mère Willie McCrory (née Sims). Elle part pour la Nouvelle-Orléans faire des études en pharmacie à l’université Xavier, mais abandonne les cours et rentre à Birmingham en 1945. Puis, elle est embauchée par la NACA à Cleveland, en 1955. Elle devient la quatrième personne d’origine afro-américaine à travailler au Lewis Research Center. Annie Easley y est responsable des calculs des simulations du réacteur Plum Brook (en) qu'elle réalise à la main[3].

Plus tard, elle devient programmeuse dans les langages Fortran (Formula Translating System) et SOAP (Simple Object Access Protocol), avec lesquels elle développe les codes de plusieurs systèmes de conversion d'énergie, véhicules à batteries et, notamment, de l’étage de lancement Centaur, fusée utilisée pour le déploiement des sondes Surveyor 1 et Cassini, entre autres[2].

En 1977 elle finit ses études en mathématiques à l’Université d'État de Cleveland, ce qui lui permettra d'entrer dans la division de véhicules spatiaux de la NASA. Son travail au Lewis Center sert au développement de plusieurs études portant sur l’aéronautique et l'informatique[2].

À la retraite depuis 1989, Annie Easley meurt le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Easley, A., Kascak, A., « Effect of Turbulent Mixing on Average Fuel Temperatures in a Gas-Core Nuclear Rocket Engine », Lewis Research Center, Cleveland, NASA, no NASA-TN-D-4882,‎
  • (en) Kascak, A., Easley, A., « Bleed Cycle Propellant Pumping in a Gas-Core Nuclear Rocket Engine System », Lewis Research Center, Cleveland, NASA, no NASA-TM-X-2517; E-6639,‎
  • (en) Nainiger, J., Burns, R., Easley, A., « Performance and Operational Economics Estimates for a Coal Gasification Combined-Cycle Cogeneration Powerplant », NASA Tech Memo, Cleveland, Lewis Research Center, NASA, no 82729,‎ , p. 31

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Annie Jean Easley Obituary », The Plain Dealer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a b et c (en) Anne K. Mills, « Annie Easley, Computer Scientist », nasa.gov,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Dan Samorodnitsky, « Meet Annie Easley, the barrier-breaking mathematician who helped us explore the solar system », Massive Science,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]