Anne-Marie de Mecklembourg-Schwerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne Marie de Mecklembourg-Schwerin (Schwerin, Halle, le ) était une noble allemande , membre de la Maison de Mecklembourg et par mariage duchesse de Saxe-Weissenfels.

Elle était le quatrième enfant et la deuxième fille de Adolphe-Frédéric Ier de Mecklembourg-Schwerin de sa première épouse Anne-Marie de Frise-Orientale, fille de Ennon III de Frise orientale[1]. Dans les anciennes historiographies elle apparaît avec un troisième nom, Dorothea[2], mais les historiens modernes l'ont écarté.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les guerres impliquant Mecklembourg ont contraint son père à envoyer Anne Marie et ses deux frères plus âgés, Christian Louis et Charles, d'abord en Suède et, peu après, au Danemark, à la cour de la Reine Douairière Sophie (née Duchesse de Mecklembourg-Güstrow). En 1629 Anne Marie a été envoyé en Saxe avec Hedwige de Danemark, au château de Lichtenberg près de Prettin, où elle a été éduquée. Après la mort d'Hedwige, en 1642, Anne Marie retourne à Schwerin, où elle rejoint son père, sa mère étant morte en 1634. Elle a probablement rencontré pour la première fois sa belle-mère, Marie Catherine de Brunswick-Dannenberg, et ses trois demi-frères et sœurs. Anne Marie a été l'enfant préféré de son père, comme le montre le ton affectueux des lettres qu'ils se sont écrites.

Le 23 novembre 1647, à Schwerin, Anne Marie épouse Auguste de Saxe-Weissenfels, deuxième fils survivant de Jean-Georges Ier de Saxe, et s'installe avec son mari à Halle, la principale ville de son domaine en tant qu'administrateur de l'archevêché de Magdebourg. Au cours de son mariage, elle eut douze enfants, dont trois filles qui sont mortes dans l'enfance en 1663.

Le 22 avril 1657 son mari a reçu de son père les villes de Weissenfels et de Querfurt comme duché. Anne Marie devient alors duchesse consort de Saxe-Weissenfels.

Anne Marie est morte le 11 décembre 1669 à Halle, et a été enterré dans un magnifique cercueil dans le Château de Neu-Augustusburg à Weissenfels. Ses trois filles qui avaient été enterrés dans la cathédrale de Halle ont été enterrées avec elle.

Descendance[modifier | modifier le code]

À Schwerin, le 23 novembre 1647 Anna Maria a épousé Auguste, duc de Saxe-Weissenfels. Ils ont douze enfants:

  1. Madeleine Sibylle de Saxe-Weissenfels (Halle, 2 septembre 1648 - Gotha, 7 janvier 1681), mariée le 14 novembre 1669 au duc Frédéric Ier de Saxe-Gotha-Altenbourg.
  2. Jean-Adolphe Ier de Saxe-Weissenfels (Halle, 2 novembre 1649 - Weissenfels, 24 mai 1697).
  3. Auguste de Saxe-Weissenfels (1650-1674) (Halle, 3 décembre 1650 - Halle, 11 août 1674), Prévôt de Magdebourg; marié le 25 août 1673 à Charlotte de Hesse-Eschwege. Leur fils unique était mort-né (24 avril 1674).
  4. Christian de Saxe-Weissenfels (1652-1689) (Halle, 25 janvier 1652 - tué au combat, à Mayence, 24 août 1689), Maréchal Général de l'armée de la Saxe électorale.
  5. Anne Marie (Halle, 28 février 1653 - Halle, 17 février 1671).
  6. Sophie de Saxe-Weissenfels (Halle, 23 juin 1654 - Zerbst, 31 mars 1724), mariée le 18 juin 1676 à Charles-Guillaume d'Anhalt-Zerbst. Comme sa sœur aînée, Madeleine Sybille, elle était un ancêtre de la Reine Victoria.
  7. Catherine (Halle, 12 septembre 1655 - Halle, 21 avril 1663).
  8. Christine (Halle, le 25 août 1656 - Eutin, 27 avril 1698), marié le 21 juin 1676 à Auguste Frédéric de Holstein-Gottorp, Prince-Évêque de Lübeck (fils de Frédéric III de Holstein-Gottorp, et son épouse Marie-Élisabeth de Saxe).
  9. Henri de Saxe-Weissenfels-Barby (Halle, 29 septembre 1657 - Barby, 16 février 1728); il a hérité de Barby.
  10. Albert de Saxe-Weissenfels (Halle, 14 avril 1659 - Leipzig, 9 mai 1692).
  11. Élisabeth (Halle, 25 août 1660 - Halle, 11 mai 1663).
  12. Dorothée (Halle, 17 décembre 1662 - Halle, 12 mai 1663).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dirk Schleinert. "Anna Maria von Mecklenburg (1627-1669) und August von Sachsen (1614-1680) und die Begründung des Hauses Sachsen-Weißenfels. Dynastische Beziehungen zwischen Mecklembourg und Kursachsen im 17. Jahrhundert", dans Mecklenburgische Jahrbücher 123 (2008), 123-157.
  • Klaus Gondermann. Die Mitglieder der Fruchtbringenden Gesellschaft 1617-1650: 527 Biographien. Leipzig 1985.
  • 300 Jahre Schloß Neu-Augustusburg, 1660-1694 - der Residenz Herzöge von Sachsen-Weißenfels. Festschrift. Weissenfels (1994).
  • Johann Christoph Dreyhaupt. Beschreibung des ... Saal-Creyses, insonderheit der Städte Halle. Halle 1749/1751 (soi-disant Dreyhaupt-Chronik).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Miroslav Marek, « Complete Genealogy of the House of Mecklenburg », Genealogy.EU
  2. See: Roswitha Jacobsen, Die Tagebücher 1667-1686: Kommentar und Register, Michigan 2003, (ISBN 3-7400-1033-9); Karl Kehrbach, Monumenta Germaniae paedagogica, Volume 52, Michigan 2007; B. Touchnitz, Archiv für die Sächsische Geschichte, Volume 5, Princeton 1879; Martina Schattkowsky, Witwenschaft in der frühen Neuzeit: fürstliche und adlige Witwen zwischen Fremd- und Selbstbestimmung - Volume 6 of Schriften zur sächsischen Geschichte und Volkskunde, Leipzig 2003, (ISBN 3-936522-79-0); Julius Richter, Das Erziehungswesen am Hofe der Wettiner Albertinischer (Haupt-)Linie - Volume 52 of Monumenta Germaniae paedagogica, 1913