Anne-Lise Dufour-Tonini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne-Lise Dufour-Tonini
Illustration.
Anne-Lise Dufour-Tonini en 2018.
Fonctions
Maire de Denain
En fonction depuis le
(9 ans, 2 mois et 21 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Patrick Roy
Sénatrice française

(2 mois et 27 jours)
Élection 25 septembre 2011
Circonscription Nord
Groupe politique SOC
Prédécesseur Marie-Christine Blandin
Députée française

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Circonscription 19e du Nord
Législature XIVe (Cinquième République)
Groupe politique SRC (2012-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Marie-Claude Marchand
Successeur Sébastien Chenu
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Denain (France)
Nationalité Française
Parti politique PS (depuis 1988)
Profession Enseignante
Chef d'établissement scolaire

Anne-Lise Dufour-Tonini, née le à Denain (Nord), est une femme politique française. Membre du Parti socialiste, elle est maire de Denain depuis 2011, députée de 2012 à 2017 et sénatrice en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Fille de Solange Tonini, élue communiste, qui a été première adjointe chargée de la culture, des finances et du développement économique, ainsi que conseillère communautaire, elle grandit dans le quartier du Nouveau Monde à Denain.

En 2019, elle vit avec Manuel Schabaillie, directeur général des services à la mairie de Denain[1].

Études et profession[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un baccalauréat C et d'une licence de chimie, elle est nommée institutrice à l’école Michelet de Denain pendant dix ans. En 1997, elle réussit le concours de professeur des écoles, puis devient directrice en 2002[2].

Après l’obtention du concours de personnel de direction des établissements du second degré, elle devient principale adjointe du collège de Somain en 2005 puis proviseure-adjointe du lycée Kastler de Denain en 2008[3]. En 2010, elle est nommée principale au collège Jules-Ferry d’Anzin[4], poste qu'elle occupe jusqu'à son élection à l'Assemblée nationale.

Après la fin de ses mandats nationaux, elle retrouve ses fonctions de principale à partir de , au collège Madame-d'Épinay d'Aulnoy-lez-Valenciennes[5].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Anne-Lise Dufour-Tonini adhère au Mouvement des Jeunes socialistes et au Parti socialiste en 1988, à l’âge de 18 ans[4]. Elle fait son entrée au conseil municipal de Denain en 1995, dont elle est l’un des plus jeunes membres. Depuis cette date et jusqu’en 2011, elle est maire-adjointe à l’éducation et aux affaires scolaires[6].

Le , elle devient maire de Denain à la suite du décès de Patrick Roy en cours de mandat[4],[7]. La même année, elle est candidate aux élections sénatoriales en sixième position sur la liste du PS[8]. Elle n’est pas élue.

Anne-Lise Dufour-Tonini avec Daniel Mangeas et Nacer Bouhanni lors du Grand Prix de Denain 2015.

Lors des élections législatives de 2012, Anne-Lise Dufour-Tonini est élue députée dans la dix-neuvième circonscription du Nord, grâce au désistement au second tour du candidat communiste, arrivé deuxième au premier tour[9]. Elle succède à Marie-Claude Marchand, qui avait remplacé Patrick Roy après son décès. Son suppléant est Jean-René Bihet, maire de Lourches[10]. À l'Assemblée nationale, elle est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation.

En , elle reçoit à Denain le président de la République, François Hollande, à l’occasion de la rentrée des classes, notamment pour présenter la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires[11]. Le même mois, elle remet à la ministre déléguée à la Réussite éducative, George Pau-Langevin, un rapport bilan des 20 ans de la participation lycéenne dans les établissements scolaires, proposant des perspectives en matière de démocratie au lycée[12].

Anne-Lise Dufour-Tonini est pour la première fois tête de liste à Denain lors des élections municipales de 2014. Sa liste « Denain a de l'avenir » est élue avec 59 % des suffrages exprimés dès le premier tour de scrutin[13]. Elle est réélue maire de la ville par le conseil municipal le . Le suivant, elle succède à Francis Decourrière à la présidence du Syndicat intercommunal des transports urbains de la région de Valenciennes (SITURV)[14].

Anne-Lise Dufour-Tonini et Arnaud Démare, vainqueur du Grand Prix de Denain 2017.

Pour les élections régionales de 2015 dans la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, elle figure en deuxième position sur la liste du Parti socialiste menée par Pierre de Saintignon. Elle n'obtient pas de siège au conseil régional, la liste s'étant retirée à l'issue du premier tour pour faire barrage au Front national[15].

Elle soutient Benoît Hamon au second tour de la primaire citoyenne de 2017[16]. Candidate à sa succession aux élections législatives dans le Nord, elle est éliminée dès le premier tour avec 14,1 % des suffrages exprimés, ce qui la place en troisième position[17]. Le , elle devient sénatrice à la suite de la démission de Marie-Christine Blandin. Ne se représentant pas lors du renouvellement sénatorial qui suit, elle perd son siège le de la même année[18].

Elle annonce en sa candidature à sa succession aux élections municipales de 2020 à Denain[19]. La liste qu’elle conduit l’emporte au premier tour avec 57,1 % des voix, devançant largement celle du député RN et favori[20], Sébastien Chenu[21]. En raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, l'installation du conseil municipal, initialement prévue la semaine suivant l'élection, est reportée[22]. Anne-Lise Dufour-Tonini est réélue maire le [23].

Controverses[modifier | modifier le code]

Fin 2019 et début 2020, le magazine Marianne et le journal Le Point accusent Anne-Lise Dufour-Tonini de « complaisance » à l'égard des Frères musulmans, dénonçant notamment ses « amitiés douteuses » avec la « famille » d'Hassan Iquioussen et sa responsabilité dans l'entrisme des Musulmans de France (ex-Union des organisations islamiques de France) dans le Denaisis[24],[25],[26]. Ces articles font également état de plusieurs cas de recrutement familial à la ville de Denain et de soupçons de clientélisme dans les marchés publics. Ces accusations, relayées au niveau local par des membres du Rassemblement national (RN), font l'objet d'une plainte déposée par Anne-Lise Dufour-Tonini à l'encontre de Marianne et de Sébastien Chenu, député RN de la dix-neuvième circonscription du Nord[1],[27].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Au Parlement[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Carlier, « La maire de Denain attaque en justice le magazine Marianne et le député Sébastien Chenu », sur va-infos.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  2. « Anne-Lise Dufour-Tonini, discrètement principale », sur Libération, (consulté le 20 mai 2020).
  3. La Voix du Nord, « Anne-Lise Dufour, nouvelle proviseure adjointe de la cité technique Alfred-Kastler » sur lavoixdunord.fr, 7 septembre 2008.
  4. a b et c « Anne-Lise Dufour succède à Patrick Roy à la tête de la mairie de Denain », sur lobservateur.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  5. « Anne-Lise Dufour: députée, sénatrice, à présent principale et toujours maire », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 24 septembre 2017).
  6. « Anne-Lise Dufour, plus qu’une héritière à Denain: « On vient de tellement loin qu’on n’a pas fini… » », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 28 mai 2020).
  7. Y. C, « À 41 ans, Anne-Lise Dufour devient maire de Denain » sur lavoixdunord.fr, 15 mai 2011.
  8. « Anne-Lise Dufour, maire de Denain, pourrait décrocher un nouveau mandat », sur valenciennes.maville.com, (consulté le 28 décembre 2019).
  9. « 19e du Nord, Anne-Lise Dufour PS, seule au 2e tour », sur France 3 Hauts-de-France, (consulté le 28 mai 2020).
  10. « Le ticket Dufour-Bihet déterminé à appliquer le programme de Hollande dans le Denaisis », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  11. « Denain : rentrée scolaire en grande pompe avec un président et trois ministres », sur La Voix du Nord, (consulté le 28 décembre 2019).
  12. « Acte 2 de la vie lycéenne : vers une nouvelle démocratie », sur education.gouv.fr (consulté le 20 mai 2020).
  13. « Denain. La députée-maire sortante Anne-Lise Dufour réélue dès le premier tour », sur lobservateur.fr, (consulté le 28 décembre 2019).
  14. « Anne-Lise Dufour, nouvelle patronne du SITURV, et un grand défi : le consensus », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 19 octobre 2018).
  15. Florence Aubenas, Olivier Faye, Laurie Moniez et Lucie Soullier, « Elections régionales : la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie échappe à Marine Le Pen », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 8 septembre 2017).
  16. Le Monde avec Reuters, « Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches « voteront » pour Benoît Hamon », sur lemonde.fr, .
  17. Ministère de l'Intérieur - Dix-neuvième circonscription du Nord.
  18. « DENAIN Anne-Lise Dufour sénatrice jusqu’en septembre ! », sur La Voix du Nord, (consulté le 25 août 2019).
  19. « Denain : la maire PS Anne-Lise Dufour candidate à sa réélection », sur La Voix du Nord, (consulté le 29 octobre 2019).
  20. « Après sa défaite aux législatives, Anne-Lise Dufour gardera-t-elle Denain à gauche ? », sur La Voix du Nord, (consulté le 15 mars 2020).
  21. « Municipales à Denain : la maire Anne-Lise Dufour-Tonini réélue au premier tour », sur France 3 Hauts-de-France, .
  22. « À Denain, l'installation du conseil municipal se fera à la salle des fêtes Baudin », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  23. Jérémy Lemaire, « Denain : un premier conseil « de bonne tenue » entre Anne-Lise Dufour et Sébastien Chenu », sur La Voix du Nord, (consulté le 28 mai 2020).
  24. Hadrien Mathoux, « Comment une ville du Nord est devenue la base arrière d'une famille reine de l'entrisme », sur marianne.net, (consulté le 20 mai 2020).
  25. « Ces élus qui ont vendu leur âme », sur lepoint.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  26. « Après «Marianne», l'hebdomadaire «Le Point» accable la maire de Denain », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  27. « Denain: A.-Lise Dufour porte plainte contre «Marianne» et… le député Chenu », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 20 mai 2020).
  28. « Anne-Lise Dufour élue vice-présidente de la Porte du Hainaut face à Jacques-Pierre Boltz », sur valenciennes.maville.com, (consulté le 20 mai 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :