Anne-Frédérique Rochat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anne-Frédérique Rochat
Naissance
Vevey (Suisse)
Activité principale
Distinctions
Prix de la Société suisse des auteurs à l'écriture théâtrale en 2005 et 2006, prix des lectrices Femina en 2008, lauréate des Journées de Lyon des auteurs de théâtre en 2008[1], prix culturel vaudois 2016
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Anne-Frédérique Rochat, née à Vevey le , est une actrice et écrivaine suisse romande du canton de Vaud.

Biographie[1],[2][modifier | modifier le code]

Anne-Frédérique Rochat obtient un diplôme de comédienne au conservatoire de Lausanne en [3]. Depuis, elle joue régulièrement entre Genève et Lausanne. En 2005 et 2006, Anne-Frédérique Rochat reçoit successivement le prix à l’écriture théâtrale de la Société suisse des auteurs (SSA) pour Mortifère, puis pour Apnée. En 2007, la courte pièce Propre en ordre est publiée aux éditions Zoé dans le recueil La Suisse côté cour et côté jardin. En 2008, elle reçoit le Prix des lectrices Femina pour la nouvelle Le temps d’Anna. Apnée est simultanément publiée dans Enjeux 5, la collection Théâtre en camPoche, chez Bernard Campiche éditeur[4] et montée au Pulloff théâtres à Lausanne par Nathalie Lannuzel. La même année, Les éoliennes est lauréate des Journées de Lyon des auteurs de théâtre et publiée à L'Act Mem (Éditions Comp'Act), puis mise en espace par Yves Charreton[5]. En 2010, Les éoliennes est mise en lecture au Théâtre du Rond-Point à Paris et au CDNA de Grenoble par Marie Potonet. En 2009, elle obtient une bourse d'écriture de Pro Helvetia pour la pièce Lapis-Lazuli. En 2011, la pièce Il n'y a pas lieu de s'inquiéter est montée au Pulloff théâtres à Lausanne par Magdalena Czartoryjska Meier. En 2012, elle joue dans la pièce L’épreuve du feu de Magnus Dahlström, mis en scène par Guillaume Béguin, et son roman Accident de personne est publié aux Éditions Luce Wilquin[6]. En 2013, elle obtient la bourse à l'écriture du Canton de Vaud[7] et son roman Le sous-bois est publié aux mêmes Éditions Luce Wilquin. L’année 2014 amène la publication de son troisième roman A l’abri des regards[8] et la réalisation de sa pièce l’Échappée mise en scène par Olivier Périat au Théâtre 2.21 à Lausanne[9], où elle tient également un de rôles. En 2015, elle publie Le Chant du canari[10], toujours chez le même éditeur. En 2016, elle devient lauréate du Prix Culturel Littérature[11] décerné par la Fondation Vaudoise pour la Culture et publie L’Autre Edgar. En 2017, elle joue dans son propre texte La marina mis en scène par Olivier Périat[12] et publie La ferme (vue de nuit). La publication du roman Miradie (2018) marque la fin de sa collaboration avec les Éditions Luce Wilquin qui cessent leur activité[13]. En 2020, elle s’associe une nouvelle fois avec Olivier Périat et la Compagnie Interlope pour créer sa pièce Les veilleuses au Théâtre de l’Oriental à Vevey[14]. Au printemps 2021, elle publie Longues nuits et petits jours chez Slatkine.

Romans[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]