Anne Minh-Thu Quach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anne Minh Thu Quach)
Aller à : navigation, rechercher
Anne Minh-Thu Quach
Fonctions
Député de Salaberry—Suroît
En fonction depuis le
Élection
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau Parti démocratique
Prédécesseur nouvelle circonscription
Député de Beauharnois-Salaberry
Élection
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau Parti démocratique
Prédécesseur Claude DeBellefeuille
Successeur circonscription abolie
Biographie
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Salaberry-de-Valleyfield (Québec)
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Diplômé de Université de Sherbrooke
Profession Enseignante de français

Anne Minh-Thu Quach, née le 14 août 1982 à Salaberry-de-Valleyfield, est une femme politique québécoise. Elle est députée à la Chambre des communes du Canada depuis 2011, d'abord de la circonscription de Beauharnois-Salaberry jusqu'en 2015, puis de Salaberry—Suroît.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents d'Anne Minh-Thu Quach émigrent du Vietnam dans les années 1980 avec leurs trois enfants après la guerre. Ils font partie des innombrables boat people qui dérivent vers l'Occident et sont finalement accueillis au Canada. En 1982, Anne naît à Salaberry-de-Valleyfield; c'est le premier enfant de la famille né sur le sol canadien[1].

Après avoir obtenu un baccalauréat en éducation secondaire à l’Université de Sherbrooke en 2005, elle enseigne le français à l’École de la Baie-Saint-François de Salaberry-de-Valleyfield[2].

Engagé dans le milieu associatif, elle s'implique particulièrement dans le comité des Établissements Verts Brundtland et dans le comité de l'Association étudiante de son école. Elle est également engagée dans le syndicalisme et a fait partie du conseil général de la Centrale des syndicats du Québec et du comité sociopolitique du syndicat de Champlain[3].

Le elle donne naissance à son premier enfant, une fille nommée Mila[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

À l'occasion des l'élection fédérale de 2008, elle se présente pour la première fois dans la circonscription de Beauharnois-Salaberry pour le Nouveau Parti démocratique. Elle obtient alors 6214 voix (11,6 %), largement distancée par la députée bloquiste sortante Claude DeBellefeuille[5].

Elle est de nouveau candidate lors de l'l'élection fédérale de 2011. Alors que rien ne le laissait soupçonner quelques semaines auparavant, elle remporte largement l'élection, comme de nombreux autres élus surprise de la « vague orange ». Alors que la région est réputée être un fief du Bloc québécois, Anne Minh-Thu Quach devance la sortante Claude DeBellefeuille par 23 978 voix contre 18 182 voix, soit une majorité de 5 796 voix [6].

Elle a eu plusieurs fonctions dans le caucus du NPD : porte-parole adjointe en santé de juin 2011 à avril 2012, puis en environnement jusqu'en août 2013, et en matière d'industrie jusqu'à la fin de la législature.

Aux élections générales de 2015, Anne Minh-Thu Quach se présente dans la nouvelle circonscription de Salaberry—Suroît, issue du redécoupage électoral de 2013. Elle est réélue dans une lutte à trois très serrée avec les candidats libéral et bloquiste. En novembre 2015, elle est nommée porte-parole du NPD pour la jeunesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Thibault, « La vie d'Anne Quach changée par une élection » dans Le Soleil de Beauharnois-Salaberry, 7 mai 2011, consulté le 30 juillet 2014.
  2. Normand Morand, « D'enseignante à députée : Anne Minh Thu Quach raconte » dans Le Soleil de Beauharnois-Salaberry, 21 mai 2011, consulté le 30 juillet 2014.
  3. « Il est temps de travailler ensemble pour les gens de Beauharnois-Salaberry » dans Le Soleil de Beauharnois-Salaberry, Samedi 2 avril 2011, consulté le 30 juillet 2014.
  4. La députée Anne Minh-Thu Quach a accouché, sur le site du NPD, 7 juillet 2014.
  5. Denis Bourbonnais, « Claude DeBellefeuille augmente sa majorité dans Beauharnois-Salaberry » dans Le Soleil de Beauharnois-Salaberry, 22 octobre 2008, consulté le 30 juillet 2014.
  6. Daniel Grenier, « La vague orange envahit Beauharnois-Salaberry » dans Le Soleil de Beauharnois-Salaberry, 4 mai 2011, consulté le 30 juillet 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]