Anne-Marie Pelletier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne-Marie Pelletier, née en 1946, professeur des universités, enseigne successivement la linguistique, la littérature comparée, l'Ancien Testament et l'herméneutique biblique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Pelletier est née le . Elle obtient l'agrégation de lettres modernes en 1972[1], et est docteur en sciences des religions[2]. Professeur des universités, elle a enseigné successivement à l'Université Paris-Nanterre et à l'université de Marne-la-Vallée[3], la linguistique, la poétique et la littérature comparée. La thèse d'État qu'elle a soutenue en 1986 à Paris-VIII en sciences des religions, et qui a été publiée en 1989 par l'Institut biblique de Rome dans la collection des « Analecta Biblica », sous le titre Lectures du cantique des Cantiques, De l'énigme du sens aux figures du lecteur[2],[4], témoigne de son double intérêt pour la poétique biblique et l'herméneutique. Cet intérêt a fixé, à partir de années 1990, ses recherches et orienté ses enseignements.

Ainsi elle a élaboré de 1990 à 1996, à Paris-Nanterre et à Marne-la-Vallée, un enseignement consacré à « La Bible grand code de l'art », à destination des étudiants de lettres et d'histoire de l'art. Elle enseigne depuis 1993 au Studium de l'École cathédrale[4], devenu Faculté Notre-Dame (au sein du collège des Bernardins), l'Écriture et l'herméneutique. Elle a également été chargée d'enseignement à l'Institut européen des sciences des religions (IESR, dans le cadre de l'EPHE). Elle est chargée de diverses formations en anthropologie biblique dans le monde monastique (Studium Inter-monastique, formation Ananie). Elle est par ailleurs présente au monde monastique à travers de multiples contributions en France et en Belgique. Elle a abordé dans diverses publications (dont deux livres : Le christianisme et les femmes en 2001 et Le signe de la femme en 2005) les problèmes relatifs aux femmes dans l'Église[4].

Elle est nommée auditrice au synode des évêques de 2001, puis vice-présidente du Sidic-Paris (Service d'information et de documentation juifs-chrétiens), elle travaille en relation avec l'Institut universitaire d'études juives E. Wiesel.

Elle est membre de l'Association catholique française pour l'étude de la Bible (Acfeb) et membre de l'Institut Lustiger.

Le , la Fondation vaticane Joseph Ratzinger – Benoît XVI annonce qu'elle est lauréate, aux côtés de Waldemar Chrostowski, de la quatrième édition du 'Prix Ratzinger', qui lui est remis le . Elle est la première femme à recevoir cette récompense[5],[6].

En , elle compose le texte des méditations du Chemin de croix au Colisée à Rome[7]. Elle est la première femme laïque qui se voit confier cette mission à titre individuel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Fonctions poétiques, Paris, Klincksieck, 1977, coll. "Horizons du langage. Série Recherches", 154 p. (ISBN 2-252-01932-8).
  • Lectures du « Cantique des cantiques » : de l'énigme du sens aux figures du lecteur, thèse de Lettres à Paris VIII en 1986 ; Lille 3, ANRT, 1988 ; Rome, coll. « Analecta Biblica » n°121, Pontificio istituto biblico, 1989, 446 p. (ISBN 88-7653-121-1).
  • Mémoires bibliques, Nanterre, Université Paris X-Nanterre, coll. « Littérales » n°16, 1995, 136 p. (ISBN 2-904906-02-9).
  • Lectures bibliques : aux sources de la culture occidentale, Paris, Nathan et Le Cerf, 1995, 384 p. (ISBN 2-09-190529-1 et 2-204-05279-5) ; réédit. Paris, Nathan et Le Cerf, 2001 (ISBN 2-204-06830-6). Traduction en italien et en russe.
  • Le christianisme et les femmes, coll. « Histoire du christianisme », Paris, Le Cerf, 2001, 194 p. (ISBN 2-204-06472-6).
  • D'âge en âge, les Écritures - la Bible et l'herméneutique contemporaine, coll. « Le livre et le rouleau » n°18, Bruxelles, Lessius, et Paris, Le Cerf, 2004, 176 p. (ISBN 2-87299-126-3).
  • Le signe de la femme, Paris, Le Cerf, coll. « Épiphanie », 2006, 249 p. (ISBN 2-204-07396-2).
  • Le livre d'Isaïe ou L'histoire au prisme de la prophétie, Paris, Le Cerf et Médiaspaul, 2008, 200 p. (ISBN 978-2-204-08387-4 et 978-2-89420-740-6).
  • Creati maschio e femmina, La differenza, luogo dell’amore, Rome, Cantagalli, Institut Jean-Paul II, 2010.
  • Débats éthiques, sagesse biblique, Salvator, 2018, 162 p. (ISBN 9782706716812).

Articles dans des revues à comité de lecture[modifier | modifier le code]

  • « Pour que la Bible reste un livre dangereux », Etudes, .
  • « La révélation au risque d'éros », Communio, 2005.
  • « Par le chemin des Écritures. De la peur à la paix », Christus, oct. 2006.
  • « Méditer La Promesse », Communio, mai-, Numéro hommage au cardinal Lustiger.
  • « Quand la Bible parle d’enfantement : Les entrailles de Dieu », Christus, , n° 229, p. 25-32.
  • « Profondeur de la lettre et sens spirituel : l'humanité des Écritures », Revue Théologique des Bernardins, n°3, .
  • « Penser l'Écriture au carrefour des cultures, Récits de création et polyphonie culturelle », Revue Théologique des Bernardins, n° 6, sept.-déc. 2012.
  • « Destinée de l'humanisme et révolution anthropologique contemporaine », Revue Transversalités, Supplément n°3, Groupe de Recherche en Anthropologie Chrétienne (GRAC), du 12 au , Institut catholique de Paris, (ISBN 9791094264041).

Participation à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Petit bilan herméneutique de l'histoire du Cantique, dans Regards croisés sur le cantique des cantiques, J-M Auwers éd., Lessius, 2005.
  • Temps et histoire au prisme de la prophétie, dans Comment la Bible saisit-elle l'histoire ? Cerf, 2005.
  • Leçon de poésie: une herméneutique biblique de la chair, dans Là où chante la lumière obscure, Hommage à Claude Vigée, Cerf/littérature, 2011.
  • le ministère du prêtre vu depuis le « sacerdoce commun », dans Prêtres dans le mystère de l'Eglise, Lethielleux, 2012.
  • Articles du Dictionnaire de la Bible dans la littérature mondiale, 2015.
  • Le salut vient des femmes, Figures bibliques, Ed. Crer, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anne-Marie Pelletier », sur Collège des Bernardins, (consulté le 11 mars 2020)
  2. a et b « Pelletier, Anne-Marie (1946-....) », (notice BnF no FRBNF11918989).
  3. « Page d'accueil du site d'Anne-Marie Pelletier », sur www.annemariepelletier.com (consulté le 11 mars 2020)
  4. a b et c La Croix, « Dossier » sur Anne-Marie Pelletier, 18 mars 2006.
  5. « Communiqué de presse du prix Ratzinger 2014 - Bureau de presse du Vatican »
  6. Laurence Desjoyaux, « Anne-Marie Pelletier : "Nous avons la chance d'être chrétiens à une époque de grands papes" », sur le site lavie.fr, (consulté le 12 août 2017).
  7. Le texte des méditations du Chemin de croix au Colisée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]