Annelies Verlinden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Annelies Verlinden
Illustration.
Annelies Verlinden en 2020.
Fonctions
Ministre fédérale belge de l'Intérieur et des Réformes institutionnelles
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 4 jours)
Monarque Philippe
Premier ministre Alexander De Croo
Gouvernement De Croo
Prédécesseur Pieter De Crem
Biographie
Nom de naissance Annelies Jan Louisa Verlinden
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Merksem (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique CD&V
Diplômée de KU Leuven
UCLouvain

Annelies Jan Louisa Verlinden, née le à Merksem, est une femme politique belge, membre du CD&V. Elle est ministre de l'Intérieur au sein du gouvernement De Croo depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Annelies Verlinden obtient une candidature en droit aux facultés universitaires Saint-Ignace d'Anvers en 1998. Elle étudie ensuite à la KU Leuven, puis à l'UCL, où elle obtient son Master of Laws en 2001 et suit une année de spécialisation en droit européen. Elle suit un programme de leadership à l'Université Harvard en 2013[1].

Elle s'inscrit en tant qu'avocate à l'ordre néerlandophone du Barreau de Bruxelles et à la Chambre de commerce d'Anvers. En 2002, elle est engagée comme avocate chez DLA Piper, un cabinet d'avocats d'origine américano-britannique, où elle est également devenue chef du département belge[1]. Lorsque le dossier Arco a été porté devant le Conseil d'État et la Cour européenne de justice, elle agit en tant que défenderesse de l'État belge[2].

Annelies Verlinden a été active en tant que chef de groupe chez VKSJ Schoten et, entre 2005 et 2009, elle était vice-présidente des jeunes CD&V. Entre 2003 et 2012, elle est également conseillère communale à Schoten. En 2004, elle participe aux élections régionales, où elle est à la neuvième place sur la liste du cartel CD&V/N-VA pour la Région flamande[1]. Elle n'est pas élue.

Le , elle a été nommée ministre de l'Intérieur du gouvernement De Croo, sans avoir jamais été élue dans un parlement[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (nl) Matthias Verbergt, « Wie is Annelies Verlinden, het witte konijn van Joachim Coens? » Accès payant, sur De Standaard, (consulté le ).
  2. (nl) Hanne Decre et Freek Willems, « Evenveel mannen als vrouwen en een opmerkelijke comeback: ontdek hier wie de federale ministers zijn », sur vrt NWS, (consulté le ).
  3. P.V. avec Agences, « Annelies Verlinden, la surprise du chef chrétien-démocrate », sur RTBF.be, (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :