Anne-France Goldwater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne-France Goldwater
Description de l'image Anne-France Goldwater.jpg.
Naissance (57 ans)
Montréal
Nationalité Canadienne
Profession

Anne-France Goldwater, née le à Montréal[1], est une avocate canadienne connue pour sa défense dans des procès décisifs pour la jurisprudence du droit familial au Canada et également pour ses apparitions dans les médias dont l'émission L'Arbitre de la chaîne de télévision V.

Origine, études et vie privée[modifier | modifier le code]

Anne-France Goldwater est née le à Montréal, Québec, Canada. Elle est la fille unique de Sam Goldwater, avocat généraliste d'origine polonaise, et de Ruth Zendel, avocate d'origine française née à Paris. Sa mère se suicide des suites d'une dépression alors qu'Anne-France a 3 ans. Son père déménage alors avec Anne-France chez sa mère. Anne-France grandira entourée d'une grand-mère autoritaire et d'un père dépressif[1].

Étudiante brillante, elle est admise à 16 ans en droit à l'Université McGill de Montréal. Elle est admise dès ses 21 ans au Barreau du Québec.

Elle a 2 enfants de son premier mariage, Samantha Ruth et Daniel Moise. Samantha est devenue psychologue et Daniel est devenu avocat.

Elle affiche ouvertement une grande liberté de comportement et exprime ses opinions avec un franc-parler qui a fait sa réputation[1] et son surnom, "Goldfighter".

Carrière d'avocate[modifier | modifier le code]

Anne-France Goldwater a créé son propre cabinet juridique en 1981 et depuis son partenariat avec Marie-Héléne Dubé en 1991, elle est co-dirigeante du cabinet Goldwater, Dubé [2] qui agit principalement sur des affaires de droit familial.

Le cabinet a été actif sur des procès très médiatisés et décisifs de la jurisprudence familiale:

  • (en)Michael Hendricks et René Leboeuf contre Québec ayant abouti à la légalisation du mariage entre personnes de même sexe en 2004 au Québec et en 2005 au Canada, Mariage homosexuel au Canada. Elle a reçu le prix des alliés de la Sexual Orientation and Gender Identity Conference (SOGIC) de l'Association du Barreau Canadien (CBA) en 2003 pour cette défense[3].
  • Lola contre Eric, initialement la Cour d'appel du Québec avait reconnu en cas de rupture d'une union libre longue des droits équivalents à ceux d'un couple marié (pension alimentaire et partage de patrimoine acquis durant l'union). La Cour Suprême du Canada a rejeté cette décision en 2013 confirmant l'absence d'engagement entre deux conjoints de fait[4].
  • Bruker contre Markovitz, Markovitz a refusé d'honorer l'accord conclu lors de leur divorce de donner un guett (divorce religieux juif) à son ex-épouse qui lui permet de se remarier dans la religion juive. La Cour Suprême du Canada a jugé que la justice peut imposer l'exécution de l'accord même si cette obligation est de nature religieuse ou morale[5]. (en)Moyens légaux contre l'aguna.

Activités dans les médias[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, Anne-France Goldwater est juge dans l'émission L'Arbitre sur la chaîne de télévision généraliste québécoise V[6] qui propose des conciliations amiables en direct, comme à l'émission Judge Judy aux États-Unis.

Elle a participé à plusieurs émissions littéraires dont Le combat des livres[7] et Plus on est de fous, plus on lit[8] de ICI Radio-Canada où sa combativité a suscité des débats très animés[9],[10]. Elle est également régulièrement invitée à exprimer ses points de vue sur l'actualité politique et people du Québec à la télévision, à la radio et dans les journaux[11]

Elle est en couverture du magazine Portrait de mars 2016[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Anne-France Goldwater: attention à l'arbitre! | Nathalie Petrowski | Télévision », sur La Presse (consulté le 16 mars 2016)
  2. (en) « Goldwater, Dubé - Montreal Family Law Firm », sur Goldwater, Dubé (consulté le 16 mars 2016)
  3. « Canadian Bar Association - Sexual Orientation and Gender Identity Community Forum Award – Ally », sur CBA-NA (consulté le 18 mars 2016)
  4. « Éric contre Lola: la Cour suprême maintient le régime des conjoints de fait | Joel-Denis Bellavance | Justice et affaires criminelles », sur La Presse (consulté le 16 mars 2016)
  5. (en) « CanLII Connects », sur canliiconnects.org (consulté le 16 mars 2016)
  6. « L'Arbitre », sur Vtele.ca (consulté le 16 mars 2016)
  7. Zone Radio - Radio-Canada.ca, « Combat des livres 2011 | Christiane Charette | Zone Radio | Radio-Canada.ca », sur ici.radio-canada.ca (consulté le 17 mars 2016)
  8. ICI Radio-Canada Première - Radio-Canada.ca, « Plus on est de fous, plus on lit! | ICI Radio-Canada Première », sur Plus on est de fous, plus on lit! | ICI Radio-Canada Première (consulté le 17 mars 2016)
  9. « Canada Reads: Controversy as panelist calls author Carmen Aguirre a “terrorist” and Marina Nemat a liar | Toronto Star », sur thestar.com (consulté le 17 mars 2016)
  10. « Canada Reads panelist defends her ‘gloves off’ comments », sur The Globe and Mail (consulté le 17 mars 2016)
  11. (en) « In The Media - Goldwater, Dubé », sur Goldwater, Dubé (consulté le 17 mars 2016)
  12. « Femme de contrastes », sur Magazine PORTRAIT (consulté le 17 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]