Anne-Marie Couderc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couderc.
Anne-Marie Couderc
Illustration.
Fonctions
Ministre déléguée auprès du ministre du Travail et des Affaires sociales, chargée de l'Emploi
Président Jacques Chirac
Premier ministre Alain Juppé
Gouvernement Juppé II
Prédécesseur Elle-même
Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Emploi
Président Jacques Chirac
Premier ministre Alain Juppé
Gouvernement Juppé I
Successeur Elle-même
Députée française
Élection 18 mars 1993
Circonscription 9e circonscription de Paris
Législature Xe
Prédécesseur Jean-Marie Le Guen
Successeur Patrick Trémège
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Aubusson (Creuse)
Parti politique RPR
Profession Avocate

Anne-Marie Couderc, née le à Aubusson (Creuse), est une femme politique et dirigeante d'entreprises française.

Députée de Paris de 1993 à 1995, secrétaire d'État puis ministre chargée de l'Emploi de 1995 à 1997, elle est présidente de la société Presstalis[1],[2] de 2010 à 2017 et assure la présidence d'Air France-KLM par intérim depuis le 15 mai 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocate de formation, elle commence sa carrière au barreau de Paris, avant de rejoindre en 1982, en qualité d'adjointe au secrétaire général, le groupe Presse Hachette devenu Hachette Filipacchi Presse en 1993, groupe au sein duquel elle exerce différentes fonctions.

Conseillère de Paris puis adjointe au maire Jacques Chirac, députée de Paris élue dans le 13e arrondissement, elle est nommée en 1995 secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l'emploi, dans le premier gouvernement Juppé puis ministre déléguée auprès du ministre du Travail et des Affaires sociales (Jacques Barrot) dans son second gouvernement. Elle fait partie des « juppettes ».

En 1997, elle devient directrice générale adjointe et membre du comité éditorial du groupe Hachette Filipacchi Médias, directrice générale de Presse magazine France et présidente du conseil de gérance d'Hachette Filipacchi Associés. Directrice de plusieurs publications, elle exerce également la responsabilité du développement des produits éditoriaux de Hachette Filipacchi Médias. Comme par exemple, à la tête de Hafimage, le pôle photo d'HFA, lors des acquisitions successives des agences photographiques Gamma, Rapho, Keystone et l'Illustration par le Groupe Hachette.

Elle organise la restructuration du magazine Première en remplaçant Alain Kruger par Patrick Mahé, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, mais en août 2005, valide la couverture de Paris Match, sur Cécilia Sarkozy et Richard Attias, en l'absence d'Arnaud Lagardère et se voit licenciée[3].

D'octobre 2004 à juin 2010, elle est présidente du SPMI (Syndicat de la presse magazine et d’information). En juin 2005, elle est nommée vice-présidente du Conseil supérieur des messageries de presse.

Elle rejoint le conseil de gérance de Presstalis[4] au titre du groupe Lagardère en 2007. Elle devient directrice générale de Presstalis le 23 août 2010. Elle le demeure jusqu'au 30 juin 2011, date à laquelle elle est élue présidente du conseil d'admninistration à la suite du changement de statut de la société[4]. Peu après avoir été nommée PDG par intérim d’Air France-KLM en mai 2018, un rapport parlementaire critique sa gestion de Presstalis de 2010 à 2017 : regroupements d’activité sans logique économique, rachats très coûteux de dépôts en région, usage démesuré de l’affacturage, notes de frais trop importantes des équipes dirigeantes[5].

Elle entre au conseil d'administration de Plastic Omnium en décembre 2010.

En 2015, elle intègre le Conseil économique, social et environnemental en tant que représentante des entreprises privées industrielles, commerciales et de services[6].

Le 15 mai 2018, elle est nommée présidente d'Air France-KLM par intérim, en remplacement de Jean-Marc Janaillac[7]. Elle était jusque là administratrice indépendante du groupe et présidente du comité de nominations du conseil d'administration[8]. Il s'agit d'une présidence non exécutive, la gestion opérationnelle des affaires courantes étant assurée par les patrons des deux compagnies Air France (Franck Terner) et KLM (Pieter Elbers), ainsi que par le directeur financier Frédéric Gagey[9].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 1983 - 2001 : Conseillère de Paris
  • 1989 - 2001 : Adjointe au maire de Paris
  • 1993 - 1995 : Députée de Paris (9e circonscription : 13e arrondissement)

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Emploi du 1er gouvernement Juppé (du 18 mai au 6 novembre 1995).
  • Ministre déléguée auprès du ministre du Travail et des Affaires sociales, chargée de l'Emploi, dans le 2e gouvernement Juppé (du 6 novembre 1995 au 4 juin 1997)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anne-Marie Couderc, nommée directeur général de Presstalis à compter du 23 août Sur le site presstalis.fr
  2. Enguérand Renault, « Presstalis nomme Michèle Benbunan à sa tête », sur Le Figaro, (consulté le 13 mars 2018).
  3. Notre métier a mal tourné : Deux journalistes s'énervent de Philippe Cohen, Élisabeth Levy, éditions Mille et une nuit, 2008.
  4. a et b Presstalis
  5. Serge Fabi, « Air France-KLM : la nouvelle présidente Anne-Marie Couderc épinglée dans un rapport parlementaire », air-journal.fr, (consulté le 21 mai 2018)
  6. Conseil économique, social et environnemental - Anne-Marie COUDERC
  7. « Air France KLM: Anne-Marie Couderc va être nommée présidente intérimaire », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  8. Fabrice Gliszczynski, « Anne-Marie Couderc va prendre la présidence par intérim d'Air France-KLM », latribune.fr, 14 mai 2018.
  9. Bertille Bayart, « Air France KLM : Anne-Marie Couderc va être nommée présidente intérimaire », lefigaro.fr, 14 mai 2018.

Articles connexes[modifier | modifier le code]