Anne-Pierre de Kat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne-Pierre de Kat
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieux de travail

Anne-Pierre de Kat, né le à Delft aux Pays-Bas et mort le à La Frette sur Seine[1], est un artiste peintre belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’un milieu de notables, protestants et austères, il étouffe très vite dans cette atmosphère puritaine. Après des études à l’Académie royale de La Haye, il s’inscrit à Gand à la classe de sculpture de Van Biesbroek, puis à l’Académie royale de Bruxelles d’où il sortit en 1902 en même temps que son ami Rik Wouters.

Après avoir pratiqué et exposé comme statuaire à la Galerie Boute à Bruxelles, il se consacre entièrement à la peinture et se fixe définitivement en Belgique où toute sa carrière devait désormais se dérouler.

Il participe, dès l’avant-guerre, aux manifestations des différents cercles d’art bruxellois ainsi qu’aux salons triennaux (La Libre Esthétique, Salon des indépendants…) En 1913, il expose chez Giroux avec les « Bleus de la G.G.G » en compagnie de Jean Brusselmans et d'Edgard Tytgat.

Engagé volontaire le 3 août 1914, il fait toute la campagne dans l’armée belge. Blessé en 1914 et évacué en Angleterre, il rejoint l’armée de campagne en avril 1915 et y reste jusqu’à ce que, en 1918, sur demande de S.M. la Reine Élisabeth, il soit muté à la Section artistique de l'armée belge en campagne, à La Panne et c’est en 1920 qu’il obtient la grande naturalisation belge.

Poursuivant sa carrière artistique avec succès, Anne-Pierre de Kat expose régulièrement dans les galeries les plus en vogue de Bruxelles et autres villes de Belgique (Galerie Giroux, Galerie Manteau, Le Centaure, etc.). Il prend part à tous les Salons triennaux et aux grandes expositions d’ensemble.

  • 1922, il est élu membre correspondant de la Société royale des Beaux-Arts et expose depuis cette date, régulièrement, aux Salons d’Automne et des Indépendants à Paris.
  • 1938 : nombreuses acquisitions par l’État Belge.

Anvers-Les Contemporains : acquisition simultanée de la « Jeune femme à la voilette » pour le Musée d’Art moderne de Bruxelles et du « Peintre au chapeau gris » pour le Musée d’Anvers.

  • 1939 : lauréat du Prix national des Beaux-Arts avec un paysage de neige (Musée d’Ixelles)
  • Participe aux expositions internationales organisées par l’État belge : Rijksmuseum d’Amsterdam en 1946, Unesco à Paris, Élisabethville, etc.
  • Expose régulièrement chez Giroux, au Palais des Beaux Arts, Galerie Apollo et Breughel, etc.
  • 1946 : lauréat du Prix Auguste Oleffe.
  • 1947 : lauréat du Prix du Portrait, décerné par l’Académie des Sciences et des Lettres pour le portrait de Pierre Paulus, acquis par la suite par le Musée de Charleroi.
  • 1950 : installation à Paris et dans la région parisienne avec sa famille, où il séjourne jusqu’en 1968.
  • Juillet 1968 : décès de l’artiste dans son pavillon de la banlieue à La Frette sur Seine commune du Val-d'Oise, célèbre car de nombreux peintres y ont séjourné et peint la contrée.

Quelques semaines avant sa mort, l’annonce de sa promotion au titre de Commandeur de l’Ordre de la Couronne vint clôturer sa carrière d’artiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne-Pierre Kat sur www.artlistings.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]