Annequin (folklore)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Annequin.

Le annequin (ou hannequet, hannequin, harliquin, pluriel annequires) est une créature féerique et maléfique du folklore des Ardennes, décrite comme une sorte de lutin ou de feu-follet dont la principale occupation est d'attirer les hommes dans des marécages où ils se noient. Leur origine est étroitement liée à la mesnie Hellequin, et par elle au personnage italien d'Arlequin[1],[2].

Les annequins tiendraient une ronde tous les samedis soirs et certaines nuits, ils passent au-dessus des maisons en poussant des sifflements aigus. Toute personne qu'ils surprennent alors disparaît à jamais. Il vivraient plus précisément dans les bois de Puilly[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martineau 2003, p. 138
  2. Dubois 2003, p. 89

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Dubois (ill. Roland et Claudine Sabatier), La grande encyclopédie des elfes, Hoëbeke, (ISBN 9782-84230-327-3). 
  • Anne Martineau, « La grande tribu des lutins », dans Le nain et le chevalier: Essai sur les nains français du moyen âge, Presses Paris Sorbonne, coll. « Traditions et croyances », (ISBN 9782840502746, lire en ligne), p. 83-138. Thèse recensée et critiquée par Bernard Ribémont dans les Cahiers de recherches médiévales et humanistes en 2003, [lire en ligne] Document utilisé pour la rédaction de l’article