Annie Degroote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Annie Degroote
Annie Degroote à la foire du livre 2010 de Brive la Gaillarde.JPG
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Annie Degroote, née le à Hazebrouck dans le Nord (France), est une écrivaine et actrice française. Mariée à Georges Sanerot, elle a deux filles, Julie et Katia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Annie Degroote est la fille de Georges Degroote, personnalité Hazebrouckoise[1], et de Jacqueline Degroote[2]. Elle étudie au lycée des Flandres à Hazebrouck puis à l'université de Lille et au conservatoire d'art dramatique de Lille. Elle part à Paris en 1971 pour être comédienne. Elle suit les formations de Perimony et de Sarah Sanders. Annie Degroote a également publié sous le nom d'Annie Sanerot-Degroote[3].

Elle a interprété les grands classiques du répertoire (Molière, Pirandello, Musset, Tchekhov…) et participé à diverses créations (Carmontelle et Diderot Circus de Jean-François Prévand; Chatterton d'Alfred de Vigny; Soyez donc une honnête femme de Sarah Sanders) et à Comediante qu'elle a écrit et mis en scène. Elle a créé une dizaine de spectacles pour la jeunesse, conçu une émission humoristique, fut responsable d’un atelier d’écriture et participe à l'écriture de scénarios[4]. En tant que comédienne, elle a tourné pour le cinéma et la télévision[5].

En 1994 elle publie son premier roman, "La Kermesse du diable" aux Presses de la Cité et démarre une carrière d'écrivain. Son amour des arts alimente aujourd’hui ses écrits. Parus en poche, en feuilletons, en clubs de livres et en livres-audio, ses romans ont reçu de nombreux prix littéraires. Annie Degroote est suivie par un lectorat très fidèle[6] et ses romans sont salués par la critique et la profession[7].

Annie Degroote vit à Paris mais revient fréquemment dans sa région natale[1]« La Flandre, elle, m’habite toujours. » —, et elle se dit très touchée d’être marraine d’un géant de Flandre[1].

Que ce soit dans les ouvrages qui se situent en Flandre — véritables hommages littéraires à sa terre natale — ou dans les romans se situant en terres slaves, comme L'Étrangère de Saint-Pétersbourg, et " les Perles de la Moïka ", la passion, l’Histoire et l’émotion sont au rendez-vous.

« Avec une plongée dans la grande Histoire, j’aime lancer des passerelles entre hier et aujourd’hui, entre attachement aux racines et ouverture à la différence. »

Dans ses romans se conjuguent ses thèmes de prédilection : quêtes d’identité, tolérance, exils, rencontres. À ses héros fictifs, se mêlent parfois des personnages historiques dans des décors rigoureusement plantés et les « coups de théâtre » ne manquent pas.

Spécialiste de la région des Hauts-de-France[8], elle est également chroniqueuse à la Voix du Nord[9] et à France Bleu Nord.

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Kermesse du diable, Presses de la cité, 1994
  • Le Cœur en Flandre, Presses de la Cité, 1996
  • L’Oubliée de Salperwick, Presses de la Cité, 1998, Pocket, 2001, 2015
  • Les Filles du Houtland, Presses de la Cité, 2000, Pocket 2002, semi-format 2012
  • Le Moulin de la dérobade, Presses de la Cité, 2001, Pocket 2003
  • Les Silences du maître drapier, Presses de la Cité 2002, Pocket 2004, semi format 2012
  • La Splendeur des Vaneyck, Presses de la Cité 2004, Pocket 2006
  • Les Amants de la Petite Reine, Presses de la Cité 2005, Pocket 2007
  • L'Étrangère de Saint-Pétersbourg, Presses de la Cité, 2007, en semi-format 2013
  • Un palais dans les dunes, Presses de la Cité, 2008
  • Renelde, fille des Flandres, Presses de la Cité, 2009
  • Les Jardins du vent, Presses de la Cité, 2010, Pocket 2013
  • Les Racines du temps, Calmann-Levy, 2011, le livre de poche 2013
  • Les Perles de la Moïka , Presses de la Cité, 2013, Pocket 2014
  • D’infinies promesses, Calmann-Levy, coll. « France de toujours et d'aujourd'hui », 2015
  • Nocturne pour Stanislas, Presses de la Cité, 2017

Contes et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Colporteur d’étoiles, Presses de la Cité, 2003, (recueil au profit de la Chaîne de l’espoir)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Balade dans le Nord, éditions Alexandrines, 2005 (collection «  sur le pas des écrivains »), ouvrage collectif
  • La Flandre de France, éditions Snoeck, mars 2008
  • La Frontière , éditions Ons Erfdeel , 2013
  • Fier d'être Nordiste[8], éditions Ouest France, avril 2014

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Bernanos 1994, prix Gabrielle-d’Estrées 1994, prix de la Renaissance française 1994, pour La Kermesse du diable
  • Prix Mme Europe 1996 pour Le cœur en Flandre
  • Grand prix de la Société des Arts et Lettres de Lille en 1998 pour : La kermesse du diable, Le cœur en Flandre et L’oubliée de Salperwick
  • Prix de la littérature, Lions’ Club International 2005, pour La splendeur des Vaneyck
  • Prix « les soleils de Nucéra » 2006 pour Les amants de la Petite Reine.
  • Médaille d'Or de la "Renaissance Française pour le rayonnement culturel" Mai 2015 [10]
  • Rose d'Or des Rosati 2016[11]
  • Médaille d'Honneur de la ville d'Hazebrouck pour sa contribution au rayonnement de la Flandre, 14 Février 2018[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Patrimoine littéraire : Annie Degroote, une amoureuse du Nord », LCI (consulté le 21 mars 2018).
  2. La Voix du Nord, « Jacqueline Degroote, « une grande dame » d’Hazebrouck, nous a quittés » (consulté le 20 août 2016)
  3. © Copyright © 2018 Lisez!, un site du groupe Editis., « Annie DEGROOTE : sa biographie, son actualité, ses livres | Lisez! », sur Lisez! (consulté le 21 mars 2018)
  4. Place des éditeurs, « Portrait d'Annie Degroote », (consulté le 20 août 2016)
  5. « Marjorie Risacher, Gab Strak, Albert Magister, Annie Degroote, Dominique Marny du 27 septembre 2005 - France Inter » (consulté le 20 août 2016)
  6. « Auteurs du terroir : les ringards vous saluent bien | DailyNord | DailyNord », sur dailynord.fr (consulté le 20 août 2016)
  7. « Annie Degroote », sur Calmann-Levy (consulté le 20 août 2016)
  8. a et b « Annie Degroote a "100 bonnes raisons d’être fière d’être nordiste" » (consulté le 20 août 2016)
  9. « Annie Degroote | France de Toujours et d'Aujourd'hui », sur www.france-de-toujours-et-daujourdhui.fr (consulté le 20 août 2016)
  10. « Mai 2015 - Promotion de la Renaissance Française - LA RENAISSANCE FRANÇAISE » (consulté le 20 août 2016)
  11. La Voix du Nord, « Arras : l’écrivaine Annie Degroote épinglée par les joyeux drilles des Rosati » (consulté le 20 août 2016)
  12. La Voix du Nord, « Médaille d'Honneur de la ville d'Hazebrouck pour sa contribution au rayonnement de la Flandre, 14 Février 2018 »

Liens externes[modifier | modifier le code]