Anne-Lise Dufour-Tonini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne-Lise Dufour-Tonini
Illustration.
Anne-Lise Dufour-Tonini en 2018.
Fonctions
Maire de Denain
En fonction depuis le
(8 ans, 7 mois et 24 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Patrick Roy
Sénatrice

(2 mois et 27 jours)
Élection 25 septembre 2011
Circonscription Nord
Groupe politique SOC
Prédécesseur Marie-Christine Blandin
Députée

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Circonscription 19e du Nord
Législature XIVe (Cinquième République)
Groupe politique SRC (2012-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Marie-Claude Marchand
Successeur Sébastien Chenu
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Denain (France)
Nationalité Française
Parti politique PS (depuis 1988)
Profession Chef d'établissement scolaire

Anne-Lise Dufour-Tonini, née le à Denain, est une femme politique française, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Fille de Solange Tonini, élue communiste, qui fut première adjointe chargée de la culture, des finances et du développement économique, ainsi que conseillère communautaire, elle grandit dans le quartier du Nouveau Monde à Denain.

Après un baccalauréat C et une licence de chimie, elle est nommée institutrice à l’école Michelet de Denain pendant dix ans. En 1997, elle réussit le concours de professeur des écoles, puis celui de directrice en 2002.

En 2005, après l’obtention du concours de personnel de direction des établissements du second degré, elle devient principale adjointe du collège de Somain puis proviseure-adjointe du lycée Kastler de Denain[1]. De 2010 à 2013, elle est principale au collège Jules-Ferry d’Anzin.

Après la fin de ses mandats nationaux, elle retrouve son poste de principale à partir de , au collège Madame d'Épinay d'Aulnoy-lez-Valenciennes[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Anne-Lise Dufour-Tonini avec Daniel Mangeas et Nacer Bouhanni lors du Grand Prix de Denain 2015.
Anne-Lise Dufour-Tonini et Arnaud Démare, vainqueur du Grand Prix de Denain 2017.

Anne-Lise Dufour-Tonini adhère au Mouvement des Jeunes socialistes et au Parti socialiste en 1988, à l’âge de 18 ans[3].

Elle fait son entrée au conseil municipal de Denain en 1995, dont elle est l’un des plus jeunes membres. Depuis cette date et jusqu’en 2011, elle est maire-adjointe à l’éducation et aux affaires scolaires.

Le , elle devient maire de Denain à la suite du décès de Patrick Roy en cours de mandat[4]. La même année, elle est candidate aux élections sénatoriales dans le Nord en sixième position sur la liste du PS[5]. Elle n’est pas élue.

Lors des élections législatives de 2012, Anne-Lise Dufour-Tonini est élue députée dans la dix-neuvième circonscription du Nord. Elle succède à Marie-Claude Marchand, qui avait remplacé Patrick Roy après son décès. Son suppléant est Jean-René Bihet, maire de Lourches.

En , elle reçoit à Denain le président de la République, François Hollande, à l’occasion de la rentrée des classes, notamment pour présenter la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires dans la commune[6]. Le suivant, elle remet à George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative, un rapport bilan des 20 ans de la participation lycéenne dans les établissements scolaires. Ce rapport propose et ouvre des perspectives nouvelles en matière de participation des élèves à la vie de leur établissement.

Anne-Lise Dufour-Tonini est pour la première fois tête de liste à Denain lors des élections municipales de 2014. Sa liste « Denain a de l'avenir » est élue avec 59 % des suffrages exprimés dès le premier tour de scrutin[7]. Elle est réélue maire de la ville par le conseil municipal le . Le suivant, elle succède à Francis Decourrière à la présidence du Syndicat intercommunal des transports urbains de la région de Valenciennes (SITURV)[8].

Pour les élections régionales de 2015 dans la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, elle figure en deuxième position sur la liste du Parti socialiste menée par Pierre de Saintignon. Elle n'obtient pas de siège au conseil régional, la liste s'étant retirée à l'issue du premier tour pour faire barrage au Front national[9].

Elle soutient Benoît Hamon au second tour de la primaire citoyenne de 2017[10]. Candidate à sa succession aux élections législatives de 2017 dans le Nord, elle est éliminée dès le premier tour avec 14,1 % des suffrages exprimés, ce qui la place en troisième position[11].

Le , elle devient sénatrice à la suite de la démission de Marie-Christine Blandin. Ne se représentant pas lors du renouvellement du 24 septembre suivant, elle perd son siège le de la même année[12].

Elle annonce en sa candidature à sa succession aux élections municipales de 2020 à Denain[13].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Au Parlement[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

  • 1995-2011 : adjointe au maire de Denain, chargée des affaires scolaires et de l'éducation.
  • Depuis le  : maire de Denain.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Vice-présidente de la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut.
  • Présidente du conseil de surveillance du centre hospitalier de Denain.
  • Présidente du centre communal d'action sociale de Denain.
  • Depuis le  : présidente du Syndicat intercommunal des transports urbains de la région de Valenciennes (SITURV).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Voix du Nord, « Anne-Lise Dufour, nouvelle proviseure adjointe de la cité technique Alfred-Kastler » sur lavoixdunord.fr, 7 septembre 2008.
  2. « Anne-Lise Dufour: députée, sénatrice, à présent principale et toujours maire » sur lavoixdunord.fr, 11 septembre 2017.
  3. Biographie sur www.ville-denain.fr.
  4. Y. C, « À 41 ans, Anne-Lise Dufour devient maire de Denain » sur lavoixdunord.fr, 15 mai 2011.
  5. « Anne-Lise Dufour, maire de Denain, pourrait décrocher un nouveau mandat », sur valenciennes.maville.com, (consulté le 28 décembre 2019).
  6. « Denain : rentrée scolaire en grande pompe avec un président et trois ministres », sur La Voix du Nord, (consulté le 28 décembre 2019).
  7. « Denain. La députée-maire sortante Anne-Lise Dufour réélue dès le premier tour », sur lobservateur.fr, (consulté le 28 décembre 2019).
  8. « Anne-Lise Dufour, nouvelle patronne du SITURV, et un grand défi : le consensus », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  9. Florence Aubenas (envoyée spéciale à Saint-Quentin), Olivier Faye (envoyé spécial à Hénin-Beaumont), Laurie Moniez (Lille, correspondance) et Lucie Soullier, « Elections régionales : la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie échappe à Marine Le Pen », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 8 septembre 2017).
  10. « Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches « voteront » pour Benoît Hamon » sur lemonde.fr, 23 janvier 2017.
  11. Ministère de l'Intérieur - Dix-neuvième circonscription du Nord.
  12. « Anne-Lise Dufour sénatrice jusqu’en septembre ! », sur La Voix du Nord, (consulté le 25 août 2019).
  13. « Denain : la maire PS Anne-Lise Dufour candidate à sa réélection », sur La Voix du Nord, (consulté le 29 octobre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :