Annie Dillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Annie Dillard
Annie-dillard.jpg
Annie Dillard
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Hollins University (en) (maîtrise universitaire ès lettres) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Robert Dale Richardson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Connecticut Women's Hall of Fame (en)
Prix Pulitzer de l'essai ()
Bourse Guggenheim ()
Prix PEN/Diamonstein-Spelvogel pour l'art de l'essai (en) ()
National Humanities Medal ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
The Maytrees (d), Pilgrim at Tinker Creek (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Annie Dillard, née le 30 avril 1945 à Pittsburgh en Pennsylvanie aux États-Unis, est une romancière, poétesse et essayiste américaine, titulaire du prix Pulitzer de l'essai en 1975 pour son essai Pèlerinage à Tinker Creek. Elle est surtout connue pour ses essais romancés (narrative nonfiction (en)).

Biographie[modifier | modifier le code]

Aînée des trois filles de sa famille, elle passe son enfance dans sa ville natale qu'elle racontera dans son autobiographie Une enfance américaine (An American Childhood, 1987) où elle décrit sa mère comme une boule d'énergie non-conformiste, cependant que son père lui apprend divers sujets utiles allant de la plomberie à l'économie, en passant par les subtilités contenus dans le roman Sur la route de Jack Kerouac.

Pendant son adolescence, elle lit sur une grande variété de sujets : la géologie, l'histoire naturelle, l'entomologie, l'épidémiologie, l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, ou encore, la poésie. Elle prend également des leçons de piano, de dessin et de danse, en plus de collectionner les pierres et les insectes.

Pendant son enfance, elle fréquente l'église presbytérienne bien que ses parents n'y soient pas allés, mais quitte les rangs des fidèles à l'adolescente à cause de l'hypocrisie de ce milieu.

Elle fait des études supérieurs en littérature et en écriture créative à la Hollins University (en), alors nommée le Hollins College, une institution d'enseignement de l'État de Virginie. Elle épouse son professeur d'écriture, le poète R. H. W. Dillard (en), de huit ans son aîné. En 1968, elle obtient une maîtrise en anglais. Sa thèse à pour sujet l'œuvre de Henry David Thoreau et son rapport avec la nature et la spiritualité. Après l'obtention de son diplôme, elle fait un temps de la peinture à l'huile, tient un journal et publie plusieurs poèmes et nouvelles.

À l'âge de 29 ans, elle remporte le prix Pulitzer de l'essai 1975 avec Pèlerinage à Tinker Creek (Pilgrim at Tinker Creek), publié en 1974. En 1984, Sir Michael Tippett compose une symphonie pour l'Orchestre symphonique de Boston où le texte chanté est tiré de cette œuvre.

Comparés par la critique aux œuvres de Virginia Woolf, de Gerard Manley Hopkins, d'Emily Dickinson, de William Blake ou de John Donne, Annie Dillard a pour auteurs favoris Henry James, Thomas Hardy, Graham Greene, George Eliot et Ernest Hemingway.

Elle obtient une bourse Guggenheim en 1985.

Le , elle reçoit la National Humanities Medal.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Living (1992)
    Publié en français sous le titre Les Vivants, traduit par Brice Matthieussent, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1994 (ISBN 2-267-01132-8) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 111, 2010 (ISBN 978-2-267-02089-2) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 189, 2017 (ISBN 978-2-267-03004-4)
  • The Maytrees (2007)
    Publié en français sous le titre L'Amour des Maytree, traduit par Pierre-Yves Pétillon, Paris, Christian Bourgois éditeur, 2008 (ISBN 978-2-267-01982-7) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 185, 2017 (ISBN 978-2-267-03002-0)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Tickets for a Prayer Wheel (1974)
  • Mornings Like This: Found Poems (1995)

Essais romancées[modifier | modifier le code]

  • Pilgrim at Tinker Creek (1974)
    Publié en français sous le titre Pèlerinage à Tinker Creek, traduit par Pierre Gault, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1990 (ISBN 2-267-00851-3) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 2673, 1995 (ISBN 2-264-02072-5) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 112, 2010 (ISBN 978-2-267-02090-8)
  • Holy The Firm (1977)
  • Teaching a Stone To Talk (1982)
    Publié en français sous le titre Apprendre à parler à une pierre, traduit par Béatrice Durandt, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1992 (ISBN 2-267-00921-8) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 186, 2017 (ISBN 978-2-267-03000-6)
  • Living By Fiction (1982)
  • Encounters with Chinese Writers (1984)
  • The Writing Life (1989)
    Publié en français sous le titre En vivant, en écrivant, traduit par Brice Matthieussent, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1996 (ISBN 2-267-01364-9) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 80, 2008 (ISBN 978-2-267-01990-2) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 188, 2017 (ISBN 978-2-267-03003-7)
  • For the Time Being (1999)
    Publié en français sous le titre Au présent, traduit par Sabine Porte, Paris, Christian Bourgois éditeur, 2001 (ISBN 2-267-01565-X)
  • Give It All, Give It Now (2009)
  • The Abundance: Narrative Essays Old & New (2016)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • An American Childhood (1987)
    Publié en français sous le titre Une enfance américaine, traduit par Claude Grimal et Marie-Claude Chenour, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1990 (ISBN 2-267-00852-1) ; réédition, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Titres » no 187, 2017 (ISBN 978-2-267-02999-4)

Anthologie publiée en France[modifier | modifier le code]

  • Lumières, traduit par Michel Gresset et Gérard Petiot, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. « Fictives », 1994 (ISBN 2-267-00940-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]