Annette Kellerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kellerman.
Annette Kellerman
Annette Kellerman.jpg

Annette Kellerman dans les années 1900.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
SouthportVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Annette Marie Sarah Kellermann
Nationalité
Formation
Mentone Girls' Grammar School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Distinction
Victorian Honour Roll of Women (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Annette Kellermann (parfois écrit Kellerman[1]), née le à Sydney et morte le à Southport (Australie), est une pionnière de la pratique de la natation synchronisée.

Féministe, elle a revendiqué le droit de disposer de son corps en contribuant au développement du maillot de bain moderne et aux bienfaits de la pratique sportive pour les femmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Sa mère, Alice Charbonnet, est une pianiste française (arrière-petite-fille de James Jackson) ; elle s'installe en Australie en 1878 et épouse le violoniste Frederick Kellermann en 1882, à Sydney.

A l'âge de 6 ans, Annette Kellermann est atteinte de la polio. Contrainte d'être appareillé par des bretelles d'acier, son médecin lui recommande de pratiquer la natation pour stimuler ses jambes. Pour aider ses muscles à se développer, ses parents ont commencé à l'emmener à la piscine locale. "Seul un infirme peut comprendre la joie intense que j'ai éprouvée", a-t-elle dit plus tard. "Après avoir appris, je nagerais n'importe où, n'importe quand."[2]

« Sirène australienne »[modifier | modifier le code]

Annette Kellermann est surnommée la "sirène australienne", du fait qu'elle devient une sportive accomplie en s'entrainant dans les eaux australiennes.

A 15 ans, elle gagne sa première compétition mais c'est à 17 ans qu'elle enchaîne les exploits : plongeon de 28 mètres, traversée de Londres dans les eaux de la Tamise sur 27 km, course dans la Seine où elle termine 4e (en 1905, première édition), face à 27 concurrents masculins, et première compétitrice[3].

A 19 ans , elle se démarque également en tentant la traversée de la Manche. Les nageurs sont autorisés à nager nus, tandis qu'Annette Kellermann est contrainte de porter une combinaison. Au bout de 10 heures de nage dans une eau à 11 °C, elle abandonne la course en cours en lien avec les conditions difficiles, mais elle se révèle particulièrement combative, face à l'abandon entre-temps de ses adversaires masculins[4].

Féministe du maillot de bain[modifier | modifier le code]

Annette Kellerman en maillot de bain une pièce-1900

Elle milite pour défendre les droits des femmes, en particulier pour le droit de porter un maillot une pièce. En 1907, elle fut d'ailleurs arrêtée à Boston pour "indécence" du fait qu'elle portait un maillot de bain une pièce. Le juge fit jurisprudence en statuant en faveur de l'argument sportif. Médiatisé, cet évènement a permis la promotion du maillot mais aussi de la natation pour les femmes[5]. Par la suite, Annette Kellerman a conçu sa propre gamme de maillots de bain.

Elle revendiqua également le confort vestimentaire en commercialisant des «chemises», amples et atteignant les chevilles, précurseurs des modes des années 1920[6].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Outre ses performances sportives, Annette Kellermann se fait remarquer pour sa silhouette par un professeur d'Harvard, qui la qualifiera de "femme parfaite" en assimilant ses mensurations proches de celles de la "Venus de Milo". A ces propos, elle aurait réagi en répliquant avec humour "à partir du cou !"[7].

Annette Kellerman- Photo du film 'Neptune's Daughter'-1914

En 1916, elle fût la première actrice à apparaitre nue dans un film d'une production hollywoodienne traditionnelle (A Daughter of the Gods). Bien, ses cheveux couvraient largement ses seins assise nue sur une branche d'arbre, les bras tendus vers le haut, cette scène a provoqué un scandale médiatique dans le contexte d'époque [8]. Aucune copie du film ne semble exister [9]

Elle tourne aussi dans des films, en particulier des rôles de danseuse dans des ballets aquatiques :

C'est la première femme qui exécute, ce que l'on appellera plus tard, la natation synchronisée.

Hommages et postérité[modifier | modifier le code]

En 1952, un film américain, La Première Sirène (Million Dollar Mermaid) retrace sa vie. Son rôle est interprété par l'actrice Esther Williams.

Elle possède une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom d'origine allemande est souvent anglicisé.
  2. (en) « Heroes of swimming: Annette Kellerman », sur theguardian.com, (consulté le 11 octobre 2017)
  3. Sand Collectif georgette, Ni vues ni connues, , 270 pages p.
  4. Sand Collectif georgette, Ni vues ni connues, Hugo et compagnie, , 270 pages p. (ISBN 9782755631920)
  5. (en) « Annette Kellerman – the modern swimmer for modern women »
  6. (en) « Annette Kellerman – the modern swimmer for modern women », sur http://www.australia.gov.au (consulté le 11 octobre 2017)
  7. (en) « Heroes of swimming: Annette Kellerman », sur www.theguardian.com,  : « By now, Kellerman held many of the world records for female swimmers, and in truth was competing with the men. In 1905, for example, she had come third in a seven-mile race down the river Seine. She became so famous that her swimming career began to morph into a showbiz one. This process was given a shove in 1908, when a Harvard professor announced that Kellerman was "the Perfect Woman". (When told, she's said to have quipped, "But only from the neck down.") He had measured the bodies of thousands of different women, and Kellerman's was the one closest to that of the Venus de Milo. Always one with a keen eye for publicity, she named her next show The Perfectly Formed Woman. »
  8. (en) James Crighton Robertson, The Hidden Cinema: British Film Censorship in Action, 1913–1975, Routledge, (ISBN 0-415-09034-2, lire en ligne), p. 9–10.
  9. (en) « Annette Kellerman: Hollywood's first nude star », sur http://www.bbc.com, (consulté le 11 octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]