Anne-Christine de Palatinat-Soulzbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne-Christine de Palatinat-Soulzbach, Princesse de Piémont (Anne Christine Louise; ), également appelé Christine du Palatinat, était une princesse de Cercle de Bavière du Saint-Empire romain germanique et de la première épouse de Charles-Emmanuel III, l'héritier du trône du royaume de Sardaigne. Elle est décédée lors de l'accouchement, à l'âge de 19 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne Christine Louise est née comtesse palatine de Sulzbach-Rosenberg. Elle était la fille de Théodore-Eustache de Palatinat-Soulzbach (1659-1732), à la tête d'une branche cadette des Wittelsbach, et Marie-Éléonore de Hesse-Rheinfels (1675-1720), fille de Guillaume de Hesse-Rheinfels-Rotenbourg. Ses parents s'étaient mariés en 1692, Anne Christine est leur huitième enfant.

Le frère aîné de Christine, Jean-Christian de Palatinat-Soulzbach (1700-1733) succède à son père le Prince Palatin, et comme Margrave jure uxoris de Berg-op-Zoom: Son fils, Charles-Théodore, Électeur de Bavière, était le dernier de la branche aînée de la Maison de Wittelsbach. Sa sœur Françoise-Christine de Palatinat-Soulzbach est devenue princesse-abbesse de Thorn et, plus tard, de la plus importante Abbaye d'Essen.

Le 15 mars 1722 à Verceil, elle a épousé Charles-Emmanuel de Savoie, Prince de Piémont, et plus tard Roi de Sardaigne comme Charles-Emmanuel III. Il était le second fils de Victor-Amédée II, duc de Savoie, roi de Sardaigne et d'Anne-Marie d'Orléans et avait été l'héritier présomptif du trône savoyard depuis 1715, à la mort de Victor-Amédée, Prince de Piémont. L'année suivante, elle a donné naissance à un fils qui a été créé duc d'Aoste. Elle est décédée quelques jours plus tard, le 12 mars 1723 à l'âge de dix-neuf ans à Turin. Son seul enfant est mort en 1725, dans sa deuxième année, elle n'a pas laissé de descendants directs. Elle a été enterrée dans la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin et a été déplacée à la Basilique de Superga à Turin en 1786.

Descenance[modifier | modifier le code]

  • Le Prince Victor-Amédée de Théodore de Savoie (7 mars 1723 – 11 août 1725), mourut en bas âge; enterré à Superga.