Anneaux de Rhéa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue d'artiste des anneaux de Rhéa. La densité de particules a été volontairement exagérée[1].

Rhéa, un des satellites naturels de Saturne, posséderait un fin système d'anneaux constitué de trois bandes étroites et relativement denses à l'intérieur d'un disque de particules. Ce seraient les premiers anneaux découverts autour d'un satellite naturel. La découverte potentielle a été annoncée dans la revue Science le [2].

Découverte[modifier | modifier le code]

Le 6 mars 2008, Geraint H. Jones et al. annoncent que la sonde Cassini a rapporté des données selon lesquelles un disque de matière serait en orbite autour de Rhéa[3]. L'existence des anneaux a été déduite de la modification du flux d'électrons piégés par le champ magnétique de Saturne lorsque Cassini est passée à proximité de Rhéa[2],[4]. Les poussières et débris semblent s'étendre à l'extérieur de la sphère de Hill de Rhéa, mais sont plus denses près de la lune et contiendraient trois fins anneaux d'une densité encore plus élevée. Toutefois, lors d'une campagne d'observations sous plusieurs angles par la sonde Cassini, aucune trace de ces anneaux n'a pu être observée, ce qui indique qu'une autre explication doit être trouvée pour expliquer le phénomène[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rhea's Rings », NASA, (consulté le 7 octobre 2009)
  2. a et b (en) G.H. Jones, et al, « The Dust Halo of Saturn's Largest Icy Moon, Rhea », Science, vol. 319,‎ , p. 1380-1384 (DOI 10.1126/science.1151524)
  3. « Saturn's Moon Rhea Also May Have Rings », NASA
  4. (en) E. Lakdawalla, « A Ringed Moon of Saturn? Cassini Discovers Possible Rings at Rhea »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [html], sur Planetary Society, (consulté le 7 mars 2008)
  5. (en) Richard A. Kerr, « The Moon Rings That Never Were » [html], sur Science, (consulté le 15 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]