Anne Louise Boyvin d'Hardancourt Brillon de Jouy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
peinture de Fragonard
Madame Brillon de jouy vers 1769, par Jean-Honoré Fragonard. Elle feuillette un cahier de musique devant un clavecin à double clavier. La toile, appelée « L'Étude » avant l'identification du sujet en 2011, avait été considérée comme une « allégorie de la musique » ou une des « figures de fantaisie », portraits d'amis et de clients de Fragonard (musée du Louvre).

Anne-Louise Brillon de Jouy (née Boyvin d'Hardancourt) le 13 décembre 1744 à Paris et morte le 5 décembre 1824 à Villers-sur-Mer (Calvados) était une musicienne et compositrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est une amie de Benjamin Franklin, avec qui elle entretient une grande correspondance après avoir fait sa connaissance pendant son séjour à Paris (1777–85) lors de la Révolution américaine. Jouant et composant pour le clavecin et le piano, elle a vécu à Passy, commune jouxtant alors Paris.

En 1767, Luigi Boccherini lui dédie ses Six Sonates pour pianoforte et violon op. 5 : « Elle est l'une des plus grandes joueuses de clavecin en Europe. Cette dame [...] joue les morceaux les plus difficiles avec une grande précision, le goût et le sentiment [...]. Elle compose également, et elle a eu l'obligeance de jouer plusieurs de ses propres partitions au clavecin et piano-forte, accompagnée au violon par M. Pagin, le meilleur élève de Tartini en France[1] ». Le piano-forte (ou piano) est alors un instrument nouveau, mais Anne Louise Brillon en est friande.

En 1777, elle compose la Marche des insurgés pour célébrer une victoire américaine dans la guerre d'indépendance américaine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine de Pas, Madame Brillon de Jouy et son salon : Une musicienne des Lumières, Paris, éditions du Petit Page,‎ 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Charles Burney, Dr Nurney's Musical Tours in Europe (Vol. 1), Londres, T. Becket and Co.,‎ 1771, 396 p. (lire en ligne), p. 42-43, Traduction française : Voyage musical dans l'Europe des Lumières, Paris, Flammarion, 1992, p. 78.