Anne Calife

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne Calife
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Colmerauer.
Anne Calife
Nom de naissance Anne Colmerauer
Alias
Anne Calife
Naissance
Grenoble, France
Pays de résidence France
Activité principale
Romancière, dramaturge, directrice artistique
Distinctions
Centre National du Théâtre, sélection au Palmarès, prix de la ville de Sorgue, prix de la ville d'Hagondange
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Meurs la faim (1999)
  • Paul et le chat (2004)
  • Conte d'Asphalte (2007)
  • Et, le mail s'envole comme un oiseau (2008)
  • Tant mieux si je tombe (2010)

Anne Calife, de son vrai nom Anne Colmerauer, est une femme de lettres française née le à Grenoble (Rhône-Alpes, Isère). Ses livres traitent de sujets tels que la folie, l'exclusion, de la destruction, l'addiction mais toujours de façon poétique. Ces dernières années les créations d'Anne Calife s'orientent davantage vers une recherche sur l'esthétisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne Calife, fille de Alain Colmerauer partage sa vie entre Paris et Metz. Influencée par ses études de médecine, son écriture s’inspire du vivant. Elle a publié aux éditions Mercure de France, Galimard, Albin Michel, Editions Héloïse D’Ormesson, Balland. Ses livres traitent de sujets tels que la maladie mentale l'exclusion, de la destruction, l'addiction, la prostitution mais toujours sous forme poétique et profondément résiliente. « Oui, j’aime les démons et j’aime me battre avec les miens. Je les cherche au fond de leurs tanière » dit-elle. « J’ai souvent entendu dire que l’écriture est une thérapie, une façon de se guérir pour l’auteur. Face à une situation difficile, on écrirait et - miracle - la situation s’en trouverait résolue. Il me semble que ce serait plutôt l’inverse : à force d’écrire, de travailler des heures, et des nuits durant, la personnalité et la perception du monde se modifient, devenant à la fois plus profonde et lumineuse ; le problème se pose alors différemment face à soi ». In « Et le mail s’envole comme un oiseau », (ISBN 978-2-9599680-0-6), éditions the Menthol House. Anne Calife effectue une écriture de recherche afin de capter l'infime des sensations, tout ce qui est général dépourvu de mots. Elle aime aussi donner la parole à ceux qui ne l'ont plus (les sdf, les prostituées, les toxicomanes). Elle cherche sans cesse la limite où bute le langage. Elle traque les mensonges et les non-dits.

Publications[modifier | modifier le code]

Édité chez Gallimard, collection Frontières en 1999, Meurs la faim est son premier roman. Destiné aux adolescents, il a reçu deux prix : le Prix littérature Jeunesse de la ville de Sorgues et le prix d'Hagondange, au salon du livre féminin. Il est réédité en 2010 par The Menthol House dans une version plus complète.

En publiant La Déferlante chez Balland en 2003, elle traite les thèmes de la solitude et de la folie.

Pour Paul et le chat, publié au Mercure de France en 2004 et republié en 2010 par The Menthol House, elle remporte la 2e place du prix Fernand Mery de l’Académie vétérinaire. Dans ce récit, l’auteur met en scène deux personnages qui ne sont pas des hommes, un bébé et un chat[réf. nécessaire].

Fleur de Peau est imprimé aux éditions Héloïse d'Ormesson, l'année 2006.

Les trois livres suivants de Anne Calife sont diffusés par les éditions Menthol House ; ainsi, Anne Calife revient en 2008 sur les thèmes de l'addiction, avec une analyse de l'écriture numérique dans Et, le mail s'envole comme un oiseau. En 2010 est réimprimé Paul et le Chat, puis, en 2012, Tant mieux si je tombe.

Enfin, elle écrit également du théâtre et des nouvelles ; Tiktaalik, duo danse-théâtre est récompensée par le Centre national du théâtre tandis que Un parfum de voyage traite de la disparition de la mémoire et des parfums. Sa nouvelle Miel, cannelle, anis est sélectionnée pour appartenir au recueil Les plus beaux Noëls d'Alsace, imprimé par les éditions Place Stanislas.

Elle donne une chronique « Éclats de l'instant » au webzine Pro/p(r)ose Magazine. Pour la maison d'éditions The Menthol House, elle dirige la collection littéraire Orties dédiée aux femmes qui résistent.Urticantes, résistantes et vitalisantes, telle l'ortie, les personnages de la collection regorgent de puissance pour repousser la fatalité, renaitre et piquer. Fragilité et force s'entrecroisent, se dédoublent au travers de personnages vulnérables et pugnaces emportant avec eux le lecteur dans leur fuite en avant. Prostitution, viol, boulimie, alcoolisme, homosexualité, harcèlement, précarité trouvent leur place dans la collection Orties. Rendre visible, l'invisible, défendre la liberté des femmes, les libérer du regard et du jugement accusaseur, tels sont les ancrages de la collection Orties. La collection propose quatre nouveaux ouvrages :

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Meurs la faim, roman, Gallimard, 1999, prix de la Ville de Sorgues[1]
  • La déferlante, roman, Balland, 2003
  • Paul et le chat, récit, Mercure de France, 2004, prix Fernand Méry de l’Académie Vétérinaire
  • Fleur de peau, roman, Éditions Héloïse d’Ormesson 2006
  • Tiktaalik, théâtre, sélectionné au palmarès du Centre National du Théâtre, 2006[2]
  • Conte d’asphalte, roman, Albin Michel 2007, prix féminin de la Ville d’Hagondange[3]
  • Et le mail s’envole comme un oiseau, récit, Éditions The Menthol House, 2008[4]
  • Blanc ou la présence de la couleur, nouvelle, Revue Carnavalesques, Édition Aspect, 2009
  • Miel, cannelle, anis, récit, Les Plus Beaux Noëls d’Alsace, Éditions Place Stanislas, 2009
  • Meurs la faim, roman, réédition version intégrale, Éditions The Menthol House, 2010[1]
  • Parfum de voyage, théâtre, Compagnie Urgence, 2010
  • Mmmh libido, théâtre interactif, 2010
  • Paul et le chat, récit, réédition, Éditions The Menthol House, 2010[5]
  • Tant mieux si je tombe, roman, Éditions The Menthol House, 2012[6]
  • C'est combien ?, Anne Calife, roman, Éditions The Menthol House, 2019[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Calife, Anne., Meurs la faim : Roman, Menthol House, (ISBN 978-2-9599680-1-3 et 2959968018, OCLC 668412167, lire en ligne)
  2. « Tiktaalik D’Anne Calife Par la Compagnie Vents d’Est - Manifestation - Info-Culture », sur www.info-culture.com (consulté le 4 octobre 2019)
  3. Calife, Anne, 1966-..., Conte d'asphalte : Roman, Paris, A. Michel, impr. 2007, 248 p. (ISBN 978-2-226-17680-6 et 2226176802, OCLC 470576680, notice BnF no FRBNF40980519, lire en ligne)
  4. Calife, Anne, 1966-..., Et, le mail s'envole come un oiseau, The menthol House, (ISBN 9782959968006 et 295996800X, OCLC 893731792, lire en ligne)
  5. Calife, Anne., Paul et le chat : Roman, Paris, Mercure de France, (ISBN 978-2-7152-2482-7 et 9782715224827, OCLC 55060286, notice BnF no FRBNF39163671, lire en ligne)
  6. Calife, Anne., Tant mieux si je tombe : Roman, 205 p. (ISBN 978-2-9599680-3-7 et 2959968034, OCLC 852894990, lire en ligne)
  7. Anne Calife, C'est combien ?, Éditions The Menthol House (ISBN 9782919780037)

Liens externes[modifier | modifier le code]