Anne-Claude Demierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anne-Claude Demierre
Illustration.
Anne-Claude Demierre en 2013
Fonctions
Conseillère d'État de Fribourg
En fonction depuis le
Élection
Réélection
Législature législature 2007-2011
législature 2012-2016
législature 2017-2021
Députée au Grand Conseil du canton de Fribourg
Législature législature 1997-2001
législature 2002-2006
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Fribourg (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse (PSS)
Profession Libraire
Femme politique

Anne-Claude Demierre, née le à Fribourg et originaire de Mézières, est une personnalité politique suisse, membre du parti socialiste.

Elle est Conseillère d’État fribourgeoise, responsable de la direction de la santé et des affaires sociales, depuis 2006. Elle est présidente du Conseil d’État le et à nouveau le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Mézières. Catholique. Fille de Jacques Passalli, typographe, et de Marie-Louise, née Brügger. Elle épouse Nicolas Demierre en 1983. Trois enfants sont issus de ce mariage.

Anne-Claude Demierre suit les écoles de Bulle. En possession d’un CFC de libraire depuis 1979, elle exerce cette profession au Musée gruérien à Bulle, tout en assumant en parallèle une profession de secrétaire comptable dans une PME du district de la Glâne. L’assassinat au Nicaragua de son beau-frère Maurice Demierre en 1986 est l’élément déclencheur de son entrée en politique. De 1991 à 2006, elle est conseillère communale à la tête de plusieurs dicastères (écoles, affaires sociales, culture, sport et tourisme) dans les exécutifs des villes de La Tour-de-Trême puis de Bulle, après la fusion de ces deux communes. Députée de la Gruyère de 1996 à 2006, elle préside le Grand Conseil en 2005. Elle intervient notamment pour que les bénéficiaires de prestations sociales soient informés de leurs droits et pour favoriser le dépistage du cancer du sein.

Anne-Claude Demierre est élue au Conseil d’Etat en 2006 et placée à la tête de la Direction de la Santé et des Affaires sociales. Elle s’attelle à différents chantiers importants tels que la mise en place de l’Hôpital fribourgeois et du Réseau fribourgeois de santé mentale, dont elle préside les Conseils d’administration respectifs. Elle défend devant le Grand Conseil la loi sur les allocations maternité (en vigueur depuis le 1.6.2011) et la loi sur les structures d’accueil extrafamilial. On lui doit la mise en place du guichet social qu’elle avait préconisé en tant que députée. Confrontée à une initiative populaire « Fumée passive et santé », elle fait aboutir un contre-projet (votation du 30.11.2008), ainsi qu’une loi interdisant la fumée passive dans les lieux publics.

Parmi les projets en cours, citons les prestations complémentaires pour familles, la refonte de la politique en faveur des personnes âgées et en situation de handicap et la lutte contre la pauvreté.

Anne-Claude Demierre lance le plan d’action de prévention et de promotion de la santé (alimentation et activité physique, santé mentale et conditions-cadres).

Elle appartient au Comité de direction de la Conférence des directrices et des directeurs cantonaux des affaires sociales et au Conseil de fondation de Promotion santé suisse.

Elle est réélue lors des élections au Conseil d’État de 2011. Elle est vice-présidente du Conseil d’État en 2012. Elle le préside en 2013.

Sources[modifier | modifier le code]

  • annuaire officiel, site du canton de Fribourg, tract électoral du PSF 2006, La Liberté, La Gruyère.
  • Georges Andrey, John Clerc, Jean-Pierre Dorand et Nicolas Gex, Le Conseil d’Etat fribourgeois : 1848-2011 : son histoire, son organisation, ses membres, Fribourg, Éditions La Sarine, (ISBN 978-2-88355-153-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]